Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

"Corsica 2035" : Jean-Guy Talamoni fait le bilan de ses actions à mi-mandat
1 photo disponible

"Corsica 2035" : Jean-Guy Talamoni fait le bilan de ses actions à mi-mandat


Calvi

Par

Le 30 Mai 2018


Anticiper demain pour mieux agir dès aujourd’hui. Jean-Guy Talamoni en est convaincu : « Si nous avions fait de la prospective il y a vingt ou trente ans, nous n’en serions peut-être pas là où nous en sommes aujourd’hui sur certains sujets brûlants. » Le président de l’Assemblée se défend de "donner des leçons" à ses prédécesseurs, mais se félicite d’avoir engagé de telles démarches « qui n’ont pas existé avant nous ».

Concrètement, cinq « conférences permanentes » ont été ouvertes dès décembre 2015, comme autant de chapitres couvrant l’éventail de l’action publique : de l’éducation à l’environnement, en passant par le développement économique et social, l’inclusion, et la diversité culturelle. D’ores et déjà, « plusieurs milliers d’heures de travail » y ont été consacrées, à travers réunions, ateliers et rapports d’expertises convoquant l’ensemble le plus large possible des acteurs de la société insulaire. Un processus « participatif » donc, même s’il est guidé in fine par « les orientations politiques arrêtées par les institutions ».

Trente chantiers ouverts pour « ne pas naviguer à vue »

Jean-Guy Talamoni espère ainsi aboutir à la publication, « d’ici un an », d’un document global présentant un projet de société pour la Corse à l’horizon 2035. A l’intérieur, des analyses et des propositions établies selon différents scénarios. « Nous avons voulu prendre à bras-le-corps la notion de stratégie. Il est important que les politiques ne se contentent pas de naviguer à vue. » A ce jour, trente chantiers ont ainsi été ouverts par le président de l’Assemblée (disponibles en ligne sur le site de l’institution).

Si cette démarche « Corsica 2035, Prugettu di sucieta » procède forcément du moyen et du long terme, certaines actions peuvent être immédiatement entreprises. Jean-Guy Talamoni cite à ce titre le lancement le mois dernier de la « Carta ritirata », qui offre aux retraités modestes 50% de réduction sur les transports. Sa mise en œuvre a fait directement suite aux travaux d’une commission spéciale lancée par le président de l’Assemblée en 2016. « Voilà une mesure concrète, qui vise l’équité plus que l’égalité, et dont nous avons déjà de bons retours », s’est félicitée mardi Laura Maria Poli, élue Corsica Libera à l’Assemblée et invitée à la conférence de presse.

Autre initiative découlant d’une commission ad hoc similaire : la désignation d’un chargé de mission afin que la Corse soit candidate à la démarche « Territoire Zéro chômeur de longue durée », dont la deuxième phase démarrera en janvier 2019.

« Revenu de base », Assemblea di a Giuventù, statut de la Corse, fiscalité…

Une troisième commission, qui auditionnera des acteurs internationaux lors de sa prochaine réunion en juin, étudie de son côté la faisabilité d’un « revenu de base », le fameux revenu universel dont Benoît Hamon avait fait la promotion lors de la dernière campagne présidentielle. Aux yeux de Jean-Guy Talamoni, voilà une question « qui transcende les courants politiques et qui nous paraît extrêmement intéressante ».

Dans ce bilan de son action à la présidence de l’Assemblée, l’indépendantiste n’a évidemment pas oublié de mentionner la création de l’Assemblea di a Giuventù, à laquelle il tient beaucoup. Réuni à quatre reprises en plénière depuis son installation en avril 2017, cet organe ne vise pas seulement à « faire de la pédagogie » mais bien à « recueillir l’avis des jeunes pour influencer les politiques publiques ». Convié lui aussi au point presse, Petru Antone Vesperini, vice-président de cette assemblée des jeunes, a témoigné de la « chance inouïe » de bénéficier d’un tel outil.

Parmi les autres travaux lancés sous son impulsion, Jean-Guy Talamoni cite évidemment le rapport Mastor sur le statut de la Corse, commandé à une experte en droit constitutionnel, ou encore la consultation visant à créer un statut fiscal et social en Corse, un projet qui demeure prioritaire malgré l’opposition de l’Etat. Tout comme celui d’obtenir le transfert de la compétence en matière de fiscalité du patrimoine, afin de maintenir le régime particulier corse au-delà de sa prorogation de dix ans. Une mission d’expertise a été confiée à Me Jean-Sébastien De Casalta sur le sujet.

