Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Journées Napoléoniennes à Ajaccio : Les Hussards, les Dragons, la Garde, le rêve passe…
1 photo disponible

Journées Napoléoniennes à Ajaccio : Les Hussards, les Dragons, la Garde, le rêve passe…


Calvi

Par

Le 16 Août 2018


Des grenadiers autrichiens affrontent des gardes napoléoniens. Les hommes se mettent en place, prêts au combat. Les ordres claquent, les rangs se positionnent et la charge est donnée. Nous assistons à un véritable corps à corps. Les fantassins tombent les uns après les autres. Des brancardiers du service de santé des armées assistent les mourants au moment même où une nouvelle salve de tirs fait sursauter les valeureux soldats, pendant que des infirmiers de l’armée s’occupent des blessés dans l’hôpital de campagne.

L’histoire se répète…
Au total quelque 500 passionnés de reconstitution historique, dont 300 venus de différents pays européens, se sont donnés rendez-vous pour batailler dans les rues d'Ajaccio, tandis que les belles courtisanes se dirigent vers la cour du Palais Fesch pour entamer quelques pas de mazurka. Les soldats s’en retournent au bivouac installé place Miot où une cinquantaine de tentes blanches ont été installées l’avant-veille.
L’histoire est un éternel recommencement. La place du Casone est éclairée par les flambeaux de la garde. La descente est fabuleuse et impressionnante. Entre les salves de mousquetons qui crachent leur fumée opaque, on devine l’immense statue de l’Empereur qui les regarde refaire le « coup » de Regensbourd, cette bataille qui dura cinq jours et cinq nuits du 19 au 23 avril 1809. Grande victoire des troupes françaises venues libérer les Bavarois envahis par l’armée autrichienne qui a reconstitué sa forteresse avec force canons… En vain !

Valoriser le souvenir de l’Empereur
Au petit matin, le bivouac se réveille. Les troupes préparent leur dernière sortie pour le centre-ville et la cathédrale où est célébrée la messe anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte. Les autorités civiles et militaires sont sur place, les touristes aussi. Cela fait beaucoup de monde, surtout à la sortie de la messe où la procession prend forme et se dirige vers la maison natale de l’Empereur, puis vers la place Foch. La reconstitution est parfaite jusque dans les moindres détails. La foule est là, emballée par les chants de guerre et les roulements de tambour. L’enfant prodigue est de retour de campagne et la fête bat son plein.
La reconstitution est parfaite, bien huilée, superbement jouée par ces soldats-comédiens passionnés jusqu’au bout de leur baïonnette. Les Journées Napoléoniennes sont un succès total. L’Office Municipal de Tourisme a réussi son coup. Coup d’éclat pour ce qui était une répétition générale avant le 250ème anniversaire de la naissance de Napoléon programmé pour l’année prochaine.

Ce qui reste à venir…
Les délégations rejoignent leurs emplacements. Le maire d’Ajaccio et son conseil municipal s’installent devant la maison Carrée pendant que la musique municipale entame son concert. Dans les rangs, le sourire éclaire les visages des élus, surtout ceux qui ont planché des mois durant sur ces festivités de l’été. On pense notamment à Pierre Pugliesi, président de l’OMT, la directrice de l’Office, Nathalie Cau, Jean-Pierre Aresu bien sûr qui a recadré avec le talent qu’on lui connait ce vaste programme, sans oublier bien sûr les personnels qui ont apporté leur pierre à l’édifice.

Des cérémonies plus échelonnées

Pierre Pugliesi était aux anges, fier de cette pleine réussite. Il a répondu à nos questions :

- L’empereur honoré avec faste, de gros efforts ont été entrepris, les Journées ont pris une autre dimension. C’était le but recherché ?
- « Certainement, les Journées vont aller grandissant. Cela a été notre objectif cette année, une sorte de répétition avant le 250e anniversaire de la naissance l’année prochaine. Nous avons presque l’obligation de faire plus et mieux l’an prochain. C’est un nouvel objectif sur lequel nous avons d’ores et déjà commencé à travailler. Beaucoup plus d’éclat, plus de présence, des fêtes qui vont s’échelonner tout au long de l’année à des périodes bien spécifiques en rapport avec la vie de l’Empereur. »

