Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

CTC : Une dernière session… au pas de charge et quasiment désincarnée !
1 photo disponible

CTC : Une dernière session… au pas de charge et quasiment désincarnée !


Calvi

Par

Le 27 Octobre 2017


Ce fut une séance qui n’a ressemblé à aucune autre, paradoxalement la plus calme et la plus consensuelle d’une mandature dont l’intensité a compensé la brièveté. Dans un hémicycle qui, depuis deux ans, depuis l’accession au pouvoir des Nationalistes, vibre sous une tension quasi-permanente, on s’attendait, sous la poussée de l’opposition, notamment de droite, à voir les élus entonner d’un seul chœur la sempiternelle ritournelle électorale, s’essayer à quelques envolées lyriques, se heurter en quelques couacs... Mais de querelle, il n’y en eu point ! Mais de polémique, il n’y en eut même pas l’ombre ! Attendus en mode offensif, les élus avaient opté pour le mode poussif. Jamais les rapports n’ont été adoptés aussi rapidement, à vitesse cadencée et avec une telle unanimité. Pratiquement sans aucun débat ! S’il est vrai que leur nombre particulièrement élevé faisait redouter sur tous les bancs de l’hémicycle la perspective d’une session interminable et de longues veillées, la vérité est que personne n’était d’humeur à ferrailler d’autant que l’Exécutif avait jugé plus sage de renvoyer à d’autres lunes, sous la prochaine mandature, les sujets qui fâchent. Tous n’avaient visiblement qu’une hâte d’en finir au plus vite. Les esprits occupés ailleurs… A défaut de chant de guerre, ce fut le chant du cygne ! Et, à plus d’un titre !

La dernière séance
Si la campagne électorale ne s’est pas invitée dans l’hémicycle, elle a envahi les couloirs alentour qui bruissaient de rumeurs contenues. Le seul et unique sujet de conversation des élus, toutes tendances confondues, fut le chaotique mercato de la constitution des listes qui semble bouleverser les équilibres habituels. En un mot, la chasse aux noms ! Chacun essayant de glaner les informations chez son voisin dans une atmosphère un peu fébrile. C’est que l’enjeu est d’importance. Cette session est la dernière d’une collectivité territoriale made in 1982 avant l’avènement de la collectivité unique made in 2018 qui sonne le glas des Conseils départementaux, de leurs pratiques décriées, des monarques de territoire, des hégémonies de chapelle, et, espérons-le, d’une certaine idée de la politique. Ce fut aussi la dernière séance pour les poids lourds qui ont dominé la vie politique insulaire, pour certains, pendant plusieurs décennies. Jeudi matin, à l’ouverture de la der, Dominique Bucchini, José Rossi, Paul Giacobbi assistaient, le premier convalescent et ému de la sympathie témoignée par ses pairs, le deuxième avec une insouciance sereine, et le troisième sombre et bien esseulé, à leur dernier tour de piste. Tout comme le Dr Cordoleani qui retourne à ses patients. D’autres quittent, aussi, l’arène territoriale, mais gardent un mandat municipal comme Paul-Marie Bartoli, Jean Toma, Marie-Antoinette Santoni-Brunelli, François Tatti ou Maria Guidicelli, la seule à être absente… avec pour certains d’entre eux, l’espoir d’un possible retour. Quelque soit le vainqueur des élections le 10 décembre, cette dernière session marque la fin d’une époque, on pourrait même dire la fin d’un monde…

N.M.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Soirée au profit du Centre Musical "U Timpanu" à Calvi

Le 09 Novembre 2018

Le samedi 10 novembre au Village Vacances "La Balagne" à Calvi sera organisé une soirée au profit du Centre Musical de "U Timpanu"

Radio Calvi Collectivité de Corse et SFR : La fibre pour tous les Corses dans 5 ans

Le 09 Novembre 2018

Comme cela a été décidé, c’est SFR qui sera en charge du déploiement de la fibre optique en Corse. Les collectivités territoriales ont attribué la DSP à l’opérateur au carré rouge qui est en train de mettre en œuvre un plan ambitieux de raccordement au sein de l’île. SFR a 5 ans pour déployer 170 000 prises FTTH en Corse. La convention a été signée jeudisoir à la Collectivité de Corse entre Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif et Alain Weill, PDG de Altice-France pour SFR-Collectivités

Radio Calvi L'Ile-Rousse : Jean-Paul Beneteau a "rejoint le Panthéon des grands serviteurs du Service Public"

Le 09 Novembre 2018

Les obsèques du commandant Jean-Paul Beneteau, pompier professionnel (er), victime de la tempête Adrian, le 29 octobre dernier ont été célébrées ce jeudi matin à L'Ile-Rousse en présence de la grande famille des pompiers de Corse-du-Sud et de Haute-Corse et près d'un millier de personnes dont le président de l'Exécutif de Corse et de nombreux élus

Radio Calvi Qui sont les soldats de Corse morts pour la France durant la Première Guerre Mondiale ?

Le 09 Novembre 2018

Ces 11 395 Poilus (et civils), Corses de sang ou de sol, sont morts durant la Première Guerre Mondiale, reconnus "Mort pour la France" et/ou figurant sur un Monument aux Morts en Corse. Si l'on rajoute les 145 qui ne répondent pas à ces 2 critères on obtient un total de 11 540 tués. Dans sa Cronica di a Corsica Orsu Ghjuvanni Caporossi a réalisé un travail considérable avec l'aide du site du ministère de la Défense, les archives départementales de la Corse-du-Sud, du site http://www.memorialgenweb.org/ et de l'ouvrage "Du deuil à la mémoire, les monuments aux morts de la Corse (Guerre de 1914-1918)" de Georges Ravis-Giordani et Jean-Paul Pellegrinetti (Editions Albiana, 2011). Nous en avons extraits ses conclusions mais sa Cronica, qui a nécessité un travail considérable, est à lire absolument.

Radio Calvi La flamme du Soldat Inconnu à Bastia

Le 09 Novembre 2018

vLa flamme du soldat inconnu, qui brûle pour l'éternité sous l'Arc de Triomphe, est parti mardi, à l'initiative de l'Union nationale du sport scolaire (UNSS), en direction de tous les territoires. Dans le cadre du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, la Haute-Corse et Bastia l'ont réceptionnée jeudi matin. Pour la circonstance après que la flamme soit arrivée à bon port, avec la délégation qui était montée jusqu'à Paris pour la prélever, un relais intergénérationnel a été organisé sur la place Saint-Nicolas avec des élèves de CM2 de l'école Venturi, du collège Vinciguerra et du Lycée Jeanne d’Arc et des militaires de la sécurité civile en collaboration, bien sûr, avec l’Office national des anciens combattants, l, l’USEP, les CPCD et CPC EPS etc. Nathalie Constantini, directrice nationale de l'USS explique pourquoi elle a tant tenu à ce que la Flamme du Soldat Inconnu passe par Bastia. Un résumé en vidéo et en images de la matinée de jeudi sur la place Saint-Nicolas.

Radio Calvi
Autres actualités :