Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Inauguration de la déviation de Prupià et Vighjaneddu : Le bout du tunnel !
1 photo disponible

Inauguration de la déviation de Prupià et Vighjaneddu : Le bout du tunnel !


Calvi

Par

Le 13 Mars 2019


Il aura fallu près de 25 ans, dont 7 ans de travaux, et 4 mandatures pour apercevoir le bout du tunnel ! Et ce n’est pas peu dire ! Le président de l’Exécutif de Corse, Gilles Simeoni, entouré de son Conseil, notamment la conseillère exécutive chargée des infrastructures de transports, Vanina Borromei, du président de l’Assemblée de Corse, des élus de la microrégion et des services de l’Etat, ont inauguré la déviation de Pruprià et le tunnel de Vighjaneddu, un projet inscrit en 1995 dans le Schéma directeur des routes de Corse sous la mandature Baggioni et qui a connu maints retards et déboires avant de finalement être ouvert ce matin du 12 mars 2019 à la circulation. Un chantier marqué par un drame, celui de la mort d’un jeune ouvrier, le 28 mai 2014, et qui ne fut pas oublié dans les discours officiels. Les travaux ont été suspendus pendant l’enquête judiciaire qui a duré 18 mois.

Une route plus sûre
Cette voie nouvelle, très attendue dans le Valinco, traverse les trois communes de Pruprià, Ulmetu et Vighjaneddu entre les lieux-dit « Baracci » et « Santa Giulia » sur la Route Territoriale (RT) 40, l’axe routier principal qui relie Aiacciu à Bunifaziu. Elle permet désormais d’éviter la traversée de la ville de Prupià, un itinéraire jugé dangereux à cause d’une forte pente, et toujours saturé en période estivale par un trafic intense, alimenté notamment par les arrivées des ferries. « La réalisation de cette déviation a pour objectif : d’assurer la continuité entre Aiacciu et le Pumonti par une liaison plus rapide et confortable, d’offrir une route plus sûre en renforçant la sécurité des usagers et des habitants de la commune de Prupià et en supprimant un itinéraire dangereux et mal adapté pour les poids lourds, également de diminuer les nuisances occasionnées aux riverains, enfin de redonner aux voies utilisées jusqu’ici leur vocation de voie urbaine et de desserte », explique l’Exécutif.

Un gain de temps
Désengorger Pruprià, fluidifier le trafic routier qui atteint 12 000 véhicules par jour en plein été, avoir des trajets plus courts et mieux sécurisés était, donc, devenu un enjeu vital. « C’est un ouvrage d’intérêt interrégional qui permettra de gagner beaucoup de temps sur le trajet Ajaccio-Bonifacio. En hiver, le gain sera de 14 à 15 mn, mais en période estivale, notamment entre le 10 juillet et le 20 août, on gagnera facilement 3 quarts d’heure, pour ne pas dire plus, parce que les encombrements, à partir de la Plaine du Rizzanese jusqu’à la Plaine de Baracci, peuvent aller jusqu’à 1h30. C’est, donc, d’une utilité absolue ! », se réjouit le maire de Pruprià, Paul-Marie Bartoli. Longue de 2,5 kms, cette 2x1 voies comprend, notamment, un tunnel de 457 mètres et 2 créneaux de dépassements, un dans chaque sens. Il sera donc possible, malgré la vitesse limitée à 70 km/h, de doubler dans les deux sens.
 Des travaux de murs anti-bruit avec parement végétalisé ont été construits pour réduire la gêne des riverains. 
Les eaux pluviales seront canalisées vers des bassins de rétention et des exutoires.

Accélérer le pas
Cet investissement structurant, qui a coûté 51,8 millions €, a été réalisé par la Collectivité de Corse et co-financé à hauteur de 70% par l’Etat dans le cadre du PEI (Plan exceptionnel d’investissement) mis en œuvre en 2002. Si la préfète de Corse (cf ci-dessous) affiche sa satisfaction devant une opération qu’elle qualifie « d’emblématique » de l’action de l’Etat dans l’île, le président de l’Exécutif, Gilles Simeoni rappelle que « Le PEI n’est ni un cadeau, ni une aumône, ce n'est que la compensation largement insuffisante de l'état d'abandon dans lequel la Corse a été laissée pendant deux siècles... Cet équipement structurant pour l’ensemble de la région, qui illustre la continuité de l’action publique, s’inscrit dans notre politique de développement de la Corse et dans notre volonté d’accélérer le pas pour renforcer les infrastructures de Capi Corsu à Bunifaziu, de l’intérieur au littoral ». Avec la nécessité de tenir les délais : « Nous nous donnerons les moyens d’accélérer et de faire que les choses se passent plus rapidement. Pour cela, il faut sécuriser les procédures, avoir une vision programmatique fixe, faire des arbitrages en amont pour assurer les financements… Toute une ingénierie qui nous permettra autant que possible de raccourcir les délais ». Après un déjeuner au réfectoire du collège de Pitrettu, Gilles Simeoni a enchainé sur un Conseil exécutif délocalisé et clôt l’après-midi par une rencontre avec les élus du bureau du PETR (Pôle d’équilibre territorial et rural) de l’Ornanu, du Sartinese, du Valincu è du Taravu. Le PETR pourrait devenir un site pilote de la nouvelle politique de territorialisation.

N.M.

