Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

L'économie Sociale et Solidaire sur les bancs des écoles d'Ajaccio
1 photo disponible

L'économie Sociale et Solidaire sur les bancs des écoles d'Ajaccio


Calvi

Par

Le 02 Avril 2019


''- Chacun de nous est égal. Ce n’est pas parce qu’on ‘’a’’ qu’on décide ce qu’on doit faire.
- Ce n’est pas ‘’avoir’’ qui est compte. C’est ‘’être’’ qui importe.''
L’ intervention philosophique de Sandrine Kervella, l’institutrice de la classe de CM1 de l’école Forcioli-Conti, laisse songeur son jeune élève et le sourire de l’enfant laisse supposer qu’il vient de comprendre quelque chose d’important sur le monde qui l’entoure.
Et la compréhension de son environnement est une des missions de cette semaine de l’économie sociale et solidaire (ESS) : faire prendre conscience aux enfants l’importance d'une économie qui place l'humain avant le profit.

Cet événement, qui remplace depuis 4 ans la semaine de la coopération à l’école, est organisé conjointement par l’Esper, la CRESS et l’OCCE. Des manifestations sont organisées sur tout le territoire français. Pour l’intervention de ce lundi après-midi, l’OCCE a fait appel à un partenaire adhérent de la CRESS afin de présenter son activité et ses spécificités. Julie Paganelli, chargée de mission du CRESS, fait découvrir aux enfants la recyclerie Iniziativa. Elle explique comment les salariés de l’association récupèrent l’électroménager non utilisés et le revende à bas coût. Au-delà de l’aspect écologique de cette activité, l'utilité de cette association est la réinsertion. Ses salariés sont pour la plupart des chômeurs de longue durée qui ont l’opportunité de retrouver un travail. Une occasion de parler aussi des choix et du droit de vote.

‘’ Dans le fonctionnement ESS, une personne équivaut à une voix, explique Martin Wenz, animateur départemental pédagogique de l’OCCE. Le mot démocratie a été évoqué. Il est important de leur apprendre que tous les choix peuvent être expérimentés. Ainsi, ils pourront faire des choix de citoyens plus tard et ainsi lutter contre toute forme de pensée unique.’’

Prendre conscience de l’ESS
Associations, mutuelles, fondations, Scop… L’ESS est partout et elle touche tous les secteurs.

''-Connaissez-vous une association qui s’occupe des personnes âgées à domicile,
demande Julie Paganelli
-oui ! Madame ma grand-mère a une infirmière qui vient à la maison.
-Oui. Il y a l’infirmière et également une aide-soignante. Elle va faire les courses, faire à manger, faire sa toilette. C’est ce qu’on appelle un service, de l'entraide et de la coopération. Tous les projets de biens et de services que l’on retrouve dans les associations, coopérative et mutuelle, mettent l’homme au centre de l'activité.''

Des jeux et du sport pour participer à l’ESS
Après la théorie, la pratique. Et quoi de mieux que le jeu pour apprendre?
Mais ici, pas de gagnant ni de perdants. Tout le monde gagne ou perd, une vraie coopération. L’un d’eux, le jeu de l’oie AMAP (association pour le maintien d’une agriculture de proximité) permet aux élèves de se faire une idée du fonctionnement du circuit court. Des jeux artisanaux créés par l’OCC de Corse-du-Sud remarqués par la Coordination des CRESS qui les réutilise partout en France.

‘’L’économie Solidaire n’est pas un thème abordé en classe, explique Sandrine Kervella, institutrice. On parle beaucoup de l’importance du tri et ils y sont très sensibles. Mais l’économie solidaire non. Pourtant, on sent qu’ils connaissent le vocabulaire. Les enfants vivent l’ESS avec la coopérative scolaire, une microsociété affiliée à l’OCCE. Ils savent que l’argent récolté par cette coopérative permet d’organiser des sorties. C’est bien de théoriser. Cela permet de clarifier et de mettre des mots justes sur ce fonctionnement. ‘'

En mai prochain, les élèves de l’école Forcioli-Conti mais aussi plus de 1 500 autres petits ajacciens, feront pleinement partie de l’économie sociale et solidaire. Ils prendront le départ de la course contre la faim organisée par l’association du même nom qui utilisera cette année l’argent récolté pour aider des familles tchadiennes.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Soirée Fiume’Ziku Night, Samedi 15 Février au Domaine Alzipratu de Zilia

Le 14 Février 2020

La 2e édition de "Fiume'Ziku Night" au profit de l'Association Huntington Corse Maladies Neurodégénératrices (AHCMN) se déroulera le samedi 15 février à partir de 18h30 au Domaine Alzipratu à Zilia.

Radio Calvi Près de 500 personnes à Calvi pour l'inauguration et la présentation de la liste "Ensemble pour Calvi - Oghje pè dumane"

Le 14 Février 2020

C'est en présence d'une foule immense, estimée à près de 500 personnes, qu'a eu lieu ce jeudi soir à Calvi l'ouverture officielle de la permanence de la liste « Ensemble pour Calvi – Oghje pè dumane » conduite par le maire sortant Ange Santini. Une inauguration chargée d'émotion avec deux portraits des regrettés Jean-Toussaint Guglielmacci et Alain-Charles Astolfi dévoilés, avant la présentation de chacun des 31 candidats de la liste.

Radio Calvi Municipales : Éric Simoni dévoile la liste " Pè Bastia "

Le 14 Février 2020

Le docteur Eric Simoni et ses 42 colistiers se sont rassemblés jeudi soir à la salle des congrès du Théâtre de Bastia pour présenter leur démarche aux bastiais. Devant près de 300 personnes " Pè Bastia " a dévoilé les noms de la liste nationaliste.

Radio Calvi Municipales. Filippo De Carlo, candidat à Bastia dans le but de " créer un électrochoc"

Le 14 Février 2020

Filippo de Carlo, la tête de la liste "Bastia forza Nova", n'est pas le seul candidat à se présenter pour la première fois à Bastia, mais il est sans doute un visage peu connu de la politique "traditionnelle". Ce jeune restaurateur de 33 ans, qui mêne une campagne peu ordinaire, a décidé de se présenter à l'élection municipale de Bastia : "pour créer un électrochoc" auprès des tenants "d'une classe politique déconnectée".
Il veut rompre avec "un système archaïque aux pratiques hallucinantes" peu représentatif, selon lui, des citoyens.

Radio Calvi Bastia : nouveau rassemblement de protestation du collectif des infirmiers libéraux

Le 14 Février 2020

Le collectif des infirmiers libéraux corses s'est à nouveau rassemblé ce jeudi 13 février sur la place Saint Nicolas à Bastia pour protester contre la modification de leur convention avec la CPAM et la mise en place de bilans de soins infirmiers (BSI) à remplir en ligne.

Radio Calvi
Autres actualités :