Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Bastia : "La réforme de l’Ira aura un impact négatif sur la ville"
1 photo disponible

Bastia : "La réforme de l’Ira aura un impact négatif sur la ville"


Calvi

Par

Le 12 Février 2019


C’est fait ! Le décret de transformation de la formation initiale dispensée au sein des Instituts Régionaux d’Administration (IRA) a été signé le 8 février dernier par les ministres de l’action et des comptes publics et de l’Europe et des affaires étrangères.

«On ne peut que déplorer ce décret qui a été passé de force par la gouvernement » tempête Didier Grassi, délégué du personnel à l’Ira de Bastia. « C’est d’autant plus déplorable que ce décret a été signé malgré des votes contre unanimes émis par tous les organismes consultés. Ce décret procède à une refonte des modalités de recrutement, en vue de former deux promotions par an. La formation se décompose en deux périodes probatoires : une période en institut d'une durée de six mois et une période en service d'une durée de six mois, laquelle donne lieu à un accompagnement adapté. La décision de titularisation intervient au terme de cette période de stage au sein d'une administration.
».
Et cette réforme qui touche tous les IRA de France ne va pas être anodine sur l’économie d’une ville comme Bastia.

« Les conséquences pour Bastia et la Corse sont catastrophiques » précise D.Grassi, « ce sont, de fait, au moins 75 emplois, par la réduction de la formation des élèves des IRA à 6 mois contre 12 jusqu’à maintenant, qui sont supprimés à compter de septembre 2019. Cela signifie un coût économique conséquent pour notre ville. Ainsi ces élèves se logeaient, quelque fois même avec conjoint et enfants, consommaient, utilisaient les transports pour se rendre sur le continent, faisaient venir famille et amis en visite, participaient, durant leur séjour, à la vie économique, sociale et culturelle de notre pays ».

Conséquences économiques mais pas que ! « Ce décret prévoit une réduction de la formation ce qui amène beaucoup d’inquiétudes quant à la qualité de cette dernière et à l’avenir même des instituts » poursuit Didier Grassi.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Une soirée magique pour la Ligue Contre le Cancer

Le 24 Mai 2019

La Ligue Contre le Cancer de Balagne a organisé une soirée placée sous le signe de la magie, à l'hôtel Corsica de Calvi.

Radio Calvi Un appel à témoins pour disparition inquiétante à Calenzana

Le 24 Mai 2019

Dans le cadre d'une enquête ouverte par la COB de Calvi, pour disparition inquiétante d'une personne majeure à Calenzana, en accord avec le parquet et la famille, un appel à témoins a été lancé pour retrouver Françoise Acquaviva.

Radio Calvi « Oui à l’égalité des droits ! Non au passe-droit » : Les professionnels du littoral invoquent l’égalité dans l’occupation du domaine public maritime

Le 24 Mai 2019

Ce jeudi 23 mai, à l’aube de la saison touristique, une vingtaine des professionnels du littoral de Corse du Sud s’est rassemblée sur les pontons privés de l’hôtel Sofitel à Porticcio pour dénoncer l’“injustice” face à la réparation des autorisations, accordées à certains grands groupes, mais refusées à la plupart des établissements qu’ils représentent.

Radio Calvi Assemblée de Corse : la tension monte entre la majorité nationaliste et l'État

Le 24 Mai 2019

Lors de l'ouverture de la session de l'Assemblée de Corse, ce jeudi 23 mai, le président de l'exécutif, Gilles Simeoni, a attaqué avec des mots très durs l’attitude de l’État face à la situation de tensions que connaît l’île ces derniers temps . Si une partie de l'opposition accuse la majorité de faire diversion pour éviter de parler du bilan, la majorité veut calmer les tensions du côté de la majorité territoriale, comme du côté de l’État.

Radio Calvi A Ajaccio, ils vendaient de la drogue via Snapchat. Le commerce 2.0 des dealers corses

Le 24 Mai 2019

La vente de stupéfiants se décomplexe en Corse où la DDSP d’Ajaccio a annoncé ce jeudi 23 mai avoir interpellé 6 jeunes trafiquants de drogues dans la commune d’Alata. La particularité de ce trafic est que le groupe utilisait le réseau social Snapchat afin d’effectuer les correspondances et les livraisons dans toute la région ajaccienne.

Radio Calvi
Autres actualités :