Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Jean d'Ormesson : Un amoureux de la Corse
1 photo disponible

Jean d'Ormesson : Un amoureux de la Corse


Calvi

Par

Le 06 Décembre 2017


« Quelquefois, des Corses me disent : 'vous ne parlez jamais de la Corse dans vos livres'.... C'est vrai, j'aurais peur de l'abîmer. » Ainsi parlait Jean d'Ormesson, qui vient de décéder, à l'âge de 92 ans. L'académicien laisse une œuvre considérable, mais il laisse aussi le souvenir d'un ami de l'île, fidèle à sa résidence de Saint-Florent depuis plusieurs décennies. De sa patrie d'élection, il savait parler, tout en reconnaissant avec humour ce qu'avaient de stéréotypées les louanges habituelles. « Ici, je me sens comme ce personnage ridicule de L'Enquête corse, qui passe son temps à dire 'j'adore la Corse' », disait-il. Sa maison, face à la petite ville, avait été construite par « un Anglais fou », lord Warren Chilcott, venu s'installer à Saint-Florent avec un équipage de chasse à courre pour traquer le cerf. Il avait dû se rabattre sur le sanglier, mais en gardant sa pratique cynégétique, plus qu'étrange en ces lieux. La maison ? « Un peu baroque, de style Walter Scott, de style Ivanohé », avec un jardin où se côtoient pins, lauriers roses, citronniers et oliviers.

Cette résidence est plus qu'une halte, qu'un refuge, elle est un lieu de création. « J'ai parcouru le monde, il y a peut-être vingt pays que je ne connais pas ; presque tous les autres, je les ai au moins traversés. » Avoir un père ambassadeur, cela fait voyager dès l'enfance... « Depuis que je suis en Corse, je voyage évidemment beaucoup moins, parce que c'est un endroit d'une beauté extraordinaire. »
Au mois de juillet, à Saint Florent, Jean d'Ormesson accorde une long entretien à RTL, dans le cadre de la série Chemins d'écrivains, une de ses dernières interviews. Pour lui, la Corse est indissociable de la Méditerranée, comme l'eau est indissociable de la lumière et de l'air. L'air, c'est avant tout les parfums qu'exhale le maquis, avec ses genêts, ses arbousiers, ses myrtes et ses lentisques. « Napoléon disait qu'il reconnaissait l'odeur de la Corse de très loin... L'eau ici est magnifique. J'ai follement aimé le soleil et la mer, exclusivement la Méditerranée, mare nostrum, car c'est bien notre mer, à la fois par les Juifs, les Grecs, les Romains. Déjà enfant je l'adorais. Un de mes rêves jamais réalisé aurait été d'en faire le tour en bateau. C'est aussi pour cela que je ne me lasse pas de lire et de relire Homère. »

Quel est l'emploi du temps d'un Académicien insularisé ? « Je me couche très tôt, je dors beaucoup, mais je me lève tôt aussi. A six heures, je suis sur la terrasse, et je travaille jusqu'à une heure. Le monde n'est fait que de matins... Ici, on écrit tellement bien. Et on peut rester immobile sans écrire, à regarder ce paysage qui est tellement satisfaisant. »
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Ajaccio : Professeur agressé au lycée Fesch, le recteur condamne

Le 20 Février 2018

Un professeur a été agressé verbalement, et bousculé, lundi au lycée Fesch par un parent d'élève ce lundi dans une salle de cours de l'établissement.Ses collègues et le rectorat, qui indique que l'acte donnera lieu à plainte, lui ont apporté leur soutien
 

Radio Calvi Ajaccio : Quartier du Finosello et orientations budgétaires au menu du conseil municipal

Le 20 Février 2018

La séance du conseil municipal d'Ajaccio de lundi soir était assez réduite en dossiers mais volumineuse en ambitions. Au cœur du débat, le quartier du Finosello, son avenir avec l’ANRU et en interface avec les quartiers Cannes-Salines, un espace en friche où se situait l’ancien collège détruit par un incendie et une véritable opportunité pour la ville, à savoir la reconquête de ce quartier pour créer un véritable renouvellement urbain et de décloisonnement des quartiers engagés par l’ANRU. On y verra de superbes logements, des services, des commerces et le futur conservatoire de musique Henri Tomasi. Majorité et opposition abondent dans le même sens
 

Radio Calvi 40 ans après Bastia redevient ville de départ du Tour de Corse automobile

Le 20 Février 2018

Lundi a été présenté dans les locaux de la CTC, le Tour de Corse Automobile 2018. Pour cette 61ème édition qui se déroulera du 5 au 8 avril, les organisateurs ont totalement modifié cette épreuve avec un départ de Bastia (ce qui ne c’était plus vu depuis 40 ans !) et des retours dans le Cap Corse ainsi que le Cortenais, avant de rejoindre Ajaccio où sera jugée l’arrivée dimanche midi. A noter que pour une durée de deux ans, la compagnie maritime régionale corse Corsica Linea est devenue partenaire titre de l’épreuve. En s’associant à la compagnie de navigation, la quatrième manche du Championnat du Monde des Rallyes est ainsi devenue le « CORSICA linea – Tour de Corse ».
 

Radio Calvi Cap Corse : Une unité mobile de dessalement d’eau de mer pour pallier la pénurie d’eau

Le 20 Février 2018

Le Cap Corse manque d’eau ! La réserve de Rogliano est vide, il ne reste plus, en ce mois de février, que 9 000 m3 d’eau. Le manque récurrent de ressources, la faiblesse des précipitations, l’absence de neige et le réchauffement climatique ont aggravé une situation toujours très tendue. De quoi alarmer le maire de Rogliano, ainsi que ceux des communes voisines, Meria, Tomino ou Ersa, qui craignent pour la saison estivale. Ils ont alerté l’Office d’équipement hydraulique de la Corse (OEHC) qui a réuni tous les acteurs, lundi matin, à la capitainerie de Macinaggio pour trouver une solution en urgence. Le principe de la location ou de l’achat d’une unité mobile de dessalement d’eau de mer a été acté. Une nouvelle réunion est prévue la semaine prochaine concernant le financement. Explications, pour Corse Net Infos, de Saveriu Luciani, conseiller exécutif et président de l’Office d’équipement hydraulique de la Corse (OEHC). Et le soulagement de Patrice Quilici, maire de Rogliano.
 

Radio Calvi Lucciana : Chez Walter, on manque de foot

Le 19 Février 2018

Hôtel habituellement réservé par la très grande majorité des équipes professionnelles de football venant affronter le Sporting Club de Bastia jusqu’à l’été dernier, l’établissement Chez Walter, situé à Lucciana, a vu les choses changer avec la relégation du SBC en National 3. Regrettable pour le gérant Pierre-Louis Collovigh, passionné de ballon rond.
 

Radio Calvi
Autres actualités :