Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

​L’union sacrée autour de Jean-André Miniconi
1 photo disponible

​L’union sacrée autour de Jean-André Miniconi


Calvi

Par

Le 31 Juillet 2019


Du monde. Beaucoup de monde. C’est en premier lieu ce que l’on retient du rassemblement organisé par la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises dont Jean-André Miniconi est le président. Vers 18.00, une centaine de personnes sont déjà sur place. Moins d’une heure plus tard, le nombre a triplé. On retrouve de nombreux élus de la majorité territoriale (Gilles Simeoni, président de l’Exécutif, Jean-Christophe Angelini, Jean Biancucci, Pierre Poli, Jean-François Casalta), de la municipalité (François Filoni, Nathalie Ruggeri, Stéphane Vanucci), des personnes de la société civile (Dédé di Scala, Laetitia Cucchi, Léo Battesti, Marie-Paule Mondoloni-Tomasi, Jean-Félix Acquaviva, Député de la 2e circonscription de la Haute-Corse, François Alfonsi, Député européen, Dominique Bianchi, ainsi que de nombreux chefs d’entreprise. Tous sont unanimement venus apporter leur soutien à Jean-André Miniconi, dont la concession moto a été partiellement brûlée dans la nuit de samedi à dimanche. « On n’est pas venus pour se plaindre mais pour trouver des solutions, explique ce dernier, il est important de libérer la parole. »

«Ùn hè micca a Corsica di i banditi »
L’ancien président de la CCI2A terminera une série d’allocutions où, tour à tour et devant une table où un micro a été disposé, Pierre Pasqualini (président CPME 2B), Daniel Felici (dumane da fà), Jean-Félix Acquaviva et Léo Battesti vont se succéder. « On connaît la valeur du travail, souligne le premier, dirigeants et salariés sont indispensables à l’économie d’une société. » Chercher les causes profondes de ces actes, qui ont rappelé ceux subi il n’y a pas si longtemps par Pierre Alessandri. « Hier un agriculteur, lance Daniel Felici, aujourd’hui un commerçant. Demain, à qui le tour ? » Toujours sur le même ton, Jean-Félix Acquaviva a évoqué « une société corse malade et la nécessité de se mobiliser pour construire autre chose autour d’une valeur essentiel : le respect du travail. La Corse de demain ne pourra se construire que dans la démocratie et la justice. » Léo Battesti sera le plus incisif in lingua nustrale : « Perchè simu quì oghje ? Ci semu battuti quaranta anni per ghjunghje à què ?Avemu da finisce cum’è in Sicilia ? Ùn date più capu à a pressione ! Ùn hè micca a Corsica di i banditi ! »

Enfin, et sur un ton calme, c’est Jean-André Miniconi qui a conclu : « Face à cette situation, on est toujours isolé, je remercie tout le monde pour ce soutien énorme. J’ai reçu des centaines de messages. Loin de me plaindre, je m’interroge. Qui attaque-t-on ? Le commercial ? J’ai repris la suite de mon père qui a commencé à travailler à l’âge de 13 ans. On ne supporte pas la concurrence ? Est-ce l’homme qui s’investit en politique ? Tout le monde connaît mes affinités. Cela dérange-t-il ? Nous souhaitons tous une Corse qui est dans la transparence et la démocratie. Il faut trouver les causes profondes de ces pratiques. »
Le concessionnaire a achevé son allocution en citant Sénèque : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles… »



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Coup d'envoi de "Natale in Calvi"

Le 06 Décembre 2019

Le coup d'envoi de "Natale in Calvi" été donné symboliquement ce jeudi soir par le maire Ange Santini, entouré de plusieurs élus. Durant un mois, les visiteurs pourront s'adonner aux joies de la glisse avec la patinoire ou encore profiter du village de Noël avec ses chalets, sans oublier le Family Park dédié aux enfants

Radio Calvi Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, ne briguera pas un 7e mandat

Le 06 Décembre 2019

Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, en Balagne, a décidé de passer la main. Il ne sera pas candidat aux prochaines élections municipales de Mars 2020

Radio Calvi Bastia : Les policiers sont, aussi, descendus dans la rue !

Le 06 Décembre 2019

Les policiers étaient également dans la rue ce jeudi. A l’appel des trois syndicats, Unité SGP Police, Unsa Police et Alliance Police Nationale, ils se sont rassemblés vers 13 heures devant le commissariat de Bastia afin de faire entendre leurs revendications.

Radio Calvi Blocage de la centrale de Lucciana : "l'énergie pour tous c'est notre combat"

Le 06 Décembre 2019

Ce jeudi 5 décembre, les agents de la centrale de Lucciana ont rejoint le mouvement de grève nationale contre la réforme des retraites. Ils manifestent également leur détresse face au projet "Hercule", proposé par le gouvernement en juin dernier. Une interruption de travail qui sera reconductible

Radio Calvi Des milliers de personnes dans les rues de Bastia contre la réforme des retraites

Le 06 Décembre 2019

Il y a fort longtemps que l’on n’avait plus vu autant de monde dans les rues de Bastia lors d’une manifestation : 3 500 personnes selon les forces de l'ordre, 5 000 selon les syndicats. De ce fait la manifestation qui devait débuter à 10 heures du Palais de justice n’a démarré qu’aux alentours de 10h30.

Radio Calvi
Autres actualités :