Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

 Un nouveau site scolaire "réhabilité, modernisé et repensé" pour Aregnu
1 photo disponible

Un nouveau site scolaire "réhabilité, modernisé et repensé" pour Aregnu


Calvi

Par

Le 02 Septembre 2019


Il y avait foule ce samedi à 18h30 pour l'inauguration officielle du nouveau site scolaire communal d’Aregno qui s’est déroulée en présence de Gilles Simeoni, président de l'Exécutif de Corse, Sébastien Quenot, directeur de cabinet du président de l'Assemblée de Corse Jean Guy Talamoni, Florent Farge, sous-préfet de Calvi, Christian Mendivé, directeur Académique des Services de l'Education Nationale de Haute-Corse, « Nanette » Maupertuis, conseillère exécutive de Corse, présidente de l'Agence du Tourisme de la Corse, Lionel Mortini, conseiller Exécutif, président de l'ODARC, de nombreux conseillers territoriaux et élus de Balagne.

David Calassa, maire d'Aregnu prenait le premier le micro pour souhaiter à toutes et à tous la bienvenue à Aregnu et vous remercier vivement d’avoir répondu massivement à l’invitation que mon conseil municipal et moi-même vous avons lancé, et de vous être donc déplacés tantôt de loin ou bien en voisins, afin de vous retrouver à nos côtés, en cette mémorable journée pour notre commune, pour procéder à l’inauguration officielle du nouveau site scolaire communal d’Aregnu, a nostra cara scola cumunale. Votre présence prouve bien tout l’intérêt et tout le sens qu’avait notre engagement pour le projet que nous avons mené, avec brio, et que je m’apprête à vous présenter.

Enfin nous y sommes, ci simu ghjunti, malgré quelques réticences de certains qui je l’espère seront désormais levées, nous avons tenu bon, aujourd’hui c’est un maire heureux, fier et qui mesure tout l’honneur qui lui revient que de présider cette inauguration car ce n’est pas monnaie courante que d’avoir un tel privilège au cours de la réalisation d’un mandat, j’en suis donc extrêmement ravi. Et puis il y a dans ce projet un caractère sentimental car j’ai moi-même effectué ma scolarité au sein de cette école, comme bon nombre d’Arighjinchi.

Voici un peu plus de 3 ans que nous travaillons sur ce dossier de réhabilitation et d’extension de l’école qui aura permis également la préservation et la mise en valeur d’un patrimoine absolument remarquable. Une école qui se trouve depuis de nombreuses années dorénavant au sein d’une propriété qui fut acquise par la municipalité le 19 janvier 1956 pour 1 200 000 francs sous l’égide de son maire de l’époque Pierre Allegrini, qui avait alors entrevu tout le potentiel de ce bâtiment dans le but d’y abriter notre école mais pas que car se trouve également au sein de ces locaux notre salle polyvalente ».


Une priorité depuis l'élection de l'équipe municipale
Le premier magistrat de la commune poursuivait en rappelant les différentes étapes de ces trois années nécessaire nécessaires, entre la constitution du dossier et l’achèvement des travaux. «  3 ans que l’équipe municipale porte ce projet phare de sa mandature, car l’école, et cela va au-delà des travaux qui ont été réalisés ici, représente depuis notre élection notre priorité . Le projet consistait à réhabiliter la bâtisse déjà présente, et créer une extension de celle-ci par deux nouveaux bâtiments, non sans l’agrémenter d’un préau, pour un montant prévisionnel de 1 300 000 €, elle était votée à l’unanimité .

C’est la cohérence du dossier et notre force de persuasion qui nous ont permis d’obtenir les fonds nécessaires et de franchir aisément toutes les étapes.

