Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Gilles Simeoni décline l’invitation d’un tête à tête avec Emmanuel Macron
1 photo disponible

Gilles Simeoni décline l’invitation d’un tête à tête avec Emmanuel Macron


Calvi

Par

Le 20 Février 2019


Voici le communiqué de Gilles Simeoni :

« J’ai été invité par le Président de la République à un entretien en tête-à-tête à l’Elysée, proposé pour le mercredi 20 février 2019 à 18 heures. J’ai remercié le Président pour cette invitation par l’intermédiaire de son Directeur de cabinet Patrick Strzoda. Tout en confirmant ma disponibilité totale pour un véritable dialogue, j’ai cependant indiqué qu’il m’était impossible de répondre favorablement, en l’état, à cette invitation. En effet, et d’une part, de nombreuses demandes et attentes portées par la majorité territoriale nationaliste, et validées par le suffrage universel, n’ont malheureusement rencontré jusqu’à aujourd’hui qu’indifférence, refus, voire mépris. Par ailleurs et d’autre part, au-delà de la situation de blocage politique ainsi créée, la Corse connaît aujourd’hui une crise économique, sociale, culturelle et sociétale d’une gravité extrême. La conjonction de ces données impose, à mon sens, des réponses fortes, innovantes, susceptibles de recréer un lien de confiance entre tous les acteurs. Dans ce contexte, la rencontre avec le Président de la République, si elle doit avoir lieu, ne peut se limiter à une visite protocolaire ou à la reconduction d’un constat de désaccord. Elle doit au contraire permettre, pour faire sens, d’acter ensemble des avancées et des perspectives concrètes, dans tous les domaines : politique et institutionnel, mais aussi ceux de la vie quotidienne. Nous avons donc convenu d’avoir, dès demain, un échange téléphonique aussi exhaustif que nécessaire, pour explorer le champ des possibles à cet égard. Cet entretien téléphonique a vocation, s’il débouche sur des avancées significatives, à se prolonger d’une rencontre qui pourrait se tenir en amont de la venue du Président de la République en Corse, prévue pour le mois de mars ».



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Déconfinement : les plages de l'Ile-Rousse en toute sécurité

Le 28 Mai 2020

Par arrêté préfectoral et à la demande du maire, depuis le 19 mai, l'accès aux plages de la commune de l'Ile-Rousse est autorisé. Des panneaux de réglementation ont été posés. Sur place ce matin , le maire de l'Ile-Rousse Jean-Jo Allegrini-Simonetti accompagné de son 1er adjoint, Henri Nappi, a pu constater que globalement les règles sanitaires étaient respectées.

Radio Calvi Coronavirus: un collectif de professionnels balanins lance ses pistes pour la reprise

Le 28 Mai 2020

À l'initiative de Laurent Lafarge, chef d'entreprise, un collectif de professionnels qui compte déjà 154 membres se met en place en Balagne. Une page a été créée sur les réseaux sociaux et une réunion publique à laquelle tous sont invités à participer aura lieu ce vendredi.

Radio Calvi Les Rencontres Musicales de Calenzana maintenues en version allégée et intimiste

Le 28 Mai 2020

La direction des "Rencontres Musicales de Calenzana" annonce dans un communique que la 20e édition programmée du 17 au 22 août sera maintenue, dans une version allégée et intimiste.

Radio Calvi Plan de relance de l’hôpital public : les doutes des syndicats corses

Le 28 Mai 2020

Le "Ségur de la santé"- des négociations pour un plan de relance de l’hôpital public - a débuté ce lundi 26 mai dans le sillage de l'épidémie du Covid-19. A cette occasion, le Premier ministre a annoncé une reprise d’un tiers de la dette des hôpitaux publics. Cette décision est cependant loin de contenter les syndicats corses.

Radio Calvi Covid-19 : les professionnels de l’agroalimentaire corse aux abois

Le 28 Mai 2020

À l’aube de la saison touristique, les chefs d’entreprise de l’agroalimentaire corse ne cachent pas leurs inquiétudes. Éprouvés comme tous les pans de l’économie par le confinement, ils en appellent aujourd’hui à l’aide de l’État, par l’intermédiaire du préfet de Corse, pour sauver leur activité, et surtout, les emplois qui en découlent.

Radio Calvi
Autres actualités :