Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

J.-C. Angelini : "Les Corses ont, à travers l’Office Foncier, un exemple de gestion maîtrisée, d’économie des deniers publics et d’efficacité partagée"
1 photo disponible

J.-C. Angelini : "Les Corses ont, à travers l’Office Foncier, un exemple de gestion maîtrisée, d’économie des deniers publics et d’efficacité partagée"


Calvi

Par

Le 01 Août 2018


- Quelle analyse faites- vous du rapport délivré par la Chambre Régionale des Comptes ?
- On peut dire, de prime abord, que la gestion que j’ai voulu imprimer avec M. Vallée, directeur général de l’ADEC est reconnue comme étant positive. Nous n’avons ni remarques, ni observations, ni recommandations, ni préconisations, ce qui, au vu des conclusions de la Chambre, est assez rare pour être souligné. Pour nous et pour l’ensemble des salariés, des administrateurs et de l’équipe, c’est une profonde satisfaction. Nous n’avons que deux rappels aux lois qui portent, d’une part, sur le décompte des administrateurs de l’Office Foncier lors de certaines réunions, et, d’autre part, sur la communication des primes aux salariés et aux administrateurs. Deux points que nous avons d’ores et déjà rectifiés puisqu’avant de faire parvenir ses conclusions définitives, la Chambre des Comptes se tenait à un certain nombre d’éléments que nous avons la possibilité de corriger. A ce stade, les deux rappels au droit ont été intégrés et l’ensemble de la gestion de l’Office est reconnue comme étant exemplaire.


- Concernant les prévisions d’achats sur la période, la Chambre précise néanmoins qu’elles ne seront pas atteintes. Que répondez-vous ?
- Nous avons un léger contentieux sur ce point avec l’Office qui s’en tient aux achats effectués devant notaire. Or, nous assimilons, à raison, aux acquisitions, celles qui ont donné lieu à des délibérations du conseil d’administration. Il y en près d’une vingtaine et nous n’en avons passé que quelques-unes devant notaire. Il y a là, une petite divergence d’appréciation mais les administrateurs et les Corses savent très bien que nous avons acquis de nombreux biens depuis deux ans et même si nous n’avons pas conclu les transactions devant notaire, ces biens sont parties prenantes du patrimoine collectif des Corses. C’est un point de divergence quant à la façon d’énumérer les biens qui ont été acquis. Soit on considère qu’ils sont acquis devant notaire, soit, ce qui est notre cas, ils ont été validés en conseil d’administration.

- L’Office fonctionne donc conformément à vos attentes ?
- Tout à fait ! Avec deux points essentiels. La gestion de l’Office a été reconnue comme étant exemplaire et à généraliser. Chacun sait qu’en ma double qualité de président de l’ADEC et de l’Office Foncier, par délégation du président de l’exécutif, et avec son accord, j’ai souhaité favoriser le partage et la mutualisation des compétences. Dans un souci, à la fois, de meilleure intégration des politiques économiques avec les politiques foncières et d’économie des deniers publics. Cela fonctionne très bien et je pense que l’on pourrait expérimenter pareille mesure dans le temps à l’échelle de tous les autres offices et agences. Cela me paraît intéressant et la Chambre reconnaît, encore une fois, l’expérience comme telle. Par ailleurs, l’Assemblée de Corse a voté des effectifs cibles et me permet, toujours en accord avec le conseil exécutif, de recruter jusqu’à huit personnes. Nous ne sommes actuellement que quatre ! C’est un point qui a été relevé par l’Office et je trouve cela plutôt cocasse dans le bon sens du terme. Si on se remémore les dérives des Offices et Agences, on est face aujourd’hui à un rapport de la Chambre Régionale des Comptes qui nous reprocherait quasiment de ne pas recruter assez. C’est un très bon signe et les Corses ont, à travers l’Office Foncier, un exemple de gestion maîtrisée, d’économie des deniers publics et d’efficacité partagée.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
La route de l'aéroport de Calvi est très dangereuse

Le 26 Mars 2019

La D81 qui mène en direction de l'aéroport Calvi-Balagne est très dangereuse: absence de marquage au sol, bitume défoncé par les racines des arbres, énormes nids de poules bouchés sommairement, rien n'est épargné à cette route qui est pourtant celle qui est fréquentée par de nombreux automobilistes de la célèbre station touristique.