- Expliquez-nous un peu dans le détail. Les fêtes s’échelonneraient sur plusieurs périodes ?
- « Les cérémonies du 15 août 2019 vont se dérouler comme cette année, sur une période de trois jours, mais il y aura plus de festivités autour de ce thème, en amont et en aval. D’autres prestations sont prévues comme par exemple au mois de septembre avec le retour d’Egypte, le 2 décembre aussi, avec la bataille d’Austerlitz et surtout le sacre de l’Empereur. D’autres manifestations sont prévues en cours d’année, nous travaillons actuellement sur le déroulement de ces grandes dates de l’histoire de l’enfant d’Ajaccio. Il méritait bien ça ! »

- Le « petit Caporal » enfin honoré comme il se doit ?
- « Je dirai comme il aurait dû être honoré tout au long de ces dernières décennies. Nous avons commencé par mettre en place un comité « Napoléon 2019 » avec la mairie bien sûr, les associations, qui assurent une part importante de travail, les organismes partenaires également, avec l’Etat qui sera à nos côtés. Nous sommes décidés à mettre en place de nombreuses manifestations de prestige, culturelles, patrimoniales, historiques et festives tout au long de l’année, du mois d’avril au mois de décembre. Nous avons eu un peu de pression pour cette année de transition, mais je crois que nous avons réussi un bon coup, un bon test. Je pense que nous sommes capables de faire quelque chose de beau. Ajaccio est en train de retrouver sa place au sein du concert mondial des reconstitutions historiques napoléoniennes. »
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Diana Saliceti ouvre les 31èmes Musicales de Bastia

Le 21 Novembre 2018

L'équipe des Musicales de Bastia, rassemblée autour de Raoul Locatelli, et la Corsica Ferries, représentée par Roland Ferrari son responsable commercial, ont reçu lundi à bord du Mega Express Four, à quai au port de Bastia, les partenaires de la manifestation et la presse avant les trois coups qui seront donnés ce mercredi soir à 20h30 à l'Alb'Oru avec le concert, prometteur, de Diana Saliceti. Une manifestation dont a eu un aperçu en avant-première avec justement Diana Saliceti, Alcaz puis Glenn Arzel et Claire Nivard après les traditionnels mots de bienvenue de Roland Ferrari pour la Corsica Ferries, de Raoul Locatelli pour les Musicales et de Mattea Lacave pour la municipalité de Bastia et avant un repas offert par la compagnie maritime. Images d'ambiance de cette matinée qui s'est déroulée dans une ambiance de chaude cordialité.

Radio Calvi Manifestations des infirmiers à Ajaccio : « Nous sommes les grands oubliés du plan santé ! »

Le 21 Novembre 2018

Les infirmiers libéraux étaient appelés à manifester ce mardi 20 novembre partout en France. Ils déplorent d'être "les grands oubliés" du Plan Santé d'Emmanuel Macron.
A Ajaccio, comme à Bastia, plusieurs dizaines de professionnels se sont donnés rendez-vous devant les locaux de la Préfecture pour manifester la colère de toute la profession.

Radio Calvi Josiane Chevalier : "L'exportation des déchets est une mauvaise solution et de surcroît très coûteuse"

Le 21 Novembre 2018

En visite mardi matin à Calvi, Josiane Chevalier, préfète de Corse a fait le point sur la réunion concernant la crise des déchets qui s'est déroulée lundi à Corte qui s'est terminée très tardivement et qui, au bout de 11 heures, a donné lieu à bien des désaccords.

Radio Calvi Sartene-Valinco : 9 personnes en garde à vue après les agressions à domicile

Le 21 Novembre 2018

Neuf personnes sont en garde à vue à la suite des agressions à domicile commises au mois de Septembre à Sartene et Fozzano indique le procureur de la République d'Ajaccio.

Radio Calvi Transports ajacciens : FO et le STC dénoncent des disfonctionnements et trop d'embauches

Le 20 Novembre 2018

Les deux syndicats se sont réunis afin de dénoncer des disfonctionnements dans la SPL Muvitarra qui gère les transports en commun de la CAPA. Trop d’embauches, entre autres, selon eux, par rapport à un déficit trop important et sans justification au regard des transports pour les usagers qui n’ont pas augmenté.

Radio Calvi
Autres actualités :