Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Election à la Chambre d’Agriculture de la Corse du Sud : Stéphane Paquet dans un fauteuil
1 photo disponible

Election à la Chambre d’Agriculture de la Corse du Sud : Stéphane Paquet dans un fauteuil


Calvi

Par

Le 07 Février 2019


Election dans un fauteuil donc pour Stéphane Paquet de la FDSEA-JA qui a remporté cette élection à une écrasante majorité. Tout a commencé au petit matin dans la salle Erignac de la préfecture de région avec le dépouillement des votes. Cette année, avec Internet, il y avait nettement moins d’enveloppes à collationner mais les opérations de vérifications après l'ouverture de toutes les enveloppes ont pris un temps considérable en raison du contrôle. Il a en effet fallu s’assurer qu'un électeur n'a pas voté deux fois, par voie postale et par voie électronique.
Les premiers résultats sont arrivés en début d’après-midi lesquels et, c’est le moins que l’on puisse dire, n’ont pas trop surpris les connaisseurs qui ont suivi les trois listes depuis le début de la campagne. Rappelons toutefois que l’union qui avait été annoncée entre Via Campagnola et Mossa Paisana ne s’était pas faite contrairement à celle entre la FDSEA de la Corse du Sud et les Jeunes Agriculteurs


Les résultats complets
Collège 1 – Chefs d’exploitation et assimilés :

Mossa Paisana : 1 siège
FDSEA : 14 sièges
Via Campagnola : 3 sièges

Chambre Régionale

Mossa Paisana : 1 siège
FDSEA : 6 sièges
Via Campagnola : 2 sièges

Collège 2 : Propriétaires et usufruitiers :

FDSEA : 1 siège

Collège 3 A : salariés des groupements productions agricoles :

CGC : 1 siège
STC : 2 sièges

Collège 3 B : salariés des groupements professionnels agricoles :

CGT : 1 siège
STC : 2 sièges

Collège 4 : anciens exploitants et assimilés :

FDSEA : 1 siège

Collège 5 B : Autres sociétés coopératives agriculture et SICA

FDSEA : 1 siège

Collège 5 D : Caisse assurance mutuelle agricole et Mutualité agricole

FDSEA : 1 siège

Collège 5 E : Organismes syndicaux à vocation générale d’exploitants et jeunes agriculteurs

FDSEA : 1 siège

Stéphane Paquet, calme olympien
L’enfant de Giovicacce s’attendait-il à un si grandiose succès ? Difficile de le dire tellement il semble avoir le triomphe modeste. A l’annonce des résultats, il s’est tourné vers ses amis et a ébauché un timide sourire. Pourtant, l’écart avec lequel il remporte cette élection est impressionnant et pourrait lui permettre de hurler de bonheur. Même pas !
Il est des gens comme ça, calmes, pondérés, affables, travailleurs bien sûr et passionnés par ce qu’ils font. Stéphane Paquet en fait partie. Il est né et a grandi dans ce milieu du pastoralisme et de l’agriculture de montagne, il s’est forgé une solide expérience grâce à cette passion qui l’habite depuis qu’il est enfant.
« Je suis tombé dedans lorsque j’étais petit… » Dit-il timidement avant de reprendre le fil de son récit, de sa jeunesse au village puis à la ville. Il suivait une formation pour devenir plombier et dès le week-end venu, il fuyait vers le village pour s’adonner à sa passion de l’élevage porcin, si bien qu’il a commencé à charcuter dès son adolescence avec les gens de Sampolo et de Giovicacce. Mais l’agriculture a toujours été sa passion depuis l’enfance, une sorte de vocation qui l’a d’ailleurs poussé très vite vers l’agriculture. Il a donc franchi le pas et s’est investi dans ce métier puis dans les syndicats par la suite, jusqu’à devenir membre de la Chambre d’Agriculture.
Il explique
« Dès mon arrivée à la Chambre, nous nous sommes attelés à la tâche avec d’abord la mise en place de 7 AOP (Appellation d’Origine protégée) sur la charcuterie, dont j’ai été le président quelques années durant. Avec des amis, nous avons monté une coopérative charcutière dans le Haut-Taravo, puis j’ai présidé le CREPAC avant d’être élu à la présidence de la Chambre. »


- Avez-vous abordé cette élection l’esprit tranquille ?
- « Je pense que oui, on peut dire qu’au niveau du terrain, de la campagne menée, des retours, nous avons travaillé durant ces six dernières années, nous avons remis la Chambre à flot, nous avons négocié la PAC, nous avons vendu l’ancien bâtiment pour en faire un neuf, nous avons fait front à tous les problèmes qui se sont présentés, le tout avec peu de moyens mais nous avons fait front. Nous avions de bonnes retombées et les gens nous ont fait confiance, les résultats d’aujourd’hui sont là pour le prouver. Donc, une victoire sans surprise et sans appel !»