Napoléon n’est plus seulement un traître

Aussi, dans le domaine culturel, Jean-Guy Talamoni met en avant le projet « Paoli/Napoléon » qui vise à la fois la connaissance scientifique et la valorisation économique, à travers le tourisme mémoriel notamment. « Pas moins de 150 communications scientifiques ont été réalisées, que ce soit sur Pascal Paoli, sur Napoléon ou sur la révolution de Corse. Cela implique la réappropriation de la figure de Napoléon, y compris dans les rangs nationalistes où la vision se limitait jusqu’ici à Paoli le héros et à Napoléon le traître. Le mouvement nationaliste peut désormais passer d’une approche simplifiante à un regard complexe. De la même façon, l’installation d’une statue de Pascal Paoli à Ajaccio paraît aujourd’hui beaucoup plus naturelle pour tous. »

Drones et algorithmes

Enfin, le président de l’Assemblée a commandé un rapport sur la transformation numérique à Sébastien Simoni, présent lui aussi à ses côtés ce mardi. Pour l’entrepreneur corse, chargé de formuler des recommandations, l’arrivée imminente des véhicules autonomes et autres drones de transport à faible coût pourra par exemple permettre à la Corse de se libérer de ses contraintes géographiques. Aussi, le retard de l’île en matière de recherche et développement (R&D) n’est pas immuable selon lui : « Une initiative publique forte et massive peut transformer rapidement toute une classe d’âge. Il est indispensable de former les jeunes pour comprendre un monde dirigé par les données et les algorithmes. »

Par toutes ces initiatives, Jean-Guy Talamoni, qui n’est pas chef de l’exécutif, estime avoir redonné tout son rôle à la présidence de l’Assemblée de Corse. Et de préciser néanmoins : « Cette prospective constitue uniquement une aide à la décision politique. Ces travaux et propositions doivent à chaque fois être validés par les organes décisionnels. »

Lors de la séance des 30 et 31 mai, le président soumettra ainsi à l’Assemblée trois nouveaux thèmes : la biosécurité avec une motion à l’attention de l’Union européenne, l’inclusion des personnes handicapées avec la création d’une commission spéciale sur le sujet et un soutien à l’ESAT U Licettu, ainsi que l’égalité hommes-femmes avec la signature de la charte européenne « qui donnera lieu à un plan d’actions ».



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
A Lama, c’est le printemps du cinéma !

Le 19 Juin 2018

A un mois et demi de sa 25e édition et alors que la campagne de financement participatif touche à sa fin, le Festival du Film de Lama proposait pendant deux jours une initiation au cinéma à des classes du collège d’Ile Rousse. Retour sur cette manifestation et les échéances à venir en matière d’organisation et de programmation.
 

Radio Calvi Squah : A Riccione Antonin Romieu a impressionné les spécialistes

Le 19 Juin 2018

Ainsi que nous l'avons relaté dès hier, le jeune licencié du Squash Loisirs l'Ile-Rousse, champion de France en titre de squash a fait très forte impression lors de l'Italian Open International de Riccione où il a montré toute l'étendue de son talent avant de laminer en finale et en trois sets secs l'Ukrainien Radionov, N° 5 Européen. Prochains objectifs: le Pioneer Open à Cologne et le Dutch Open à Amsterdam

Radio Calvi Muru : Chevalier de la Légion d’Honneur à 94 ans

Le 19 Juin 2018

Joseph Petrucci a reçu lundi matin les insignes de la Légion d’honneur, au pied du monument aux morts de Muru.

Radio Calvi Bastia : La CGT des Douanes dénonce une vedette sans équipage !

Le 19 Juin 2018

Alors que mercredi, l’administration des Douanes inaugurera la nouvelle vedette des douanes "DF 25 Libecciu" au Vieux-Port de Bastia, la CGT monte au créneau lundi matin pour dénoncer le manque de moyens humains pour utiliser, comme il se doit, ce nouveau navire de 110 tonnes, 28 m de long, doté des dernières technologies et respectueux des normes environnementales. Une vedette construite par le chantier Socarenam de Boulogne sur mer.
 

Radio Calvi Agence du Tourisme de la Corse : Un observatoire aux lendemains prometteurs

Le 19 Juin 2018

Plus que les chiffres, plus que la fréquentation touristique, l’Agence du Tourisme de la Corse veut aller au fond des choses et comprendre pour mieux répondre. Il faut donc prendre le taureau par les cornes et entrer de plain-pied dans l’analyse et mieux appréhender le marché, observer, passer au crible les flux de Macinaggio à Bonifacio, du littoral et de l’intérieur, des villes et des campagnes. En clair, répondre à un besoin, à une attente. C’est long, fastidieux, complexe, mais telle est la philosophie de l’Agence pour un avenir qui pourrait s’annoncer sous les meilleurs auspices.

Radio Calvi
Autres actualités :