Radio Calvi Bastia : Stratus sur la ville

Le 26 Mars 2019

La ville de Bastia a été soumise durant l'après-midi de lundi à un phénomène météorologique qui n'est pas rare mais qui est toujours spectaculaire. Un stratus, qui est un genre de nuage bas dont la base se trouve à des altitudes inférieures à quelques centaines de mètres, s'est développé sur toute la cité du Nord au Sud, comme ici sous Ville-di-Pietrabuno, et a donné lieu à cette image fixée par Océane Baldocchi. Sandrine Launoy et Marie-Jo Costa ont aussi apporté leur contribution à une meilleure vision du phénomène. Qu'elles en soient remerciées.

Radio Calvi Vent violent : Météo France place la Corse en alerte jaune

Le 26 Mars 2019

Météo France a placé la Corse en vigilance jaune vent violent ce mardi à partir de 3 heures Pour l'instant l'alerte est valable jusqu'à mardi 26 à 15 heures

Radio Calvi Porto-Vecchio : Auto contre scooter. La jeune femme est décédée

Le 26 Mars 2019

Un grave accident de la circulation s'est produit lundi vers 18 heures sur la route de Muratello à Porto-Vecchio. Dans des circonstances qui restent à déterminer, un scooter piloté par une jeune femme d'une trentaine d'années et une voiture sont entrés en collision. La jeune femme gravement blessée - elle était en arrêt cardio-vasculaire - a été aussitôt secourue par les pompiers de Porto-Vecchio qui ont tenté aussitôt de la ranimer. Elle a été admise peu après à la clinique de l'Ospedale dans un état grave. La conductrice pour sa part choquée a été également prise en charge par les secours. Dans le courant de la soirée on apprenait, hélas, que la jeune femme n'avait pas survécu à ses terribles blessures.

Radio Calvi En Corse 3 200 personnes souffriraient de troubles autistiques, mais il n'y a que 20 places dans le Samsah régional

Le 26 Mars 2019

L'association Espoir Autisme Corse a inauguré lundi après-midi à Biguglia - à l'espace Ceppe - son service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés et troubles du spectre de l'autisme (Samsha-Tsa). Il pourra accueillir 10 personnes. Une structure similaire va également ouvrir dans le courant de la semaine - vendredi à Baleone - en Corse-du-Sud. Mais si ce nouveau pas en faveur de l'autisme est à souligner on est encore loin du compte. On estime en effet que 1% de la population est atteinte par ces troubles autistiques. Rapportée à la Corse cette estimation serait de 3 200 personnes atteintes par des troubles du spectre de l'autisme. "Nous en avons recensé entre 2 200 et 2 500" précisait à l'heure de l'inauguration Nonce Giacomoni, animateur de projets à espoir Autisme Corse. Malgré les efforts consentis à tous les niveaux et ce double pas effectué en faveur de cette population on est donc, très loin, de pouvoir faire face, hélas, à la situation. Mais des prises en charge de la part de l'ARS et de la CdC ont permis à ces personnes d'être envoyées ailleurs que dans des hôpitaux psychiatriques. "Elles peuvent vivre comme tout le monde et avec tout le monde" soutient dans notre vidéo Nonce Giacomoni qui, en l'absence de Baptiste De Nobili, président de Espoir Autisme Corse, a présidé la cérémonie d'inauguration de ce lundi en présence des représentants de la préfecture de la Haute-Corse, de l'ARS et de la CDC.
 

Radio Calvi
Autres actualités :