- Les futurs chantiers de votre nouvelle mandature ?
- « Le premier chantier est d’installer notre Chambre avec les nouveaux jeunes qui ont fait l’union avec notre syndicat. La suite, ce sont les grandes actions que nous allons mener, à commencer par défendre notre profession à la suite de toutes les accusations, de tous les contrôles, et prendre aussitôt contact avec la maison mère, à savoir la FNSEA et son service juridique. La prochaine échéance se situera à Paris avec le salon de l’Agriculture pour y établir des rencontres et travailler sur la nouvelle PAC. Aujourd’hui, une des priorités, c’est bien sûr de déménager de l’ancien bâtiment et étudier toutes les propositions qui nous sont faites pour aménager dans nos nouveaux locaux. »


- D’autres personnes vont rejoindre la Chambre ?
- « Nous misons sur les jeunes et un certain nombre est déjà intégré à l’équipe, ce qui amènera un certain nombre de changements avec une ossature de 5/6 personnes déjà en place. »


- On a évoqué quelques pressions ci et là durant la campagne, qu’en est-il ?
- « Si cela s’est produit, je pense qu’aujourd’hui il faut laisser cela de côté et travailler. Au vu des chiffres réalisés et malgré le comportement de certaines personnes durant la campagne, le résultat est bel et bien là. Je suis content que les agriculteurs se soient mobilisés pour voter. Il n’y a pas eu de division, ce qui confirme la politique qui a été menée. »


- Et les soupçons de fraude à la PAC ?
- « Cela nuit à l’agriculture corse et nos ressortissants ne méritent par ça. L’image de l’agriculteur corse n’a jamais été cela, il faut arrêter, nous n’avons jamais rien fait sans l’accord de l’Etat. Nous somme partis sur un référentiel qui a été accepté par Paris, on a été contrôlés, tout a été accepté, tous les agriculteurs ont été payés. Suite à un contrôle de l’Europe, on tourne casaque et on nous traite d’escrocs. Croyez que nous allons nous défendre. Les agriculteurs ne se sont pas laissé berner. Les résultats aujourd’hui le prouvent. La Chambre a toujours soutenu le directeur mis en accusation par rapport au travail qu’il a effectué au sein de la Chambre. »
Propos recueillis par J.F.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Le plan d'urbanisme de Cauro annulé par le tribunal administratif de Bastia

Le 15 Mars 2019

Après trois recours déposés par l’Etat, l’association U Levante et un particulier contre le PLU (plan local d’urbanisme) de Cauro, ce 14 mars, par deux jugements le tribunal administratif de Bastia a annulé pour irrégularité la délibération du conseil municipal ayant approuvé le document le 28 novembre 2017.

Radio Calvi Le député Michel Castellani met en garde le gouvernement contre sa politique à l’égard de la Corse

Le 15 Mars 2019

Pas contents les députés corses après le vote, dans la nuit de mardi à mercredi, à l’Assemblée nationale, de la loi créant une Agence nationale de cohésion des territoires. Une agence, perçue par les trois députés nationalistes et leurs collègues du groupe Libertés & Territoires, mais aussi par de nombreux députés, comme une complication supplémentaire à l'usine à gaz administrative actuelle. Ils l’accusent, sous couvert de décentralisation, de donner un pouvoir trop important au préfet au détriment des élus locaux des collectivités à financer, de placer le représentant de l’Etat comme référent unique ! Suite au rejet des amendements de l’opposition, le député de Bastia, Michel Castellani, a interpellé fermement la ministre, Jacqueline Gourault, pour la mettre en garde contre la politique du gouvernement à l'égard de la Corse.

Radio Calvi Un nouveau cas de violences conjugales à l'Ile-Rousse: l'auteur interpellé et condamné

Le 15 Mars 2019

Un homme soupçonné de menaces de mort et d'appels malveillants envers son ex-concubine a été interpellé en début de semaine, placé en garde à vue, présenté au parquet et placé en détention provisoire, avant de répondre de ses actes ce jeudi devant le Tribunal où il était jugé en comparution immédiate. Il a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, 5 ans de mise à l'épreuve et obligation de soins.

Radio Calvi 14 Mars 2011-14 Mars 2019 : CNI a passé le cap des 8 ans !

Le 15 Mars 2019

Cela fait 8 ans à présent que Corse net Infos, auquel on préfère désormais l'acronyme CNI, signe de son ancrage dans la vie quotidienne de l'île, délivre en permanence sur internet son flot de nouvelles - bonnes ou mauvaises - à un cercle de lecteurs fidèles qui ne cesse de s'élargir. Aujourd'hui devenu incontournable, notre pure player ne cesse d'avancer sur la voie empruntée un jour du mois de Mars 2011, le 14 très précisément.

Radio Calvi Un Via Crucis "revisité" par le Svegliu Calvese

Le 14 Mars 2019

Dans le cadre d'une représentation "revisitée" de Via Crucis, l'association du Svegliu Calvese vous invite à la rejoindre les samedi 16 et dimanche 17 mars, à partir de 17 heures à la Poudrière, pour une première réunion d'information

Radio Calvi
Autres actualités :