Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Baccalauréat 2018 : Un taux de réussite qui honore l’académie de Corse
1 photo disponible

Baccalauréat 2018 : Un taux de réussite qui honore l’académie de Corse


Calvi

Par

Le 12 Juillet 2018


Ces résultats sont excellents et honorent l’Académie de Corse » a salué Julie Benetti, la rectrice de récemment nommée sur l’île. Des résultats commentés lors d’une conférence de presse qui s’est tenue mercredi matin au rectorat en présence de P.-Antoine Nesi, directeur de cabinet, Bruno Martin, secrétaire général et Guy Monchaux, directeur des services départementaux de l’Education Nationale.


Aider les plus fragiles…
Julie Benetti a d’abord tenu à remercier les chefs d’établissements et leurs équipes, ainsi que les services académiques pour le travail considérable qui a été accompli pour assurer le bon déroulement des épreuves. Après avoir souligné l’excellence de ces résultats, la rectrice a souhaité que les élèves de l’île doivent poursuivre dans cette voie et consolider ces résultats tout en montrant une attention particulière à ceux des élèves les plus fragiles de l’Académie, les accompagner et les aider dans leur orientation jusqu’à l’obtention d’un diplôme conforme à leurs aspirations professionnelles :

« A l’ensemble des nouveaux bacheliers, j’adresse toutes mes félicitations et je forme des vœux de pleine réussite dans leurs cursus. Ce succès est d’abord le leur mais il est aussi celui de leurs professeurs qu’il faut remercier pour leur implication constante. J’ai aussi une pensée pour les candidats dont les efforts n’ont pas été récompensés cette année et les encourage à ne pas baisser les bras. »


La réforme du Baccalauréat
Après 210 ans d’existence, le baccalauréat va subir quelques changements. La vieille institution républicaine se veut une meilleure orientation afin d’en faire un tremplin vers l’enseignement supérieur. L’édition 2021 redonne au baccalauréat son sens et son utilité avec un examen remusclé et un lycée plus simple, plus à l'écoute des aspirations des lycéens, pour leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l'enseignement supérieur. .

Julie Benetti s’est aussitôt penchée sur cette réforme très importante dont la mise en œuvre sera progressive et étalée sur les trois rentrées scolaires prochaines, 2018, 2019 et 2020 :
Advertisment

« La philosophie de cette réforme est simple. Il s’agit tout à la fois de savoir conjuguer les savoir fondamentaux et d’accompagner chaque lycéen, dès son entrée en seconde, dans la construction de son parcours, un parcours personnalisé qu’il composera librement en fonction de ses goûts et aspirations professionnels. La première étape sera lancée dès la rentrée prochaine et concernera uniquement les élèves entrant en seconde. Ces élèves vont passer un test numérique de positionnement de manière à ce qu’ils puissent connaître leurs acquis et leurs besoins tant en français qu’en mathématiques. Tout au long de l’année, un accompagnement personnalisé en expression écrite et orale sera proposé à chaque élève, ainsi qu’un accompagnement dédié à son orientation, pour qu’en vue de son passage, il puisse choisir son orientation et trois enseignements de spécialités. A compter de la rentrée 2019, pour cette même cohorte d’élèves, deux séries d’épreuves communes de contrôle continu seront organisées en classe de première durant les trois trimestres. Par ailleurs, l’épreuve anticipée de Français sera conservée en fin de première. »


60% de la note finale
Dernière étape, à la rentrée 2020, les élèves choisiront deux enseignements de spécialités pour la terminale parmi ceux qu’ils auront déjà suivis :

« Une dernière série d’épreuves de contrôle continus sera organisée au deuxième trimestre de la terminale et les épreuves finales qui composeront 60% de la note finale, se dérouleront au printemps 2021 jusqu’à la fin du mois de juin. Elles porteront sur la philosophie, les deux enseignements de spécialités choisis par l’élève et enfin, l’épreuve orale, qui sera préparée en première et en terminale et qui portera sur un projet conduit à partir des enseignements de spécialités choisis par l’élève. Tout sera mis en œuvre pour que cette réforme serve l’objectif qui est le sien, à savoir faire du baccalauréat, dont l’organisation sera simplifiée, un instrument de la réussite et de l’orientation des élèves dans les études supérieures. »

En clair, chaque lycéen présentera une épreuve anticipée écrite et orale de français en fin de première. En classe de terminale, il présentera quatre épreuves finales :

• Deux épreuves écrites : elles porteront sur les enseignements de spécialité choisis par le candidat

• Une épreuve écrite de philosophie : pour tous, ce choix correspond à une tradition française et à la nécessité de conforter l'esprit critique dans la formation des jeunes générations

• Un oral d'une durée de 20 minutes : il sera préparé tout au long du cycle terminal : savoir s'exprimer dans un français correct est essentiel pour les études, pour la vie personnelle et professionnelle. Parce que l'aisance à l'oral constitue un marqueur social, il convient justement d'offrir à tous les élèves l'acquisition de cette compétence. L'épreuve orale repose sur la présentation d'un projet préparé dès la classe de première par l'élève. Cet oral se déroulera en deux parties : la présentation du projet, adossé à un ou deux enseignements de spécialités choisis par l'élève et un échange à partir de ce projet permettant d'évaluer la capacité de l'élève à analyser en mobilisant les connaissances acquises au cours de sa scolarité, notamment scientifiques et historiques.

