Warning: mysql_connect() [function.mysql-connect]: Host 'citypass.fr' is blocked because of many connection errors; unblock with 'mysqladmin flush-hosts' in /home/radiocal/www/connexion.php on line 18
Radio Calvi Citadelle 91.7 fm
Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Josiane Chevalier : "L'exportation des déchets est une mauvaise solution et de surcroît très coûteuse"
1 photo disponible

Josiane Chevalier : "L'exportation des déchets est une mauvaise solution et de surcroît très coûteuse"


Calvi

Par

Le 21 Novembre 2018


Pour CNI, Josiane Chevalier a accepté de revenir et de faire le point sur cette réunion de la crise des déchets la veille à Corte.
« Tout d'abord, afin que les choses soient bien claires. Il ne faut pas se tromper de débat quand on renvoi à l'Etat ce sujet qui n'est pas de sa compétence.
En résumé, c'est la Collectivité de Corse qui est chargée de définir la stratégie et le Syvadec qui est chargé de sa mise en œuvre.
L'état n'a que comme rôle celui d'instruire les demandes d'autorisation.
Toutefois, comme c'est un sujet d'intérêt supérieur, j'ai souhaité que l'Etat puisse être engagé et il le sera pour ce qui concerne l'économie circulaire,

On a déjà financé beaucoup d'équipements, notamment dans le domaine du tri et on sera aussi présent sur le mise en oeuvre du tri généralisé.
S'agissant du sujet extrêmement sensible qui est celui du transfert ou de l'exportation des déchets, hier, après 11 heures, dans une ambiance de dialogue, on s'est finalement mis d'accord sur deux des quatre principes indissociables et tout aussi importants.
Les deux premiers points : le tri et le sur tri pour enfouir le moins possible de déchets et puis valoriser au maximum n'ont pas posé problème.
Le troisième point, c'est celui de l'implantation des centres.
La question s'est posée de savoir si il fallait des gros centres ou plutôt des centres par territoires. Moi je n'ai pas à me prononcer la dessus mais je donne quand même mon avis personnel : je suis plutôt favorable, comme un certain nombre d'élus, pour une pratique de proximité."


"Identifier des sites et aller très vite"
Et de poursuivre:
"Cette réponse doit se faire à travers les micro régions car l'on voit qu'il y a un bien un sujet d'acceptabilité sociale et que les gens sont plutôt prêts à accepter leurs déchets que ceux de l'ensemble de la Corse, ce qu'on peut tout à fait comprendre.
Je pense que cette réponse est à apporter très très rapidement. Il faut identifier des sites et avancer très très vite puisque nous sommes au pied du mur puisque nous avons deux centres qui sont pratiquement en fin de vie : celui de Viggianello prévu à la mi 2020 et Prunelli un peu plus tard. On a pas d'autre issue que de trouver des centres très vite et de les mettre en œuvre.
Et puis, le quatrième point qui est tout aussi délicat, c'est celui du financement, tout d'abord du principe de l'exportation pendant la phase intermédiaire. Exportation qui a mon sens est une très mauvaise solution et de surcroît très coûteuse.


Une capacité de stockage insuffisante pour les deux années à venir
Cette exportation doit en volume être limitée au maximum, limitée aussi dans le temps. Quand au coût, il n'est pas question que l'Etat finance l'exportation. Je le dit clairement : ce n'est pas que l'Etat ne veut pas, mais ce n'est pas de sa compétence. J'imagine mal comment justifier que que cette exportation, qui est vraiment un très mauvais principe, soit financée par le ministère de la transition, écologique qui est dans l'économie circulaire.

Après le financement, peut-être que ça doit être aussi l'heure de vérité et que chaque intercommunalité, chaque territoire, se rendent compte du prix très élevé du transfert.

Je le dit et le répète, c'est une très mauvaise solution qu'elle soit mise en oeuvre puisque l'on voit bien que la capacité de stockage, quoi qu'on fasse, même si on fait rapidement, ne sera pas suffisante pour les deux années à venir, donc, il n'y a pas de discussion sur ce principe là.