David Calassa poursuivait en remerciant chaleureusement la Collectivité de Corse et son président Gilles Simeoni, pour leur soutien financier à hauteur de 345 000 €, le Département de l'époque toujours par la voie de son président, «  Et là je voudrais ouvrir juste une petite parenthèse en ayant une énorme pensée pour une personne qui m’a accompagné au début de ce dossier afin d’obtenir la subvention nécessaire à la faisabilité de ces travaux, une personne qui nous manque beaucoup et qui aurais tant aimer assister à cette inauguration et voir ce projet aboutir tant cela lui tenait à cœur, en la personne de mon beau-père Jean-Toussaint Guglielmacci, l’alors conseiller départemental de notre canton, qui nous a financé à hauteur de 156 029 €, et bien évidemment l’État par le biais de la Sous-Préfète de l’époque à hauteur de 411 369 € ; le restant devant être assumé par la commune à hauteur de 475 058 €.

 
Début des travaux le 9 juillet 2018
Les problèmes financiers et administratifs réglés, les travaux ont débuté le 9 juillet 2018, avec une particularité, et non des moindres, que de travailler en site occupé, car ceux-ci devant durer plus de douze mois qui ont réalisés un formidable travail pour que la réhabilitation intérieure de l’ancienne bâtisse soit livrée pour la rentrée. 
Avant de citer chacune des entreprises et les remercier, David Calassa ajoutait : « Aujourd’hui, nous sommes ici réunis, car ces travaux, qui auront finalement coûtés 1 347 000 €, sont enfin terminés, notre site scolaire, réhabilité, modernisé, repensé dans son fonctionnement ouvrira ses portes mardi prochain et j’aurais la satisfaction du devoir accompli, car pouvoir voir nos enfants, qui seront vraisemblablement une soixantaine mais aussi les enfants des communes faisant partie de notre regroupement pédagogique intercommunal, à savoir Cateri, Pigna Lavatoggio et San Antonino, intégrer ces locaux m’apportera une immense joie.

Dorénavant ce ne sont pas moins de 550 m2 de locaux utiles occupés par les différentes classes que l’on accueille à Aregno (les maternelles, le CP, et les CE1/CE2) comprenant le bâtiment ancien son extension et le nouveau bâtiment, 200 m2 d’espace préau et 800 m2 de cour, dont disposerons les enfants afin d’effectuer leur scolarité dans un confort absolu et avec du mobilier neuf à tous les niveaux, récemment acquis pour un montant total de 35 812 €. La salle polyvalente, elle, jouira d’une magnifique terrasse de 160 m2 qui fera le bonheur de ses utilisateurs ».

Plusieurs prises de parole
Christian Mendivé, directeur académique a rappelé l'effervescence qui régnait il y a 3 ans lors de sa visite à Aregno. « Aujourd'hui, vous avez réussi et je vous en félicite très chaleureusement. Tout ça c'est grâce à la pugnacité qui caractérise les populations de ce territoire et l'attachement qu'elles portent dans les valeurs de l'école et de l'éducation ».

Christian Mendivé soulignait ensuite « l'importance de la langue vivante et du parcours linguistique qu'il faut commencer à accompagner... »

 Sébastien Quenot, directeur de cabinet du président de l'Assemblée de Corse Jean Guy Talamoni, s'exprimait en langue Corse mais aussi en français.

Une intervention qui était axée sur ces thèmes suivants : « Una scola nova per a Corsica, una scola bislingue per custruisce rilazione, une scola per a quarta rivuluzione industriale, una scola per una cultura terriana è critica, una scola per campà in a sucetà.« 



 « Le supplice infligé à la langue corse par les dernières réformes est plus dramatique encore »
Le directeur de cabinet de Jean-Guy Talamoni entrecoupait son discours pour s'exprimer cette fois en français :
«  Fort est de constater que l’État est cruellement défaillant. Il ne respecte ni les engagements qu’il contracte avec la Collectivité de Corse, ni les devoirs qu’il prétend être les siens à l’égard de nos enfants. Combien de postes vacants cette année ? Combien d’écoles bilingues sans professeurs bilingues ? Malgré l’engagement des personnels, l’éducation réelle que l’État donne à nos enfants s’apparente trop souvent à de l’obstruction quand ce n’est pas de la démission. Toutes les études internationales sont unanimes tant en termes d’égalité des chances que de performance. Le supplice infligé à la langue corse par les dernières réformes est plus dramatique encore.


