Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

André Martin : "La Corse représente de grands enjeux pour Orange"
1 photo disponible

André Martin : "La Corse représente de grands enjeux pour Orange"


Calvi

Par

Le 31 Octobre 2017


Jeune, allure sportive, visiblement passionné par son travail, son challenge surtout, André Martin est arrivé lundi matin de Lille prendre ses nouvelles fonctions. Il nous parlé de ses premiers pas sur une île qu’il connait pour y avoir fait pas mal de randonnées :

- Un bon feeling général
- Bien sûr que cela fait plaisir de venir en Corse pour un nouveau challenge avec Orange. Lors de ma venue il y a quelques jours, j’ai rencontré des équipes en interne très impliquées, des gens qui ont beaucoup de compétence, de véritables experts qui travaillent bien ensemble. L’impression est bonne et cela encourage beaucoup, ainsi qu’un bon feeling général.

- Quel regard portez-vous sur la Corse ?
- Je connais la Corse pour y avoir séjourné à diverses reprises, notamment dans l’intérieur. Je viens d’arriver certes mais je ne me sens pas complètement perdu. J’ai une bonne vision de cette terre attachante, particulière, à fort caractère.


- Les grands dossiers que vous allez désormais aborder ?
- Le point le plus important sera notre stratégie 20/20 qui s’applique dans la durée, notamment en ce qui concerne le développement du très haut débit, avec la fibre ou la quatre G. Mon premier souci sera d’assurer cette continuité entre toutes les actions engagées avec succès par mon prédécesseur et regarder tous les sujets de fond en comble. Mon objectif est de m’inscrire dans cette continuité et tenir aussi les engagements donnés. La stratégie du groupe Orange est de dire ce que l’on va faire et on le fait dans le temps avec des échéances. Voilà mon premier souci. Cela, vis-à- vis également de nos partenaires qui sont nombreux au niveau de la Corse, tant au niveau des collectivités que des entreprises.


- Vous avez déjà eu pas mal de contacts avec vos collaborateurs ?
- Bien sûr, à Bastia puis à Ajaccio, mais je prendrai le temps qu’il faut pour rencontrer toutes les équipes des différents secteurs de l’île mais comme je le disais tout à l’heure, la première impression a été très bonne et cela est réconfortant. Nous avons 600 salariés à travers la Corse sans oublier les prestataires qui travaillent avec nous, malgré tout, on fonctionne un peu en mode PME et on demeure très réactifs et très orientés en proximité du client. C’est très important et je le ressens d’autant plus que venant du Nord et ses 4 millions de personnes, J’avais moins cette proximité avec ces clients comme je le ressens ici très fortement !

- La Corse, c’est important pour Orange ?
- La Corse représente en effet de grands enjeux pour notre société. C’est un terre particulière, notamment avec la venue de plusieurs millions de visiteurs tous les ans, les enjeux sont forts sur cette montagne dans la mer et une couverture qui n’est pas évidente au niveau du réseau. La Corse est une région d’expérimentation. D’ailleurs, nous avons fait une première mondiale sur une technologie des faisceaux hertziens à Aiti. Nous sommes vraiment très attachés à délivrer un service qui soit le meilleur possible.

- Et la concurrence ?
- Il faut toujours la craindre, même si nous sommes leaders, on ne doit rien laisser au hasard. Dans certains départements nous ne le sommes pas et on se bat pour le devenir, alors que dans certaines régions, les challengers sont légion… Il est clair que nous sommes dans une dynamique très positive qui valide la stratégie dont je parlais tout à l’heure, qui est d’investir fortement sur nos réseaux - une stratégie que nous déployons depuis quelques temps - et qui porte ses fruits dans la mesure où la clientèle reconnait volontiers la qualité de nos réseaux. Sur la Fibre, il faut être clair, nous sommes largement les seuls à la déployer et cela très fortement, sur le réseau, nous sommes, pour la 7 e année consécutive, à avoir la meilleure qualité. On craint la concurrence, il faut être néanmoins vigilants, travailler. Nous avons certes une longueur d’avance mais notre stratégie c’est justement d’écouter nos clients, d’être proche d’eux, comprendre ce dont ils ont besoin et de répondre à leurs attentes. Nous avons en Corse un maillage très important, nous disposons de 10 boutiques sur le territoire, des services clients par téléphone pour professionnels et particuliers.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Soirée au profit du Centre Musical "U Timpanu" à Calvi