« Faire du baccalauréat un instrument de la réussite et de l’orientation des élèves dans les études supérieures. C’est le bonheur d’être lycéen, c’est ce à quoi veut tendre cette réforme qui considère le lycéen pour ce qu’il est, c'est-à-dire un pré adulte qui exerce sa liberté et qui l’exerce en bénéficiant d’un accompagnement continu et personnalisé » a ajouté Julie Benetti.

 

Parcours sup

Lutter contre la sélection par l’échec dans le premier cycle universitaire et supprimer le tirage au sort, telle est l’ambition du Plan Etudiants qui a débouché sur la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants. Cette loi a été adoptée par le Parlement et validée par le Conseil Constitutionnel.

Le Plan Etudiants repose sur trois principes fondamentaux :

• Le baccalauréat comme seul passeport d’entrée dans le supérieur ; une place sera proposée à tout candidat qui souhaite poursuivre ses études dans l’enseignement supérieur

• L’accompagnement des candidats pour qu’ils réussissent dans leurs études supérieures par des dispositifs adaptés et des parcours personnalisés en fonction de leurs besoins

• L’engagement de profondes transformations, pour que l’avenir des étudiants ne soit plus décidé par une machine, mais accompagné, réfléchi et qui leur permette de s’épanouir

Cette procédure mobilise un grand nombre de services du rectorat ainsi que l’ensemble de nos établissements. Elle s’appuie sur un partenariat très étroit avec l’ensemble des acteurs du monde éducatif et universitaire que je tiens à remercier pour sa mobilisation pour garantir tous nos élèves l’accès à l’enseignement supérieur. La Commission Académique d’Accès à l’enseignement supérieur se réunira la semaine prochaine pour accompagner tous les candidats qui nous ont saisis et leur proposer des affectations conformes à leurs aspirations. Nous travaillerons jusqu’à la fin de cette phase complémentaire pour qu’aucun candidat de l’académie de Corse ne reste sans affectation » a conclu la rectrice.

J.F.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Une soirée magique pour la Ligue Contre le Cancer

Le 24 Mai 2019

La Ligue Contre le Cancer de Balagne a organisé une soirée placée sous le signe de la magie, à l'hôtel Corsica de Calvi.

Radio Calvi Un appel à témoins pour disparition inquiétante à Calenzana

Le 24 Mai 2019

Dans le cadre d'une enquête ouverte par la COB de Calvi, pour disparition inquiétante d'une personne majeure à Calenzana, en accord avec le parquet et la famille, un appel à témoins a été lancé pour retrouver Françoise Acquaviva.

Radio Calvi « Oui à l’égalité des droits ! Non au passe-droit » : Les professionnels du littoral invoquent l’égalité dans l’occupation du domaine public maritime

Le 24 Mai 2019

Ce jeudi 23 mai, à l’aube de la saison touristique, une vingtaine des professionnels du littoral de Corse du Sud s’est rassemblée sur les pontons privés de l’hôtel Sofitel à Porticcio pour dénoncer l’“injustice” face à la réparation des autorisations, accordées à certains grands groupes, mais refusées à la plupart des établissements qu’ils représentent.

Radio Calvi Assemblée de Corse : la tension monte entre la majorité nationaliste et l'État

Le 24 Mai 2019

Lors de l'ouverture de la session de l'Assemblée de Corse, ce jeudi 23 mai, le président de l'exécutif, Gilles Simeoni, a attaqué avec des mots très durs l’attitude de l’État face à la situation de tensions que connaît l’île ces derniers temps . Si une partie de l'opposition accuse la majorité de faire diversion pour éviter de parler du bilan, la majorité veut calmer les tensions du côté de la majorité territoriale, comme du côté de l’État.

Radio Calvi A Ajaccio, ils vendaient de la drogue via Snapchat. Le commerce 2.0 des dealers corses

Le 24 Mai 2019

La vente de stupéfiants se décomplexe en Corse où la DDSP d’Ajaccio a annoncé ce jeudi 23 mai avoir interpellé 6 jeunes trafiquants de drogues dans la commune d’Alata. La particularité de ce trafic est que le groupe utilisait le réseau social Snapchat afin d’effectuer les correspondances et les livraisons dans toute la région ajaccienne.

Radio Calvi
Autres actualités :