L'Etat devra aider réglementairement, car tout ça est dérogatoire, bien évidemment. Il faut déjà que le ministère admette le principe de l'exportation et ce que l'on réflèhisse à comment faire réglementairement pour les régions qui accueillent. Ce n'est pas évident, mais on est prêt à aider avec de fortes contreparties. Et les fortes contreparties ce sera évidemment le tri généralisé.

Mais que l'on ne vienne pas nous dire que l'Etat ne veut pas payer, il n'est pas de sa compétence de se substituer à qui que ce soit. Nous on est juste des facilitateurs et je le dit une fois encore des partenaires parce que c'est un sujet d'intérêt général. Il faut que les choses soient clairement dites et que les responsabilités clairement posées aussi.

Une fois qu'on a posé ce constat, on ne va pas revenir sur l'historique sans arrêt, ça ne sert à rien. Il faut avancer, mais avancer très vite sur les centres.

C'est bien beau d'aller soutenir des élus qui ont fait des efforts mais, la solidarité, il faut qu'elle soit concrète. C'est comme l'amour vous savez, il faut des preuves d'amour et les preuves d'amour c'est de proposer un terrain, un site.

Je rejoins assez les élus qui prônent pour cette solution".

Et de conclure :
"J'ai beaucoup parcouru la Corse depuis mon arrivée, systématiquement on parle de ce sujet problématique et moi, ma responsabilité c'est aussi d'agir en terme de protection sanitaire des corses et de protection de l'environnement.

Ce qui se passe actuellement n'est pas admissible.

Je ne peux pas admettre qu'il y ai des dépôts de déchets sans autorisation, des bennes qui se promènent etc...

Ce que je demande, c'est un effort de solidarité supplémentaire aussi aux deux centres pendant cette phase intermédiaire qui ne devrait pas excéder deux ans.

Sur les procédures, on est prêt à aller beaucoup plus vite mais il est clair que pendant cette phase, je ne vois pas comment on peut arriver aux capacités nécessaires sans

ces efforts ».



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Borgu : Flashé à 163 km/h et positif au cannabis

Le 12 Décembre 2018

Un automobiliste qui circulait à 163 km/h sur la route territoriale 11 a été flashé puis intercepté par la brigade gendarmerie motocycliste de Borgu. Le contrôle salivaire auquel il a été soumis peu après a révélé qu'il roulait sous l'emprise produits stupéfiants, du cannabis notamment rapporte la gendarmerie de Corse qui lance, dans le même temps, un message aux conducteurs sur les dangers de la conduite sous stupéfiants sur sa page Facebook

Radio Calvi Strasbourg : 2 morts et 11 blessés à proximité du Marché de Noêl

Le 12 Décembre 2018

Une fusillade a eu lieu mardi soir à proximité du Marché de Noël de Strasbourg. Un premier bilan faisait état de 2 morts et de 11 blessés dont 7 en urgence absolue. L'auteur qui a été identifié était fiché S et devait être interpellé ce mardi pour une tentative d' homicide commise au mois d'Août.

Radio Calvi Bastia : Un professionnel de santé décède au centre hospitalier à la suite d'une infection invasive à méningocoque

Le 12 Décembre 2018

Un cas d’infection invasive à méningocoque de groupe B a été signalé à l’Agence Régionale de Santé de Corse ce mardi 11 décembre 2018. "Le patient, professionnel de santé qui effectuait un remplacement à l’hôpital de Bastia, est malheureusement décédé" indique dans un communiqué l'Agence régionale de Santé

Radio Calvi Franck Maraninchi, propriétaire du "Mar a Beach" : "je jette l'éponge"

Le 12 Décembre 2018

Exclusif. Franck Maraninchi, propriétaire de l'établissement "Mar a Beach", plage de l'Aghja, à la sortie sud de Calvi à annoncé ce soir à CNI qu'il jetait l'éponge et qu'il allait lui-même faire intervenir les engins pour démolir l'établissement d'ici la fin de ce mois ou au plus tard en début d'année prochaine.

Radio Calvi Bastia : L’ovalie en devenir à Volpajo

Le 11 Décembre 2018

Lundi matin a été posée la première pierre de la future tribune du stade de Volpajo à Furiani, un stade entièrement dédié au rugby et plus particulièrement au club de Bastia XV.

Radio Calvi
Autres actualités :