Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

75e anniversaire de la libération de la Corse : L’indispensable devoir de mémoire
1 photo disponible

75e anniversaire de la libération de la Corse : L’indispensable devoir de mémoire


Calvi

Par

Le 04 Octobre 2018


La citadelle d’Ajaccio a abrité, ce mercredi, une cérémonie particulièrement émouvante à l’occasion du 75e anniversaire de la libération de la Corse. Aux côtés de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat de la ministre des armées, Josiane Chevalier, préfète de Corse, Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio, Jean-Jacques Ferrara, député de la première circonscription de la Corse-du-Sud ainsi que les autorités militaires de la caserne Miollis. Dans l’allée qui conduit à la cellule où, le 19 mars 1943 Fred Scamaroni s’était donné la mort, des porte-drapeaux, associations d’anciens combattants, la famille du résistant, les représentants de la Collectivité de Corse (Paul Leonetti et Muriel Fagni), des autorités civiles ainsi qu’une vingtaine de collégiens et lycéens accompagnés de Jean-Baptiste Torre, leur professeur d’histoire. Avant de procéder à une allocation où elle tressera des éloges au «premier département libéré », la secrétaire d’Etat se rend, en compagnie de la famille de Fred Scamaroni, dans la cellule où il choisit la mort pour ne pas parler en mars 1943. S’en suivra une très longue discussion sur la vie du résistant, son implication dans la tentative d’unification dans l’île, les conditions de son arrestation, sa mort et surtout le message de paix qu’il a laissé aux générations futures…


` « C’est ici, à Ajaccio, précise Geneviève Darrieussecq, que le 9 septembre 1943, la libération de la France a commencé. La libération de la Corse en fut le premier acte. Dramatique et victorieux. La Corse a pris son destin en main à Ajaccio il y a 75 ans…Je veux célébrer la mémoire des combattants de la liberté. Ceux qui, dans l’ombre, ont préparé la victoire. On se souvient de tous ces résistants. Mon premier hommage est pour Fred Scamaroni, ce héros corse, de la France libre. Son engagement fut celui du refus de la défaite et du rejet de la collaboration. Il a rassemblé les volontés dans la perspective d’un combat commun. Tombé aux mains des Italiens, il choisit la mort plutôt que le déshonneur. Ce Jean Moulin corse est un symbole d’unité…La France veut aussi, à travers cette cérémonie, rendre hommage à tous les résistants de Corse… »


Après avoir cité, un à un, les résistants corses tombés dans ces années noires, la secrétaire d’Etat s’entretient avec les personnes présentes. Avant de poursuivre sa visite par la rencontre des élèves du lycée Fesch…
« Nous sommes le premier département libéré, précise, pour sa part, Paul Leonetti, élu de la majorité territoriale, ce fait historique existe depuis 75 ans…mais nous n’en avons connaissance que depuis dix ans…Pendant 65 ans, on a oublié que la Corse s’était libérée par elle-même, avec les Corses et pour les Corses… »


« Gaston a mangé le saucisson et son ami ira manger la coppa… »
Non loin de là, Christiane Devaux-Scamaroni, nièce par alliance du résistant évoque sa mémoire : « Je participe à un devoir de mémoire. Aujourd’hui, il est important de valoriser autant la mémoire de Fred Scamaroni. Il a été en contact avec Jean Moulin, et en tant que Corse, il a, lui-même, souhaité venir ici, pour unifier la résistance. Il a fait un travail important mais il faut savoir que la résistance corse n’est unifiée après la libération, soit en octobre 1943. Fred Scamaroni devait aussi établir le lien entre l’Angleterre et la Corse. À ce titre, le dernier message de la BBC chargée d’annoncer cette mission baptisée « See Urcheen » (les oursins de la mer) fut caractérisée par le message suivant : « À nos amis les Corses, nous disons confiance ! La Corse restera française. Gaston a mangé le saucisson et son ami ira manger la coppa…Il a donné sa vie pour la liberté… »
Au terme d’une cérémonie émouvante, la délégation s’est retrouvée place De Gaulle pour un dépôt de gerbe, au nom de la Collectivité de Corse et de l’Etat, à l’endroit même où, du 5 au 8 octobre 1943, le Général De Gaulle était venu saluer la libération de la Corse…



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
5e rallye Portivecchju Sud Corse : Youness El Kadaoui pour la quatrième fois

Le 18 Février 2019

Le pilote Porto-Vecchiais au volant de la Skoda s'est adjugé, dimanche après-midi, le cinquième Portivechju Sud Corse en remportant sept spéciales sur les huit qui composaient cette ouverture de la saison insulaire des rallyes.

Radio Calvi Deux plongeurs pris en flagrant délit de pêche sous-marine nocturne sur la plage de Bodri

Le 18 Février 2019

Sur indications du sémaphore de l'Ile-Rousse, deux plongeurs qui s'adonnaient à la pratique de la pêche sous-marine à l’aide de fusils harpons et de moyens lumineux ont été interpellés par les gendarmes sur la plage de Bodri, commune de Corbara

Radio Calvi Pollution plastique entre Corse et Toscane : L'ennemi invisible qui étouffe la Méditerranée

Le 18 Février 2019

Il n'y malheureusement rien de nouveau. Comme on l'avait relaté il y a deux ans dans nos colonnes, la Méditerranée est en passe de devenir une mer de plastique. Depuis des années des véritables îles de déchets ont fait leur apparition dans le Mare Nostrum et ce pic de pollution, qui intéresse surtout une zone entre le Cap Corse et la Toscane, préoccupé WWF Italy qui lance une alarme: d'ici 2050, en Méditerranée, il y aura plus de plastique que de poisson.

Radio Calvi Succession : Menace fiscale sur la donation en nue-propriété et l’usufruit !

Le 18 Février 2019

La donation d’un bien immobilier pourrait, à partir du 1er janvier 2020, être considéré comme un abus de droit par l’administration fiscale. C’est ce qu’institue un amendement de la loi de finances 2019, déposé par la députée LREM Bénédicte Peyrol, et qui provoque un tollé chez les notaires. L’enjeu : un acte très classique de succession qui consiste pour des parents à transférer la nue-propriété de leurs biens immobiliers à leurs enfants tout en en gardant l'usufruit. La députée se défend de remettre en cause ce démembrement, mais le Conseil supérieur du notariat a saisi les ministres de l’économie et du budget, exigeant des précisions. Explications, pour Corse Net Infos, de Me Annette Pieri, notaire à Aleria et conseillère territoriale du groupe Per l’Avvene.

Radio Calvi La statue de la Madunuccia restaurée au Centre de conservation de Calvi

Le 15 Février 2019

La Madunuccia Sainte patronne de la cité impériale est actuellement en restauration au Centre de conservation et de restauration du patrimoine immobilier de Corse à Calvi. Elle sera de retour à Ajacciu pour la neuvaine et les solennités du 18 mars

Radio Calvi
Autres actualités :