Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Direction générale des Finances Publiques : Pour FO " mise en place d’un service au rabais !"
1 photo disponible

Direction générale des Finances Publiques : Pour FO " mise en place d’un service au rabais !"


Calvi

Par

Le 03 Mai 2018


A croire que la collectivité unique n’a pas fait que des heureux ! En tout cas, pour les syndicats des Finances Publiques, le compte n’y est pas. Explications :

Au 1er janvier 2017, 25 agents travaillaient dans les trois entités de l’administration des finances, à savoir les deux départements et l’ancienne paierie régionale auprès de l’ex-CTC
Au 1er janvier 2018, avec la suppression des deux départements, la nouvelle paierie de Corse a absorbé les missions des trois anciennes structures… Mais pas les emplois correspondants. La nouvelle paierie de Corse n’est en effet dotée que de 15 emplois en lieu et place des 25


"U tropu Stroppia !"
Pour le syndicat FO-DGFIP, qui s’est toujours élevé contre cette mise en place d’une paierie de Corse au rabais, la faute incombe au directeur régional des Finances Publiques :
« Cette réduction de 25 à 15 agents est une décision unilatérale du directeur régional, M. de Molliens, qui a profité de la réforme territoriale pour supprimer des emplois. Nous sommes toujours inquiets, d’une part pour les conditions de travail de nos collègues, de l’autre pour l’impact sur leurs missions :

Au niveau des dépenses : cette structure est responsable de la paye des 4400 fonctionnaires territoriaux ; elle règle également les entrepreneurs dans le cadre des marché publics ; elle verse au iveau social les « secours d’urgence » aux personnes en difficultés économiques etc…
Au niveau des recettes : La paierie de Corse perçoit de nombreuses et diverses recettes : crèches, écoles, régie de recette, placements Epahd, laboratoires d’analyses, syndicat d’électrification …

« Au regard de la nature de ces missions exercées par les personnels de la paierie de Corse, des dysfonctionnements dans cette paierie auraient des retombées économiques et sociales sans précédent pour la Corse. »

"Droit dans le mur…"
Pour Matthieu Caillaud, secrétaire départemental du syndicat FO-DRFIP, c’est la goutte d’eau. Plus la réforme avance, plus la destabilisation est perceptible :
« C’est clair, on va droit dans le mur ! Par rapport à la réforme territoriale, la destabilisation est réelle. Les services de l’administration des finances, qui sont censés gérer le budget de la collectivité unique, représentent 15 agents. Précédemment, il y avait 25 agents qui géraient les comptes des deux Départements et de l’ancienne CTC. Il est clair que nous allons droit dans le mur, d’autant plus qu’il y a de nombreuses opérations qui sont en attente puisque le budget de la collectivité unique ne sera pas voté avant fin mai. Ces opérations sont effectuées par nos collègues qui se donnent beaucoup de nos collègues qui se donnent un mal fou à la paierie.. Une fois que le budget sera voté, toutes ces opérations qui vont arriver vont poser un certain nombre de problèmes. Le personnel, en net sous-effectif et sous pression, va être amené prochainement à supporter une masse de travail supplémentaire considérable. »

A cette allure, la DGFiP à devenir au fil du temps un réservoir d’emplois à supprimer avec 35000 destructions d’emplois en 15 ans, entre 18 000 et 20 000 pour les 4 prochaines années !

- Qu’en est-il de la communication et de vos relations avec le directeur régional ?
- C’est plus qu’un problème de communication. Cela fait suite à ce qui s’est passé il y a quelques semaines et les déclarations que l’on sait. Pour nous, le dialogue social est au point mort. On ne reconnait plus en la personne de M. de Molliens la qualité de directeur régional des Finances Publiques. On l’a dit comme l’ensemble des syndicats, il est hors de question pour nous de siéger à ses côtés dans les réunions de travail. Si Paris veut le maintenir encore en place, à eux de prendre leurs responsabilités. Ils le savent le dialogue social est au point mort. »
J. F.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
E raghjunate di Castagniccia : Un salon du livre et du patrimoine de Corse à Piedicroce

Le 14 Août 2018

Le Salon du Livre et du Patrimoine de Corse « E Raghjunate di Castagniccia » est organisé par l’association « E raghjunate » en collaboration avec l’association littéraire MusaNostra et la municipalité de Piedicroce. Il est placé sous le patronage de la Communauté de Communes de Castagniccia-Casinca et du soutien logistique de l’association Corsica Diaspora et Amis de la Corse. Il se déroulera le mardi 14 août de 15 heures à 22 heures à Piedicroce.

Radio Calvi Vallée de Lota : La rivière de « Botte » volontairement polluée

Le 14 Août 2018

Pas glorieux, pour notre patrimoine naturel et notre environnement, ce geste de cet ou ces individus qui, dans la nuit de samedi à dimanche, n'a ou n'ont pas trouvé mieux que de déverser de l'huile de vidange usagé au lieu dit "Botte". Une piscine naturelle où des dizaines de personnes - et pas seulement des résidents et ceci explique peut-être cela - viennent se baigner quotidiennement.

Radio Calvi Journées Napoléoniennes : Napoléon et son oncle, promenade au bord de mer…

Le 14 Août 2018

L’un était un stratège militaire hors pair qui a conquis le monde. L’autre un génie civil qui, vingt deux années durant, a redressé le pays. Comme son oncle, il a été l'incarnation de la grandeur, de la gloire et de la puissance nationales et a replacé la France au sommet de la hiérarchie européenne. A Ajaccio, pendant les Journées Napoléoniennes du 13 au 15 août.

Radio Calvi Joseph Colombani relance le débat sur l’organisation en interprofession de la filière Fruits et Légumes

Le 14 Août 2018

Organiser la filière Fruits et légumes en interprofession pour adapter, en collaboration avec la grande distribution, l’offre à la demande, sécuriser les revenus des agriculteurs, et même faire baisser les prix. Un enjeu essentiel, pour le président de la Chambre régionale d'agriculture et représentant de la FDSEA en Corse, Joseph Colombani, qui avait, dès son accession à la présidence, tenté de mettre ce système en place. En vain. Il remonte, aujourd’hui, au créneau en proposant, en prime, une assurance gagnant-gagnant entre producteurs et revendeurs en cas de mauvaise récolte. Il explique, à Corse Net Infos, que sans ce système, il n’y aura pas de développement rural, ni d’autonomie alimentaire.

Radio Calvi Météo : Episode orageux généralisé pour la Sainte Marie

Le 14 Août 2018

Des orages tropicaux très violents. Des températures ont chuté jusqu'à 9°C après une chaleur caniculaire. La Corse vient de traverser, ces derniers jours, des épisodes météo exceptionnels. Le temps restera instable et pluvieux pour la Sainte Marie. Explications de Patrick Rebillout, directeur du Centre Météo France d’Ajaccio.

Radio Calvi
Autres actualités :