Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

"A Dumanda" pour A Festa di a lingua le jeudi 18 octobre à Calvi
1 photo disponible

"A Dumanda" pour A Festa di a lingua le jeudi 18 octobre à Calvi


Calvi

Par

Le 17 Octobre 2018


À voi tutti, appassiunati, si pò dì ancu amanti di a nostra lingua - di a lingua è di u
teatru- v’invitemu à sparte cù noi, u piace d’una lingua sputica chì cì conta una
passata...russia !

Ùn siate incheti ! Lighjendu u riassuntu, simu sicuri che vo truvarete certe sumiglie
trà i campagnoli russii è quelli di quì !
Eccu i fatti : un sgiò, una spezia di gentleman-farmer, più farmer che gentleman,
campa cù a figliola sempre fantina. Ella, Natalia, hè una donna fattiva, assai
primurosa di l’affari di a famiglia. Ma, fin’avà, nè i so soldi, nè e so pruprietà, nè e
so qualità ùn gli anu permessu di truvà un maritu . Eccu ch’affaca un vicinu propiu
ben messu : Hè un omu chì soffre di tutti i malanni di a terra, ma chi ripiglia fiatu si
qualchissia disprezza u so bè. Hè vinutu à fà a so dumanda. U babbu di Natalia
nè hè tuttu cummossu ! Ella, ùn capisce micca u scopu di a so visita : si mettanu à
parlaccià di i s’affari, è una parolla piglia l’altra, sti dui baulli si liticanu, senza chì
mai quella dumanda ùn sia fatta ! U babbu di Natalia si framette, è l’affari parenu
accuncia si. Ma tandu parte un cuntrastu nant’à i cani ! S’averà da fà, o micca, stu
matrimoniu ?
Voi, a vecu digià, pinsate à u Sgiò...à a Signora...Micca nomi !
Vinite piuttostu à scopre a seguita di a storia cù noi ! Vinite à gode una lingua
assai spiritosa. Vinite à sparte un mumentu d’incontru lindu è tranquillu, induve a
lingua aiuta à lià è micca à staccà.
« La demande en mariage » est l’une des pièces courtes d’Anton Tchekhov, que
nous avons traduite en corse en 2015 : cette année-là, U Svegliu Calvese avait
invité André Markowicz, le traducteur de la littérature russe chez Actes sud, à
diriger un atelier de traduction qui nous permettrait de passer du russe au corse,
avec, bien sûr, le secours indispensable du français. Partant du postulat que le
corse est une langue à part entière, nous avions estimé qu’elle pouvait participer à
une confrontation avec l’un des représentants de la littérature universelle : Anton
Tchekhov. Ce fut un atelier très joyeux, très vivant et très dense qui nous a permis
d’entrer dans l’esprit d’une langue, de son époque et de son rythme, grâce à la
pédagogie et à la générosité d’André Markowicz : son talent nous a fait entrevoir
les arcanes, la richesse et la beauté de la langue de Tchekhov.
Nous vous invitons aujourd’hui, à voir le résultat de cette expérience, qu’Orlando
Forioso a mis en scène, après avoir participé lui-même à l’atelier de traduction.
L’intrigue de la pièce est simple : Il y a donc le père, Stepan Stepanovitch
Tchouboukov, sa fille, Natalia et le voisin, Lomov. Ce dernier voudrait l'épouser et,
pour ce faire, il vient demander, comme la coutume l'exige, sa main. Cependant,
la principale concernée n'est pas au courant. Tchouboukov donne sa bénédiction
à son futur gendre. Il appelle alors Natalia pour lui faire part de la nouvelle mais il
n'en a pas le temps car la conversation tourne au vinaigre à propos d'un morceau
de terrain que Lomov s'attribue. Comment Natalia réagira-t-elle lorsqu'elle
apprendra que celui qu'elle vient d'insulter copieusement était là pour lui faire sa
demande en mariage ?
Nous espérons que les amoureux de la langue, ceux qui la parlent, aussi bien que
ceux qui sont sensibles à sa musique, ou qui ont envie de la parler, auront à cœur
de partager cette rencontre avec une langue qui se veut lien plus qu’objet de
division.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Diana Saliceti ouvre les 31èmes Musicales de Bastia

Le 21 Novembre 2018

L'équipe des Musicales de Bastia, rassemblée autour de Raoul Locatelli, et la Corsica Ferries, représentée par Roland Ferrari son responsable commercial, ont reçu lundi à bord du Mega Express Four, à quai au port de Bastia, les partenaires de la manifestation et la presse avant les trois coups qui seront donnés ce mercredi soir à 20h30 à l'Alb'Oru avec le concert, prometteur, de Diana Saliceti. Une manifestation dont a eu un aperçu en avant-première avec justement Diana Saliceti, Alcaz puis Glenn Arzel et Claire Nivard après les traditionnels mots de bienvenue de Roland Ferrari pour la Corsica Ferries, de Raoul Locatelli pour les Musicales et de Mattea Lacave pour la municipalité de Bastia et avant un repas offert par la compagnie maritime. Images d'ambiance de cette matinée qui s'est déroulée dans une ambiance de chaude cordialité.

Radio Calvi Manifestations des infirmiers à Ajaccio : « Nous sommes les grands oubliés du plan santé ! »

Le 21 Novembre 2018

Les infirmiers libéraux étaient appelés à manifester ce mardi 20 novembre partout en France. Ils déplorent d'être "les grands oubliés" du Plan Santé d'Emmanuel Macron.
A Ajaccio, comme à Bastia, plusieurs dizaines de professionnels se sont donnés rendez-vous devant les locaux de la Préfecture pour manifester la colère de toute la profession.

Radio Calvi Josiane Chevalier : "L'exportation des déchets est une mauvaise solution et de surcroît très coûteuse"

Le 21 Novembre 2018

En visite mardi matin à Calvi, Josiane Chevalier, préfète de Corse a fait le point sur la réunion concernant la crise des déchets qui s'est déroulée lundi à Corte qui s'est terminée très tardivement et qui, au bout de 11 heures, a donné lieu à bien des désaccords.

Radio Calvi Sartene-Valinco : 9 personnes en garde à vue après les agressions à domicile

Le 21 Novembre 2018

Neuf personnes sont en garde à vue à la suite des agressions à domicile commises au mois de Septembre à Sartene et Fozzano indique le procureur de la République d'Ajaccio.

Radio Calvi Transports ajacciens : FO et le STC dénoncent des disfonctionnements et trop d'embauches

Le 20 Novembre 2018

Les deux syndicats se sont réunis afin de dénoncer des disfonctionnements dans la SPL Muvitarra qui gère les transports en commun de la CAPA. Trop d’embauches, entre autres, selon eux, par rapport à un déficit trop important et sans justification au regard des transports pour les usagers qui n’ont pas augmenté.

Radio Calvi
Autres actualités :