« Une école bilingue mais aussi une école dans la Corse de l'intérieur et de la ruralité »
Gilles Simeoni, président de l'Exécutif rappelait ses liens humains qu'il a tissé et avant lui les hommes et les femmes de sa famille avec la Balagne. Et de poursuivre :
« C'est un jour triplement heureux, d'abord parce que nous inaugurons ensemble une école et je crois que personne ne s'y trompe lorsqu'on voit la densité et la qualité de l'auditoire venu partager avec vous Monsieur le Maire ce moment important. On mesure ce que vous avez réussi à faire en à peine 3 ans vous et votre équipe municipale mais aussi si j'ai bien compris en vous inscrivant dans les temps de ceux qui vous ont précédé et c'est important de chercher à conserver à chaque instant la cohésion des villages. 3 ans c'est long, surtout lorsqu'on est une petite commune on n'a pas forcément tous les moyens financiers, techniques, juridiques et que l'on est confronté à des procédures qui sont souvent complexes. Mais 3 ans c'est aussi extrêmement court pour réussir à mener à bien un projet d'une telle envergure.

Inaugurer un bâtiment public pour un élu d'expérience, c'est toujours un moment particulier parce que c'est le moment ou on concrétise matériellement ce pourquoi on s'est engagé et souvent au prix de multiples sacrifices, y compris personnels et familiaux, mais inaugurer une école c'est encore un peu plus, parce que l'école c'est la transmission du savoir, l'école c'est l 'ouverture sur le monde, l'école c'est la vie. Et, il suffit de regarder les enfants crier, chanter, pleurer pour imaginer ce qui va se passer dans 48 heures à peine et nous l'espérons et nous le savons, fans les meilleures conditions.

Je disais, c'est un moment triplement heureux, d'abord parce que c'est une école, ensuite parce que c'est une école bilingue et c'est vrai que c'est important que l'apprentissage de la langue corse puisse se faire de façon naturelle enrichissante pour toutes et pour tous.Une école bilingue et une école aussi dans la Corse de l'intérieur et de la ruralité, troisième raison de notre satisfaction aujourd'hui.

Puis, de conclure :
«  Nous vivons dans la même île et nous devons trouver les moyens de construire des solutions qui conviennent à toutes et à tous et qui fassent que dans cette terre qui a été trop souvent divisée nous avancions ensemble parce que nous réussirons ensemble. Et je crois que si nous l'avons pas encore toujours tout à fait compris, celles et ceux qui viendront après, qui seront ces enfants qui jouent, ces enfants pour qui vous allez mardi ouvrir ce nouveau bâtiment rénové, eux, ils l'ont déjà compris, et c'est pour eux, avant tout, que nous continuons aujourd'hui avec détermination et avec joie à nous engager au service, vous, toutes et tous qui êtes ici, nous en tant que citoyen à nous engager au service de l'intérêt général »


