Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Caravelle Ajaccio-Nice​. Mathieu Paoli : « Nous attendons, enfin, de pouvoir faire notre deuil »
1 photo disponible

Caravelle Ajaccio-Nice​. Mathieu Paoli : « Nous attendons, enfin, de pouvoir faire notre deuil »


Calvi

Par

Le 12 Septembre 2019


L’issue est proche dans le dossier pour lequel vous vous battez depuis un demi-siècle. Finalement, tout s’est accéléré cet été. Un rappel des faits ?
 J’ai envoyé une lettre au Président de la République le 5 août dernier dans laquelle je portais à sa connaissance qu’Alain Chemama, doyen des juges, qui avait travaillé sur l’affaire du crash de la caravelle abondait dans notre sens établissant qu’il s’agissait bien, pour lui, d’un tir de missile ce jour-là. J’ai donc demandé à Emmanuel Macron que la politique s’aligne sur la justice. À la suite de quoi, j’ai été en contact avec Josiane Chevalier, Préfète de Corse qui m’a informé d’un rendez-vous prochain avec le Directeur de Cabinet du Président de la République.

Entre-temps, vous avez pris connaissance de la décision d’Emmanuel Macron de solliciter la Ministre des Armées ?
J’ai appris cette nouvelle hier (mardi). En effet, le Président de la République souhaite œuvrer pour la levée du secret défense dans cette affaire. Il y aura sans doute une procédure assez longue mais nous avons attendu 51 ans, nous pouvons attendre encore quelques mois. Même si les familles veulent savoir avant de quitter ce monde…

Vous allez donc être reçu à l’Elysée ?
J’avais souhaité être reçu par le Président de la République en personne. Comme je ne suis pas seul dans cette situation, je vais prendre contact avec les autres membres de l’association et mes avocats pour savoir s’il est nécessaire de rencontrer le Directeur de Cabinet.

La fin d’un combat que vous menez depuis cinquante et un ans ?
On souhaite que cela aboutisse enfin mais, pour autant, nous ne crierons jamais victoire. C’est juste la reconnaissance de quelque chose qui nous est dû. Il y a eu quatre-vingt-quinze victimes dans ce crash dont treize enfants, on ne pourra jamais l’oublier. On aurait dû savoir depuis longtemps. Nous avons plus d’une centaine de témoignages dont certains ont affirmé avoir vu le missile percuter l’avion. Des militaires ont confirmé qu’ils étaient à bord du navire lance-missile, le Suffren ce jour-là,  alors que la version officielle affirme qu’il n’était pas en mer…On a recueilli le carnet de bord du Suffren du jour, la page du 11 septembre était arrachée. Enfin, une gélatine aurait coulé sur la bande de la boîte noire au moment du crash alors que tout le reste est audible.

Que ressentez-vous par rapport à cette vérité qui pourrait être confirmée par la levée du secret défense ?

Tant que le secret défense ne sera pas levé, nous serons dans l’attente. Nous sommes convaincus que cela va encore traîner un petit moment. Et il se pourrait bien que des personnes impliquées de près ou de loin dans cette affaire soient toujours en vie, ce qui retarde l’avancée et fait reculer nos espoirs un peu plus chaque jour.  Les journalistes font, heureusement, un  travail magnifique, ils soutiennent notre démarche tout comme les maires des deux villes. Depuis le crash, nous n’avions jamais vu autant de médias présents à Nice ou à Ajaccio lors des commémorations de cette année. Nous aurons des émissions en direct sur des chaînes et des radios, les médias nationaux se sont emparés de l’affaire. Pour nous, il s’agit simplement de rétablir une vérité.  Nous attendons, enfin, de pouvoir faire notre deuil…



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
La voie du vélo s'ouvre officiellement en Balagne

Le 22 Janvier 2020

La Fédération Française de Cyclisme, le nouveau club de vélo balanin "Muntagna Bikes Balagna" et le territoire balanin ont signé ce mardi 21 janvier, une convention d'affiliation. Cette signature permet ainsi à la micro-région de Balagne de rester dans le réseau des 195 sites VTT/FFC de France.

Radio Calvi Université et SIS de Corse unis pour préserver l'île des grands incendies

Le 22 Janvier 2020

L'università di Corsica Pasquale Paoli et les deux Services d'incendie et de Secours (SIS) de Corse sont désormais liés par une convention qui concerne notamment la recherche, la formation des étudiants et des personnels de l'université et des deux SIS dans la continuité des partenariats qui existent déjà. Objectif : faire avancer la recherche dans le but de se préserver des grands incendies et de leurs conséquences…

Radio Calvi Catherine Cognetti-Turchini : « Le cas de Florian Pietri montre que l’insertion des handicapés est un sujet majeur »

Le 22 Janvier 2020

Florian Pietri est autiste dyslexique et dyscalculique. Malgré deux CAP de restauration et de cuisine, et une formation en cours en CAP pâtisserie, il ne parvient pas à trouver du travail. Son handicap est un obstacle à une embauche. Son père a acheté une petite boulangerie à Bastia pour l’employer, mais a besoin d’aide pour mener son projet à bien. En pointe sur cette question sensible, Catherine Cognetti-Turchini, conseillère territoriale du groupe Andà per Dumane, a, une nouvelle fois, lors d’une session de l’Assemblée de Corse, demandé à l’Exécutif de revoir sa politique sur le handicap qui touche tant de familles insulaires. Elle revient, pour Corse Net Infos, sur l’enjeu de l’insertion des jeunes handicapés dont l’histoire de Florian est un cas d’école.

Radio Calvi Hypermarché E. Leclerc à Ajaccio : La cour administrative valide

Le 22 Janvier 2020

La Cour administrative de Marseille vient de valider les autorisations d’exploitation commerciale de l'hypermarché E. Leclerc de 14.000 m² d'Ajaccio, ouvert depuis juin 2018. Yamina Zerrouk, associée en droit public chez Sekri Valentin Zerrouk qui a défendu le dossier se félicite dans un communiqué du fait que l'arrêt de la cour permet de sauver près de 1 000 emplois dans la région ajaccienne. Mais l'affaire est-elle pour autant terminée ? Pas sûr. Les plaignants peuvent encore avoir recours au Conseil d’Etat.

Radio Calvi Grève à la Méridionale : La bataille navale continue

Le 22 Janvier 2020

Toujours pas d'accord entre les directions des deux compagnies maritimes incapables de trouver un terrain d'entente à 20 jours du dépôt des offres qui doivent déterminer les modalités de la liaison Corse-Marseille pour les 7 ans à venir.
Depuis le 9 janvier, les marins de la Méridionale maintiennent les navires à quai sur le port de Marseille. Le STC a voté ce mardi la reconduction de la grève. Pour soutenir les marins bloqués sur le port de la cité phocéenne deux rassemblements étaient organisés ce mardi 21 janvier sur les port de Bastia et Ajaccio.
Jean Brignole, secrétaire générale du STC, depuis Bastia s'adresse aux élus corses : " on est à la croisée des chemins. Sans une solution équitable sur la future traversée entre la Corse et le continent, La Méridionale risque de couler et de voir sombrer avec elle plus de 500 personnels marins et sédentaires."

Radio Calvi
Autres actualités :