Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Jean-Luc Mélenchon : « Le dégagisme corse sait où il va ! »
1 photo disponible

Jean-Luc Mélenchon : « Le dégagisme corse sait où il va ! »


Calvi

Par

Le 05 Décembre 2017


« Je savais que cela tournerait comme ça. Comme je l’ai dit et écrit ici à plusieurs reprises. La liste de monsieur Simeoni a fédéré les électeurs de Corse en un tout massif et vivant. Elle a donné un centre de gravité à la société Corse. C’est un exploit quand on voit dans quel émiettement croupit la sphère politique sur le continent. Le signal avait été clairement donné il y a six mois. Les électeurs avaient déjà élu trois députés sur quatre pris dans les rangs autonomistes. Le dégagisme en Corse, c’est eux qui l’incarnent, à l’évidence. Et c’est un dégagisme positif. Car il a un contenu, un projet de dépassement de la situation actuelle. Il génère localement un enthousiasme et un optimisme fédérateur. Car le dégagisme n’est pas toujours vide de contenu comme le rabâchent les esprits superficiels qui exècrent tout ce qui sort du cadre prévu. Je me réjouis d’avoir eu ce dialogue amical avec les députés autonomistes à Paris. Il m’a permis, ainsi qu’à mes collègues du groupe parlementaire, de prendre la mesure de ce qui s’engageait sur place dans les rangs autonomistes. J’ai su qu’ils réclament l’autonomie dans le cadre de la Constitution et de la République. Et je n’y vois pas d’inconvénients. En tous cas moins que dans le déni.

Les urnes ont carbonisé les faux-semblants et le vieux monde sur l’île. La droite clapote, le macronisme coule, le FN s’effondre. Les faussaires du PC qui avaient usurpé notre identité sous le label « Corse insoumise » ont reçu la punition qu’ils méritaient. Ils n’ont toujours rien compris et vocifèrent que j’aurais provoqué leur déroute. Ils ne comprennent rien à la société dans laquelle ils vivent. Seul leur importe de continuer la triste besogne que la direction du PCF leur avait vendu comme la bonne tactique. Sur 10 candidats : 7 communistes et 3 anciens communistes dont l’ancien secrétaire général du PCF en Corse, le tout dissimulé sous un rassemblement de sigles même les plus exotiques, et enrobé dans le grand bla bla contre « Paris et Mélenchon ». Bref, la tambouille.

En réalité, les prestations télévisées désastreuses de leur chef de file, l’absence de programme ancré dans les réalités locales et la lourdeur partisane ont eu davantage de poids contre cette liste de bras cassés que n’importe laquelle de mes recommandations. Mais pour le comprendre, il faudrait que cette piteuse équipe comprenne le moment politique et ce que la stratégie « fédérer le peuple » signifie. Faute de l’avoir compris sur le continent les dirigeants actuels du PCF ont rabougri leur parti à 3% aux législatives, tout en nous empêchant dans 45 cas de franchir la barre du second tour.

Pour ma part, je souhaite bon vent aux vainqueurs de ce premier tour. Je leur souhaite un dialogue productif avec le gouvernement, après leur victoire. J’appelle mes amis en Corse à se regrouper en groupes d’action de la France insoumise et à rompre le plus nettement possible avec les aventuriers qui ont usurpé notre identité. « La France insoumise » en Corse doit s’inscrire pleinement dans la page nouvelle qui commence sur l’île. »
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Soirée au profit du Centre Musical "U Timpanu" à Calvi

Le 09 Novembre 2018

Le samedi 10 novembre au Village Vacances "La Balagne" à Calvi sera organisé une soirée au profit du Centre Musical de "U Timpanu"

Radio Calvi Collectivité de Corse et SFR : La fibre pour tous les Corses dans 5 ans

Le 09 Novembre 2018

Comme cela a été décidé, c’est SFR qui sera en charge du déploiement de la fibre optique en Corse. Les collectivités territoriales ont attribué la DSP à l’opérateur au carré rouge qui est en train de mettre en œuvre un plan ambitieux de raccordement au sein de l’île. SFR a 5 ans pour déployer 170 000 prises FTTH en Corse. La convention a été signée jeudisoir à la Collectivité de Corse entre Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif et Alain Weill, PDG de Altice-France pour SFR-Collectivités

Radio Calvi L'Ile-Rousse : Jean-Paul Beneteau a "rejoint le Panthéon des grands serviteurs du Service Public"

Le 09 Novembre 2018

Les obsèques du commandant Jean-Paul Beneteau, pompier professionnel (er), victime de la tempête Adrian, le 29 octobre dernier ont été célébrées ce jeudi matin à L'Ile-Rousse en présence de la grande famille des pompiers de Corse-du-Sud et de Haute-Corse et près d'un millier de personnes dont le président de l'Exécutif de Corse et de nombreux élus

Radio Calvi Qui sont les soldats de Corse morts pour la France durant la Première Guerre Mondiale ?

Le 09 Novembre 2018

Ces 11 395 Poilus (et civils), Corses de sang ou de sol, sont morts durant la Première Guerre Mondiale, reconnus "Mort pour la France" et/ou figurant sur un Monument aux Morts en Corse. Si l'on rajoute les 145 qui ne répondent pas à ces 2 critères on obtient un total de 11 540 tués. Dans sa Cronica di a Corsica Orsu Ghjuvanni Caporossi a réalisé un travail considérable avec l'aide du site du ministère de la Défense, les archives départementales de la Corse-du-Sud, du site http://www.memorialgenweb.org/ et de l'ouvrage "Du deuil à la mémoire, les monuments aux morts de la Corse (Guerre de 1914-1918)" de Georges Ravis-Giordani et Jean-Paul Pellegrinetti (Editions Albiana, 2011). Nous en avons extraits ses conclusions mais sa Cronica, qui a nécessité un travail considérable, est à lire absolument.

Radio Calvi La flamme du Soldat Inconnu à Bastia

Le 09 Novembre 2018

vLa flamme du soldat inconnu, qui brûle pour l'éternité sous l'Arc de Triomphe, est parti mardi, à l'initiative de l'Union nationale du sport scolaire (UNSS), en direction de tous les territoires. Dans le cadre du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, la Haute-Corse et Bastia l'ont réceptionnée jeudi matin. Pour la circonstance après que la flamme soit arrivée à bon port, avec la délégation qui était montée jusqu'à Paris pour la prélever, un relais intergénérationnel a été organisé sur la place Saint-Nicolas avec des élèves de CM2 de l'école Venturi, du collège Vinciguerra et du Lycée Jeanne d’Arc et des militaires de la sécurité civile en collaboration, bien sûr, avec l’Office national des anciens combattants, l, l’USEP, les CPCD et CPC EPS etc. Nathalie Constantini, directrice nationale de l'USS explique pourquoi elle a tant tenu à ce que la Flamme du Soldat Inconnu passe par Bastia. Un résumé en vidéo et en images de la matinée de jeudi sur la place Saint-Nicolas.

Radio Calvi
Autres actualités :