Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Laurent Gaudé à Ville-di-Pietrabugno : «  J’aimerai une poésie qui parle à tous »
1 photo disponible

Laurent Gaudé à Ville-di-Pietrabugno : « J’aimerai une poésie qui parle à tous »


Calvi

Par

Le 02 Octobre 2017


Depuis son Goncourt il y a 13 ans, Laurent Gaudé n'a jamais perdu les faveurs du public. Dramaturge, romancier, nouvelliste, il est l’auteur d’une dizaine de romans, de nombreuses pièces de théâtre et de nouvelles. Son nouveau opus De sang et de lumière est son premier recueil de poèmes, une œuvre qui interroge inlassablement le sort réservé aux exclus et qui fait sortir de l’ombre les oubliés de l’histoire : hier esclaves, aujourd’hui migrants ou réfugiés.
A l'invitation de Musanostra et de la mairie de Ville-di-Pietrabugno l’écrivain était ce samedi à la salle de fête du village pour débattre de littérature et plaider pour que une poésie simple, qui parle à tous.

 

- Romancier, dramaturge, poète scénariste. Avec quelle casquette vous vous présente aujourd’hui au public en salle?

- Avec toutes les casquettes ! J’aime m’essayer à toutes ces formes littéraires pour le plaisir d’explorer sans cesse le vaste territoire de l’imaginaire et de l’écriture et aujourd’hui on va parler du recueilli de poèmes qui est mon dernier travail à avoir été édité. Mais il y a aussi de l’ensemble de mon écriture et des mes romans…
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads

 

- Quel est le rôle de la poésie dans la société d’aujourd’hui?
- Quand on voit le monde d’aujourd’hui, très violent, et qui fait souvent très peur, on a envie de pouvoir le décrire et comprendre avec des mots plus énigmatiques, plus profonds que ceux qui sont employés par les journalistes. On a besoin de la poésie parce que elle peut mettre des mots sur la violence du monde, elle peut apporter un autre type de réflexion que la réflexion sociétale dont le monde journalistique s’empare très bien. J’aurai envie que la fiction, la poésie, mais aussi les romans, nous racontent aussi le monde dans lequel on est en train de vivre parce qu'elles permettraient de le comprendre, simplement.

 

- Vous plaidez pour une poésie simple, qui « marche derrière la colonne des vaincus… »…
- Par goût, j’aime bien l’empathie dans l’écriture, j’aime que l’écriture essaie d’approcher les vies des gens, que ce soit de ça dont on parle et c’est peut être pour cette raison que les gens auront envie de la découvrir parce qu’ils comprendront que c’est de leurs vies dont il est question.
Ma poésie est très narrative et simple dans le choix de mots, de la syntaxe. Une poésie de voyage inspirée par la découverte.

 

- Comment arriver au grand public avec la poésie et la littérature?
- C’est une grande question et un de mes chevaux de bataille…Moi j’aime une poésie qui se revendique simple au sens propre du terme, pas compliquée, pas dans une tour d’ivoire par rapport aux lecteurs. J’ai envie que cette poésie s’adresse à tous les lecteurs, qu’elle soit populaire et accessible à tous.

- Quels sont vos projets ?
- Dans l’immédiat je dois terminer un livret d’opéra et une pièce de théâtre pour les élèves qui sont en train de terminer leur cycle d’études au Conservatoire National de Paris, et pour ces jeunes comédiens qui seront les acteurs des années à venir.

 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Conflit de La Poste à L'Ile-Rousse : Dialogue rompu entre grévistes et direction

Le 17 Octobre 2017

La direction courrier de la Poste a opposé une fin de non-recevoir aux personnels de la Poste de l'Ile-Rousse qui ont décidé lundi matin de reprendre leur mouvement de grève entamé mardi dernier et interrompu le lendemain dans l'espoir d'une solution après une réunion qui a eu lieu à Corte

Radio Calvi Alternance à mi-mandat à Patrimoniu : Jean-Baptiste Arena élu maire à l’unanimité

Le 17 Octobre 2017

C’est une promesse tenue ! Le conseil municipal de Patrimoniu a élu, lundi soir, à l’unanimité, Jean-Baptiste Arena, à la tête de la commune pour la seconde partie de la mandature. Il remplace, comme convenu, José Poggioli qui devient premier adjoint et se recentre sur sa vice-présidence à la Communauté de communes Nebbiu-Conca d’Oru. L’alternance à mi-mandat, qui avait été au cœur de la candidature victorieuse du tandem Jean-Baptiste Arena/José Poggioli, lors des élections municipales de mars 2014, est respectée. Une réunion publique aura lieu prochainement pour présenter, documents à l’appui, le bilan du travail effectué depuis trois ans et annoncer les projets à-venir.

Radio Calvi Conseil départemental de la Corse-du-Sud : 8 millions d’euros pour l’hospice Eugénie

Le 17 Octobre 2017

C’était l’avant-dernière session lundi au Conseil départemental de la Corse-du-Sud. Nostalgie sans doute, regrets pourquoi pas ? mais travail avant toute chose. Après un huis clos uniquement pour les élus, Pierre-Jean Luciani s’est exprimé en ouverture de la session pour établir un premier bilan. Les adieux et les bilans seront donc pour la session du 3 novembre prochain
 

Radio Calvi Le collège de Saint Florent devient collège Maria Ghjentile

Le 17 Octobre 2017

Le président du Conseil exécutif de Corse et le recteur de l’Académie de Corse ont dévoilé lundi matin, en présence du président de l’Assemblée de Corse et de la Conseillère exécutive chargée de l’éducation, de l’enseignement, de la formation et de la recherche, de nombreux élus territoriaux et locaux, la nouvelle plaque du « Cullegiu di San Fiurenzu – Maria Ghjentile - Collège de Saint- Florent – Maria Ghjentile ».
 

Radio Calvi Echangeur des Collines : Pose de la première pierre…

Le 17 Octobre 2017

Gilles Simeoni, président de l’Exécutif, a procédé lundi matin à la pose de la première pierre de la liaison routière E1-E2 bis, échangeur des Collines (mis en service il y a deux mois) à Furiani.
 

Radio Calvi
Autres actualités :