Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

"Studio Ballet" de Furiani : Rencontre avec Tiphaine Appelhans et Simon Ripert danseurs au ballet Preljocaj
1 photo disponible

"Studio Ballet" de Furiani : Rencontre avec Tiphaine Appelhans et Simon Ripert danseurs au ballet Preljocaj


Calvi

Par

Le 07 Septembre 2018


Sous le regard attentif de Sarah Schiratti directrice de l'école de danse "Studio Ballet" à Furiani, Tiphaine Appelhans donne la correction aux jeunes élèves.

Pour la deuxième année consécutive, Tiphaine Appelhans et Simon Ripert ont fait le trajet de Provence pour partager leur expérience de danseur lors d'un stage de deux jours à Bastia. C'est avec de grands sourires que les élèves ont pris en compte les conseils et remarques des deux danseurs expérimentés.

"Nous voulons transmettre notre expérience de la scène"
Au programme du stage, des ateliers scéniques ou "workshops", devenus ces derniers temps très à la mode. Simon Ripert nous explique en quoi cela consiste "Lors des stages on fait ce que l'on ne fait pas durant l'année. On peut travailler plus sur la performance que sur la technique. Les workshop, c'est l'occasion de transmettre notre expérience de la scène aux jeunes. C'est une occasion de libérer les jeunes danseuses des contraintes d'u cours classique."
Lorsqu'on leur parle de stage, les deux danseurs sont unanimes "Il est très important que les élèves s'ouvrent sur le monde, qu'ils voient comment cela se passe ailleurs... Les stages c'est fait pour ça ! Ils apprennent de nouvelles manières de danser avec des professeurs qui ont eu des expériences différentes grâce aux professeurs qu'ils ont eux-même côtoyés."

"Aujourd'hui nous voulons enseigner une danse classique modernisée"
Lors de ce stage, il y avait également des cours de danse plus traditionnels dans le but de maîtriser les bases mais sans retomber dans un classique "rigide". Tiphaine Appelhans nous confie sa vision de la danse classique actuelle " Aujourd'hui, nous avons régulièrement des petites filles qui ne veulent plus s'inscrire à la danse classique car elles disent que c'est trop difficile, contraignant, stricte... Notre défis maintenant en tant que professeurs et danseurs, c'est de moderniser la danse classique en leur apprenant la discipline de manière plus ludique. Pour cela, on leur passe de courts extraits vidéos de ballet de chorégraphe classique contemporain comme ceux de Nacho Duato, on les situe dans le temps, et on réfléchi à pourquoi ils ont été amené à danser comme ça. Comme ça, on appréhende le classique d'une nouvelle manière et on le dépoussière sans oublier ses fondements."

Au-delà de la modernisation du classique, la danse en général n'est plus ce qu'elle était au siècle dernier. Aujourd'hui les structures ont ouvert au grand public les ballets, des billets sont souvent disponibles au prix de 15 euros pour que le plus grand nombre puisse accéder à la culture.

Le couple se plait à revenir chaque année en Corse pour retrouver les élèves, ils confient d'ailleurs " Ici vous avez de très bonnes élèves... Il y a un très bon potentiel !"



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
La 5e édition du "U soffiu di a Balagna" a rassemblé 245 collégiens et lycéens à Aregnu

Le 23 Mai 2019

245 lycéens et collégiens de Calvi, Lisula Corti, Moltifau et San Fiurenzu ont participé ce mercredi 22 mai, à la 5ème édition du triathlon "U Soffiu di a Balagna", sur la plage d'Aregnu. Entre épreuves sportives et ateliers ludiques, cette journée était également l'occasion pour ces jeunes étudiants de se rencontrer.

Radio Calvi Langues régionales : Le ministre Jean-Michel Blanquer déclenche la polémique sur l'enseignement immersif

Le 23 Mai 2019

Les propos du ministre de l'Éducation Nationale sur l’école immersive ont suscité un tollé. Lors d'un débat au Sénat, Jean-Michel Blanquer a déclaré que le fait d'apprendre une langue régionale en immersion pourrait être " pas si bon que cela, a fortiori si l'enfant est mis dans la situation d'ignorer la langue française". Des propos qui ne passent pas chez les partisans de l’apprentissage du corse. Jean-Felix Acquaviva et les autres députés du Groupe Libertés et Territoires demandent au ministre de vouloir revenir sur ses propos "qui ont été durement appréciés par les enseignants et parents d’élèves."

Radio Calvi Coup d’envoi à Bastia de la 23ème édition des Jeux des îles

Le 23 Mai 2019

Remplaçant au pied levé Elbe, la Corse organise jusqu’à samedi, la 23ème édition des Jeux des Îles. Elle réunit plus de 700 athlètes de 14 à 16 ans de 14 îles : Sicile, Sardaigne, Malte, Açores, Jersey, Cap Vert, Guyane, Guadeloupe, Baléares, Elbe, Corfou, Madère… et bien sûr la Corse. Tous ces jeunes s’affronteront en presque autant de disciplines : handball, tennis, voile, rugby, tennis de table, volley, basket, judo, karaté, escrime, natation, athlétisme, triathlon, football… sur plusieurs sites : Bastia (Fango, Arinella, Carbonite, Pepito Ferretti), Borgo, Biguglia et Lucciana.

Radio Calvi Porticcio : La victime était sous contrôle judiciaire

Le 23 Mai 2019

C'est un homme de 27 ans, connu des services de police et qui était sous contrôle judiciaire pour une affaire instruite par la JIRS (Juridiction Inter Régionale Spécialisée) de Marseille, qui est tombé mercredi matin sur le coup de 10h30 sous les balles des tueurs qui l'attendaient sous la résidence de Lorello qu'il venait de quitter.

Radio Calvi Animaux maltraités à Bastia : Le couple sera jugé jeudi

Le 22 Mai 2019

Au terme sa garde à vue dans le cadre de l'enquête ouverte pour "vols en réunion" et pour"suspicion de mauvais traitement sur animaux et actes de cruauté" le couple de la rue Droite interpellé dimanche soir a été présenté au Parquet dans le courant de l'après-midi de mardi. La procureure de la République a requis le mandat de dépôt contre le couple où l'homme devrait faire également l'objet de poursuites pour "violences sur concubin"; L'homme et la femme, tous eux âgés de 49 ans, devraient être jugé en comparution immédiate dès ce jeudi devant le tribunal de grande instance de Bastia. Après leur passage devant le juge des libertés ils ont été placés en détention provisoire

Radio Calvi
Autres actualités :