Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Hôpitaux de Bastia et de Castellucciu : Gilles Simeoni attend des "gestes forts" de la ministre de la Santé
1 photo disponible

Hôpitaux de Bastia et de Castellucciu : Gilles Simeoni attend des "gestes forts" de la ministre de la Santé


Calvi

Par

Le 03 Novembre 2017


"Par ailleurs, depuis quatre jours, les représentants du personnel CGT du centre hospitalier de Bastia ont entamé une grève de la faim dans le but d’alerter les pouvoirs publics sur les besoins en investissement et de modernisation de l’établissement, ainsi que sur l’impasse de trésorerie.
J’apporte bien évidemment mon soutien, au-delà des appartenances syndicales, à tous les personnels de santé qui dénoncent de façon récurrente des conditions de travail dégradées et qui se battent pour une meilleure prise en charge des patients et l’amélioration de leur outil de travail.


Les difficultés financières et d’équipement structurelles que connaissent la quasi- totalité des établissements publics de l’île, démontrent que les approches sectorielles, quelle que puisse être leur légitimité, sont désormais insuffisantes.
Il est indispensable de réunir tous les partenaires autour de la table pour engager une réflexion globale sur :
- les besoins de financement en investissement de tous les établissements publics ; - la programmation de ces besoins selon des critères et un calendrier partagés ;
- une vision prospective de la stratégie de santé de la Corse.
Dans cette perspective, l’Assemblée de Corse adoptait, le 28 juillet dernier, à l’unanimité une motion relative à la demande d’un plan exceptionnel pour la santé.

J’ai demandé à la ministre des solidarités et de la santé, Mme Agnès Buzyn, de traiter cette demande de façon prioritaire.
Nous ne pouvons que constater que les négociations au sein des centres hospitaliers de Castellucciu et de Bastia sont aujourd’hui dans l’impasse car l’ARS de Corse et sa direction générale n’ont pas le mandat politique pour prendre des décisions à la hauteur des enjeux.
Dans ces conditions, et afin de permettre la sortie rapide des conflits en cours et d’en éviter d’autres, je demande à Madame Buzyn de proposer sans délai une méthode et un calendrier de discussionsn, et de faire d’ores et déjà des gestes forts de nature à rétablir la confiance, en matière de santé publique, avec les syndicats ainsi qu’avec l’ensemble des personnels de santé et des Corses."

 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Soirée au profit du Centre Musical "U Timpanu" à Calvi

Le 09 Novembre 2018

Le samedi 10 novembre au Village Vacances "La Balagne" à Calvi sera organisé une soirée au profit du Centre Musical de "U Timpanu"

Radio Calvi Collectivité de Corse et SFR : La fibre pour tous les Corses dans 5 ans

Le 09 Novembre 2018

Comme cela a été décidé, c’est SFR qui sera en charge du déploiement de la fibre optique en Corse. Les collectivités territoriales ont attribué la DSP à l’opérateur au carré rouge qui est en train de mettre en œuvre un plan ambitieux de raccordement au sein de l’île. SFR a 5 ans pour déployer 170 000 prises FTTH en Corse. La convention a été signée jeudisoir à la Collectivité de Corse entre Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif et Alain Weill, PDG de Altice-France pour SFR-Collectivités

Radio Calvi L'Ile-Rousse : Jean-Paul Beneteau a "rejoint le Panthéon des grands serviteurs du Service Public"

Le 09 Novembre 2018

Les obsèques du commandant Jean-Paul Beneteau, pompier professionnel (er), victime de la tempête Adrian, le 29 octobre dernier ont été célébrées ce jeudi matin à L'Ile-Rousse en présence de la grande famille des pompiers de Corse-du-Sud et de Haute-Corse et près d'un millier de personnes dont le président de l'Exécutif de Corse et de nombreux élus

Radio Calvi Qui sont les soldats de Corse morts pour la France durant la Première Guerre Mondiale ?

Le 09 Novembre 2018

Ces 11 395 Poilus (et civils), Corses de sang ou de sol, sont morts durant la Première Guerre Mondiale, reconnus "Mort pour la France" et/ou figurant sur un Monument aux Morts en Corse. Si l'on rajoute les 145 qui ne répondent pas à ces 2 critères on obtient un total de 11 540 tués. Dans sa Cronica di a Corsica Orsu Ghjuvanni Caporossi a réalisé un travail considérable avec l'aide du site du ministère de la Défense, les archives départementales de la Corse-du-Sud, du site http://www.memorialgenweb.org/ et de l'ouvrage "Du deuil à la mémoire, les monuments aux morts de la Corse (Guerre de 1914-1918)" de Georges Ravis-Giordani et Jean-Paul Pellegrinetti (Editions Albiana, 2011). Nous en avons extraits ses conclusions mais sa Cronica, qui a nécessité un travail considérable, est à lire absolument.

Radio Calvi La flamme du Soldat Inconnu à Bastia

Le 09 Novembre 2018

vLa flamme du soldat inconnu, qui brûle pour l'éternité sous l'Arc de Triomphe, est parti mardi, à l'initiative de l'Union nationale du sport scolaire (UNSS), en direction de tous les territoires. Dans le cadre du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, la Haute-Corse et Bastia l'ont réceptionnée jeudi matin. Pour la circonstance après que la flamme soit arrivée à bon port, avec la délégation qui était montée jusqu'à Paris pour la prélever, un relais intergénérationnel a été organisé sur la place Saint-Nicolas avec des élèves de CM2 de l'école Venturi, du collège Vinciguerra et du Lycée Jeanne d’Arc et des militaires de la sécurité civile en collaboration, bien sûr, avec l’Office national des anciens combattants, l, l’USEP, les CPCD et CPC EPS etc. Nathalie Constantini, directrice nationale de l'USS explique pourquoi elle a tant tenu à ce que la Flamme du Soldat Inconnu passe par Bastia. Un résumé en vidéo et en images de la matinée de jeudi sur la place Saint-Nicolas.

Radio Calvi
Autres actualités :