"C'est un jour heureux, c'est un jour de fête que d'inaugurer une école"
 Il revenait à Florent Farge, sous-préfet de Calvi de clore ces interventions, avant la visite des locaux rénovés et de l'extension du bâtiment scolaire :
« L'essentiel a été dit, aussi, je me permettrais d'être court, même si je l'avoue, je suis trop récent pour avoir tout compris de votre discours que vous avez prononcé en corse Monsieur le Directeur de Cabinet. Autant j'ai apprécié les références à Winston Churchill, à Simone Veil mais je vous l'avoue je n'ai pas été particulièrement sensible à la partie en français. Mais, l'heure n'est pas à la polémique. C'est un jour heureux, c'est un jour de fête que d'inaugurer une école. Et je crois que nous avons tous vocation à nous réjouir collectivement de ce moment là qui est assez représentatif de ce que peut donner un partenariat exemplaire entre une commune de Corse, la Collectivité de Corse et l'État avec effectivement ce magnifique bâtiment que nous inaugurons aujourd'hui. C'est un privilège, vous l'avez rappelé que d'inaugurer une nouvelle école et je m'en réjouit. L'école est vous l'avez dit une institution fondamentale de la République. Elle lui donne son sens, elle lui donne sa grandeur. C'est la victoire de l'accès au savoir pour tous de l'égalité des chance donnée à tous. Elle constitue le fondement de notre démocratie et de notre citoyenneté. L'école doit en permanence se renouveler, s'adapter et le profite de l'occasion de saluer à la fois la noblesse, la difficulté de la mission d'enseignant.

Cette inauguration aujourd'hui, Monsieur le Maire témoigne de la vitalité de votre commune, de votre volonté de veiller au développement et à l'épanouissement des enfants d'Aregno, en rappelant que la commune est membre du RPI que vous avez évoqué. .L'école compte actuellement 3 classes, 52 enfants, peut-être un peu plus.

Et, effectivement, il faut de la détermination pour mener à bien ce genre de projet. Je tiens ici à remercier tous ceux qui vous ont accompagné, vos équipes, les services de la sous-préfecture et son secrétaire général...

Monsieur le Maire, vous et votre équipe offraient un superbe écrin que j'ai eu la chance de visiter il y a de ça quelques jours, avec ce Groupe scolaire superbement intégré à l'environnement. Je suis très heureux de la participation de l'État que vous avez eu la gentillesse de le rappeler, à hauteur de plus de 400 000€ pour les travaux mais également subvention pour le mobilier complètement remplacé. Je vous souhaite à tous une excellente rentrée 2019 ».
Les autorités se déplaçaient ensuite pour couper le ruban tricolore, avant la visite des locaux et un buffet offert par la commune d'Aregnu.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Après les urgences, le SAMU de Bastia entre à son tour en grève

Le 20 Septembre 2019

La suite ici

https://www.corsenetinfos.corsica/Apres-les-urgences-le-SAMU-de-Bastia-entre-a-son-tour-en-greve_a43907.html

Radio Calvi Bastia : « Nous pouvons affirmer que Madame CAB est gravement malade » clame le STC

Le 20 Septembre 2019

La suite ici

https://www.corsenetinfos.corsica/Bastia-Nous-pouvons-affirmer-que-Madame-CAB-est-gravement-malade-clame-le-STC_a43908.html

Radio Calvi Aides PAC : Une cellule d’urgence pour travailler sur la situation de l’élevage en Corse a été créée

Le 20 Septembre 2019

La suite ici

https://www.corsenetinfos.corsica/Aides-PAC-Une-cellule-d-urgence-pour-travailler-sur-la-situation-de-l-elevage-en-Corse-a-ete-creee_a43923.html

Radio Calvi François Sargentini : « Nous n’avons pas de solution miracle pour gérer les déchets pendant la période de transition »

Le 20 Septembre 2019

La suite ici

https://www.corsenetinfos.corsica/Francois-Sargentini-Nous-n-avons-pas-de-solution-miracle-pour-gerer-les-dechets-pendant-la-periode-de-transition_a43922.html

Radio Calvi "Massimu, l'homme, est mort, mais Massimu le symbole, lui, ne mourra jamais" : nouvel hommage des amis de Massimu Susini

Le 19 Septembre 2019

La suite ici

https://www.corsenetinfos.corsica/Massimu-l-homme-est-mort-mais-Massimu-le-symbole-lui-ne-mourra-jamais-nouvel-hommage-des-amis-de-Massimu-Susini_a43895.html

Radio Calvi
Autres actualités :