Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Anne-Laure Santucci, élue présidente du Conseil des rivages : Politique foncière et gestion au cœur du débat
1 photo disponible

Anne-Laure Santucci, élue présidente du Conseil des rivages : Politique foncière et gestion au cœur du débat


Calvi

Par

Le 24 Mai 2018


Le Conservatoire du littoral a été créé en France en 1975 pour que les parties les plus riches et les plus belles des rivages de la mer échappent à une urbanisation débordante. En signant un acte d’acquisition par jour en moyenne, il est devenu propriétaire de 1200 km de bords de mer, aujourd’hui préservés pour toujours et ouverts aux visiteurs. Le Conservatoire du littoral vient de franchir la barre symbolique des 200 000 hectares placés sous sa protection. Ce résultat est le fruit d’une action patiente et continue qui se déploie depuis 1975 sur l’ensemble des littoraux métropolitains et ultramarins. Les pressions que subissent les espaces naturels étant toujours croissantes, l’action foncière du Conservatoire est plus que jamais nécessaire afin de protéger définitivement ces sites d’une grande richesse et les rendre accessibles aux visiteurs.

Tous concernés…
Etablissement original chargé de mener une politique foncière de sauvegarde de l’espace littoral et de respect des sites naturels et de l’équilibre écologique en étroite collaboration avec les collectivités territoriales, le Conservatoire du littoral a progressivement intégré dans son patrimoine de nombreuses parcelles. La stratégie d’intervention 2015-2050 fixe à l’établissement un objectif de protection de 320 000 hectares au total, répartis sur environ 1000 sites protégés, en bon état et partie intégrante des territoires. Sa mise en œuvre s’opère dans une logique partenariale associant pleinement les acteurs des territoires littoraux : collectivités, établissements publics, associations, services de l’Etat.


Une femme à la barre
A l’ordre du jour d’hier, l’élection du président et du vice-président du Conseil des Rivages de Corse. C’est Anna-Laure Santucci qui a été élue à la présidence succédant ainsi à François Orlandi. Nouvelle collectivité oblige, aujourd’hui, c’est la nouvelle collectivité de Corse qui est gestionnaire de l’ensemble de terrains appartenant au Conservatoire du littoral :
« Le Conseil des Rivages de Corse est l’instance délibératrice du Conservatoire donc instance d’Etat, qui a pour objectif d’acquérir un certain nombre de lieux exceptionnels du littoral, pour les préserver et les développer tout en maîtrisant l’impact économique. Dans chaque site où se trouve un terrain du Conservatoire, il y a un gestionnaire, une collectivité. Aujourd’hui, c’est la collectivité de Corse » a précisé la nouvelle présidente de la structure, Anne-Laure Santucci.

Sept points en débat
Après l’élection, plusieurs questions ont été abordées mais l’essentiel du débat a porté sur les points importants cités à l’ordre du jour, à savoir :

Le point sur le rôle, l’organisation et le mode de fonctionnement d’un Conseil de Rivage
L’approbation de la décision relative à l’organisation du Conseil des Rivages de la Corse
L’approbation du procès-verbal et du relevé de conclusion du Conseil des Rivages de la Corse du 16 octobre 2017
Le point d’actualité nationale
Le point d’actualité du Rivage et le bilan d’activité
Le partenariat et les dossiers stratégiques
Intervention sur le foncier


Plusieurs autres dossiers ont été également débattus dont le rôle que va jouer la Collectivité de Corse qui, de par se spécificité, à délégué sa politique régionale dans le domaine de l’environnement à l’Office de l’Environnement. La collectivité est donc présente et dans la gestion de ces terrains mais aussi à travers l’Office de l’Environnement qui est un partenaire du Conservatoire du Littoral.


Les membres du Conseil des Rivages de la Corse sont les suivants :

Collectivité de Corse : huit représentants, à savoir François Xavier Ceccoli, Laura Furioli, Fabienne Giovannini, Julie Guiseppi, François Orlandi, Camille de Rocca-Serra, Juliette Ponzevera, Anne-Laure Santucci
Chambred es territoires : quatre représentants, Jean Toussaint Morganti, Marie Thérèse Olivesi, François Sargentini, Pierre Savelli

J.F.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
A Lama, c’est le printemps du cinéma !

Le 19 Juin 2018

A un mois et demi de sa 25e édition et alors que la campagne de financement participatif touche à sa fin, le Festival du Film de Lama proposait pendant deux jours une initiation au cinéma à des classes du collège d’Ile Rousse. Retour sur cette manifestation et les échéances à venir en matière d’organisation et de programmation.
 

Radio Calvi Squah : A Riccione Antonin Romieu a impressionné les spécialistes

Le 19 Juin 2018

Ainsi que nous l'avons relaté dès hier, le jeune licencié du Squash Loisirs l'Ile-Rousse, champion de France en titre de squash a fait très forte impression lors de l'Italian Open International de Riccione où il a montré toute l'étendue de son talent avant de laminer en finale et en trois sets secs l'Ukrainien Radionov, N° 5 Européen. Prochains objectifs: le Pioneer Open à Cologne et le Dutch Open à Amsterdam

Radio Calvi Muru : Chevalier de la Légion d’Honneur à 94 ans

Le 19 Juin 2018

Joseph Petrucci a reçu lundi matin les insignes de la Légion d’honneur, au pied du monument aux morts de Muru.

Radio Calvi Bastia : La CGT des Douanes dénonce une vedette sans équipage !

Le 19 Juin 2018

Alors que mercredi, l’administration des Douanes inaugurera la nouvelle vedette des douanes "DF 25 Libecciu" au Vieux-Port de Bastia, la CGT monte au créneau lundi matin pour dénoncer le manque de moyens humains pour utiliser, comme il se doit, ce nouveau navire de 110 tonnes, 28 m de long, doté des dernières technologies et respectueux des normes environnementales. Une vedette construite par le chantier Socarenam de Boulogne sur mer.
 

Radio Calvi Agence du Tourisme de la Corse : Un observatoire aux lendemains prometteurs

Le 19 Juin 2018

Plus que les chiffres, plus que la fréquentation touristique, l’Agence du Tourisme de la Corse veut aller au fond des choses et comprendre pour mieux répondre. Il faut donc prendre le taureau par les cornes et entrer de plain-pied dans l’analyse et mieux appréhender le marché, observer, passer au crible les flux de Macinaggio à Bonifacio, du littoral et de l’intérieur, des villes et des campagnes. En clair, répondre à un besoin, à une attente. C’est long, fastidieux, complexe, mais telle est la philosophie de l’Agence pour un avenir qui pourrait s’annoncer sous les meilleurs auspices.

Radio Calvi
Autres actualités :