Le 09 Novembre 2018

Le samedi 10 novembre au Village Vacances "La Balagne" à Calvi sera organisé une soirée au profit du Centre Musical de "U Timpanu"

Radio Calvi Collectivité de Corse et SFR : La fibre pour tous les Corses dans 5 ans

Le 09 Novembre 2018

Comme cela a été décidé, c’est SFR qui sera en charge du déploiement de la fibre optique en Corse. Les collectivités territoriales ont attribué la DSP à l’opérateur au carré rouge qui est en train de mettre en œuvre un plan ambitieux de raccordement au sein de l’île. SFR a 5 ans pour déployer 170 000 prises FTTH en Corse. La convention a été signée jeudisoir à la Collectivité de Corse entre Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif et Alain Weill, PDG de Altice-France pour SFR-Collectivités

Radio Calvi L'Ile-Rousse : Jean-Paul Beneteau a "rejoint le Panthéon des grands serviteurs du Service Public"

Le 09 Novembre 2018

Les obsèques du commandant Jean-Paul Beneteau, pompier professionnel (er), victime de la tempête Adrian, le 29 octobre dernier ont été célébrées ce jeudi matin à L'Ile-Rousse en présence de la grande famille des pompiers de Corse-du-Sud et de Haute-Corse et près d'un millier de personnes dont le président de l'Exécutif de Corse et de nombreux élus

Radio Calvi Qui sont les soldats de Corse morts pour la France durant la Première Guerre Mondiale ?

Le 09 Novembre 2018

Ces 11 395 Poilus (et civils), Corses de sang ou de sol, sont morts durant la Première Guerre Mondiale, reconnus "Mort pour la France" et/ou figurant sur un Monument aux Morts en Corse. Si l'on rajoute les 145 qui ne répondent pas à ces 2 critères on obtient un total de 11 540 tués. Dans sa Cronica di a Corsica Orsu Ghjuvanni Caporossi a réalisé un travail considérable avec l'aide du site du ministère de la Défense, les archives départementales de la Corse-du-Sud, du site http://www.memorialgenweb.org/ et de l'ouvrage "Du deuil à la mémoire, les monuments aux morts de la Corse (Guerre de 1914-1918)" de Georges Ravis-Giordani et Jean-Paul Pellegrinetti (Editions Albiana, 2011). Nous en avons extraits ses conclusions mais sa Cronica, qui a nécessité un travail considérable, est à lire absolument.

Radio Calvi La flamme du Soldat Inconnu à Bastia

Le 09 Novembre 2018

vLa flamme du soldat inconnu, qui brûle pour l'éternité sous l'Arc de Triomphe, est parti mardi, à l'initiative de l'Union nationale du sport scolaire (UNSS), en direction de tous les territoires. Dans le cadre du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, la Haute-Corse et Bastia l'ont réceptionnée jeudi matin. Pour la circonstance après que la flamme soit arrivée à bon port, avec la délégation qui était montée jusqu'à Paris pour la prélever, un relais intergénérationnel a été organisé sur la place Saint-Nicolas avec des élèves de CM2 de l'école Venturi, du collège Vinciguerra et du Lycée Jeanne d’Arc et des militaires de la sécurité civile en collaboration, bien sûr, avec l’Office national des anciens combattants, l, l’USEP, les CPCD et CPC EPS etc. Nathalie Constantini, directrice nationale de l'USS explique pourquoi elle a tant tenu à ce que la Flamme du Soldat Inconnu passe par Bastia. Un résumé en vidéo et en images de la matinée de jeudi sur la place Saint-Nicolas.

Radio Calvi
Autres actualités :