Josiane Chevalier : « Un tunnel nommé désir »
Dans un communiqué intitulé « Un tunnel nommé désir », la préfète de Corse, Josiane Chevalier, absente à l’inauguration pour cause de préparation de la visite présidentielle, exprime sa satisfaction pour l’aboutissement d’une opération emblématique du Programme exceptionnel d’investissement (PEI), financée à hauteur de 70 % par l’Etat.

Voici le communiqué :
« Retenue par la visite préparatoire au prochain déplacement du Président de la République, la préfète ne pourra assister à l’inauguration de la déviation de Propriano, comme elle l’avait prévu en choisissant la date avec le président de l’Exécutif. Elle a tenu à être représentée par Didier Mamis, secrétaire général pour les affaires de Corse, et Audrey Baconnais-Rosez, sous-préfète de Sartene.
Elle souhaite faire part de sa satisfaction pour l’aboutissement de cette opération emblématique du Programme exceptionnel d’investissement, financée à hauteur de 70 % par l’Etat : 36 253 000 € de subvention pour un coût total d’opération de 51 790 000 € (déviation et tunnel), auxquels s’ajoute le différentiel de TVA sur les travaux récupérable par la Collectivité via le FCTVA (6%). Cet équipement très attendu est avant tout un élément de sécurisation, tant pour les usagers que pour les habitants de Propriano. Trait d’union entre le Nord et le Sud du département, il permettra un gain de temps sensible sur les trajets, notamment durant la période estivale, et aura un impact favorable sur la qualité de vie des riverains.
Depuis 2002, l’Etat et ses opérateurs ont apporté un effort considérable pour la Corse au travers du PEI. Plus de 610 projets ont ainsi été programmés, tant pour renforcer les infrastructures de base que pour améliorer des services collectifs, prévenir les inondations, ou mettre en œuvre le schéma directeur territorial d’aménagement numérique.
La préfète recevra dans les prochains jours une lettre de mission du Premier Ministre pour engager les travaux du futur Plan de transformation et d’investissement pour la Corse, qui prendra le relai du Plan exceptionnel d’investissement. Elle veillera à y associer étroitement le président de l’Exécutif de Corse, tant sur la méthode que sur son contenu. Ce plan devra tirer les enseignements du PEI – notamment au regard des volumes d’opérations programmées et non engagées – et permettra de financer des projets ciblés structurants pour préparer l’avenir ».

 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Curbara et Santa-Reparata-di-Balagna rouvrent leurs écoles

Le 05 Juin 2020

Les écoles du RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) de Curbara Santa-Reparata-di-Balagna ont rouvert les portes des écoles ce jeudi 4 juin. Environ une vingtaine d’élèves ont répondu présents à ce retour en classe.

Radio Calvi Don du sang : deux collectes à Calvi pour reconstituer les stocks

Le 05 Juin 2020

Face à l'urgence, dans le cadre d'une campagne nationale qui se déroulera du 8 juin au 11 juillet, l'Association des Donneurs de Sang Calvi-Balagne organise deux collectes exceptionnelles les mercredi 10 et jeudi 11 juin au Complexe Sportif Calvi-Balagne

Radio Calvi SC Bastia en National : «avancer avec prudence, ne pas faire n’importe quoi »

Le 05 Juin 2020

On ne pourra pas reprocher aux dirigeants du SC Bastia de ne pas communiquer. Pas moins de 4 conférences de presse en moins d’un mois. On ne s’en plaindra pas d’autant que les explications fournies à chacune d’elles sont claires, précises, lisibles.

Radio Calvi Haute-Corse : épisode de vent fort annoncé. Emploi du feu interdit.

Le 05 Juin 2020

Les services de Météo France prévoient une dégradation des conditions météorologiques pour un épisode de vent fort sur le département pouvant générer un risque important d’incendie. L’usage du feu est, dans ces conditions, interdit dans tout le département de Haute-Corse du vendredi 5 juin au samedi 6 juin inclus.

Radio Calvi Coronavirus : les quatre scénarios probables du Conseil Scientifique

Le 05 Juin 2020

"Deux semaines après la sortie du confinement, il est encore un peu tôt pour avoir une vision stabilisée sur l’évolution de la situation sanitaire mais on peut considérer que le niveau de circulation du virus est limité avec une situation contrôlée" écrit le Conseil scientifique.
"Le rôle du Conseil scientifique est de prévoir et d’anticiper les différents scénarios possibles et d’anticiper l’évolution de l’épidémie dans les semaines et mois à venir.
Dans l'avis diffusé ce jeudi, le Conseil scientifique affirme "qu’un nouveau confinement généralisé n’est pas souhaitable ni probablement acceptable considérant les enjeux sanitaires, sociaux et économiques. Il est donc essentiel de tout faire pour éviter une telle situation d’échec.
Pour préparer, la France à la suite de l’épidémie et en diminuer les conséquences, le Conseil scientifique a établi 4 scénarios probables prenant en compte la situation actuelle et les connaissances acquises depuis le début de l’épidémie : une épidémie sous contrôle, un ou des clusters critiques signes d'une reprise locale de l'épidémie, une reprise diffuse et à bas bruit de l'épidémie et une épidémie qui atteint un stade critique.
Ces scénarios permettent d’établir et de proposer des mesures à prendre dans chacune de ces situations. Les mesures doivent être élaborées dès maintenant pour anticiper et être opérationnelles lorsque cela sera nécessaire.
Les conclusions du Conseil Scientifique.

Radio Calvi
Autres actualités :