Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

L'homicide et la tentative d'homicide de Loreto-di-Casinca restent une énigme
1 photo disponible

L'homicide et la tentative d'homicide de Loreto-di-Casinca restent une énigme


Calvi

Par

Le 08 Août 2017


Après la fête de baptême tragique qui a coûté, dans la nuit de samedi à dimanche, la vie à Jean-Charles Albertini, 55 ans et a grièvement blessé son gendre Alban Baldassari, le paisible village de Loreto-di-Casinca est toujours sous le choc. Les habitants ne comprennent toujours pas ce qui a bien pu se passer. Pas plus que les enquêteurs.

Rappel des faits
Dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 août, à 2h30 du matin, les pompiers sont appelés pour une intervention dans le village. A leur arrivée, ils trouvent deux hommes dans une cage d'escalier, toute proche d'un endroit où se déroulait une fête de baptême.
Pour Jean-Charles Albertini, touché par balles au ventre, il est, hélas, trop tard. Pompiers et médecin du SAMU ne pourront rien pour le ramener à la vie.
Tout près de lui, son gendre Alban Baldassari est grièvement blessé aux jambes, au thorax et sur le flanc. Son état est sérieux mais le pronostic vital n'est pas engagé. C'est un miraculé.
Transporté d'urgence par l'ambulance des pompiers, il sera admis au service des urgences de l'Hôpital de Bastia. Les gendarmes sont rapidement sur place alors que la vice-procureure de la République, Frédérique Olivaux-Rigoutat de permanence au parquet de Bastia, est aussitôt informée. L'ouverture d'une enquête était ordonnée et confiée à la section de recherche de la gendarmerie.

Des personnes recherchées
Le témoignage sur son lit d'hôpital de Alban Baldassari était très attendu pour les enquêteurs qui, sur place n'ont trouvé ni douilles, ni armes. Mais, il n'a pas donné grand chose. Recueilli, dimanche après-midi, à sa sortie du bloc opératoire, dès que son état l'a permis, Alban Baldassari ne se souviendrait de rien ou très peu de cette tragique soirée. Il aurait, selon nos informations, seulement déclaré que son père et lui avaient quitté l'établissement où avait eu lieu un baptême quand les deux hommes ont été pris à partie par une ou plusieurs personnes, dont il ne connaitrait ni l'identité, ni le nombre. Celles-ci sont activement recherchées. Alban Baldassari est toujours hospitalisé.

Pas de témoins
L'autopsie du corps de Jean-Charles Albertini, qui sera pratiquée dans les prochains jours, permettra de connaître la nature de ou des armes utilisées et les circonstances de sa mort.
Les enquêteurs multiplient, pour leur part, les auditions des gens qui ont participé à cette fête de baptême et l'entourage des victimes. Mais cette enquête de flagrance n'a, pour l'heure, rien donné : cet homicide et tentative d'homicide se seraient déroulés sans le moindre témoin. Si la victime n'était pas connue de la justice, le blessé l'était, selon la vice-procureure, pour "des affaires basiques". Les circonstances et les raisons du drame restent une énigme. Le parquet de Bastia a ouvert une information judiciaire pour meurtre en bande organisée et tentative de meurtre en bande organisée. Mais sans témoins et sans éléments matériels, l'enquête s'annonce compliquée.

Jean-Charles Albertini et Alban Baldassari sont des gens très appréciés et impliqués dans la vie du village. Aujourd'hui, tous se demandent qui a pu être l'auteur ou les auteurs de ce drame horrible et pour quel motif, l'irréparable a été franchi.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Le tournoi d'hiver du Tennis Club de Calvi a débuté

Le 22 Janvier 2018

Le traditionnel tournoi d'hiver du Tennis Club de Calvi a débuté samedii sur les courts municipaux au cœur de la pinède de Calvi. Un tournoi qui est qualificatif pour les championnats de Corse qui auront lieu au printemps à Calvi

Radio Calvi Festa di Sant'Anton Abate in Aregnu

Le 22 Janvier 2018

Ce dimanche 21 janvier, comme le veut la tradition, c'est dans la ferveur que le village d'Aregnu en Balagne a fête son Saint patron Sant'Anton Abate. La messe a été suivie de la procession du Saint orné d'oranges
 

Radio Calvi Volley Ligue A : Le GFCA déroule face à Nice (3-0)

Le 22 Janvier 2018

Au terme d’un match sérieux face à un adversaire particulièrement faible, le GFCA a quasiment assuré son billet pour les play-off ce dimanche après-midi face à Nice (3-0). De bon augure dans la perspective des prochaines échéances.
 

Radio Calvi Core in Fronte : Le nouveau mouvement nationaliste dans le droit fil de la lutte historique du peuple corse

Le 22 Janvier 2018

Le congrès constitutif du nouveau mouvement nationaliste, Core in Fronte, s’est tenu, dimanche après-midi, à l’université de Corti en présence de près de 250 militants. La démarche d’ouverture, issue des élections territoriales, et initiée notamment par U Rinnovu, en sommeil pour l’occasion, et des militants de l’ex-Soffiu Novu, a fait une entrée remarquée sur la scène politique en engrangeant près de 8000 voix, soit plus de 6,5% des suffrages, ne ratant le seuil du 2nd tour que de 370 voix. Désireux de capitaliser sur ce succès et le socle politique ainsi constitué, Core in Fronte se structure, met en place une direction provisoire et présente une motion d’orientation générale dans le droit fil du projet électoral basé sur les fondamentaux de la revendication patriotique et la défense des droits sociaux. Explications croisées, pour Corse Net Infos, des deux co-leaders de la démarche, Paul-Félix Benedetti, leader de l’ex-Rinnovu, et Jean-Baptiste Arena, maire de Patrimoniu.
 

Radio Calvi Bastia : Les surveillants pénitentiaires de Borgo en colère

Le 22 Janvier 2018

Après la non-qualification (pour l’heure) en acte terroriste de la tentative d’assassinat de deux gardiens de la maison d’arrêt de Borgo vendredi (voir par ailleurs l’interview de Caroline Tharot, procureur de la république à Bastia), les surveillants de prison ( CGT, FO et UFAP) ont tenu à manifester leur "mécontentent" et leur "écœurement" dimanche après midi devant le Palais de Justice de Bastia. Pour eux il s’agit bel et bien d’un acte terroriste. CNI a recueilli leurs réactions….
 

Radio Calvi
Autres actualités :