Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Le colonel Christophe Passerat de la Chapelle 33e chef de corps du 2e REP de Calvi
1 photo disponible

Le colonel Christophe Passerat de la Chapelle 33e chef de corps du 2e REP de Calvi


Calvi

Par

Le 01 Août 2018


C'est sans doute une première dans ce Régiment d'élite qu'est le 2e REP de Calvi.
Ce mardi matin, en effet , au cours d'une prise d'armes qui s'est déroulée au Camp Raffalli, en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires, le c
colonel Christophe Passerat de la Chapelle est devenu le 33e Chef de Corps du 2e REP, alors que son prédécesseur est en mission au Mali avec une grande partie du Régiment!
C'est donc à effectif restreint, représentant la base arrière, mais avec la 4e Compagnie rentrant de mission que cette cérémonie à eu lieu autour de la voie sacrée.
Les personnels rassemblés aux ordres du lieutenant-Colonel Hubert Favrot commandant le 2e REP par suppléance, les autorités, au premier rang desquelles le Général Patrick Collet, commandant la 11e DP et présidant cette prise d'armes, le général de brigade Denis Mistral, commandant la Légion Etrangère, le Général de Brigade Jacques Plays, commandant la Région Corse de Gendarmerie, le colonel Cyril Meunier, commandant la BA126 de Ventiseri-Solenzara, Ange Santini, Maire de Calvi, Jérôme Seguy, sous-préfet de Calvi, Pierre Guidoni, maire de Calenzana, Etienne Suzzoni, maire de Lumio... rendaient les honneurs au drapeau.
Le général Collet passait les troupes en revue, avant de rendre hommage aux disparus, en déposant une gerbe au pied du Monument "More Majorum" en présence du Général Mistral et des anciens chefs de corps du 2e REP, le général (er) Alain Bouquin et le Colonel Benoît Desmeulles.
Le patron de la 11e DP se dirigeait ensuite au pied de la voie sacrée pour proclamer son ordre du jour, au cours du quel ses premières pensées allaient vers le Colonel Jean de Monucault et ses hommes
"Bien loin de Calvi ce matin, le 2e REP, derrière son chef, est en opération. Sous le soleil du désert, les légionnaires parachutistes traquent leurs adversaires et tentent sans relâche de lui imposer le combat. Le Régiment est à sa place sur le terrain, et le chef de corps aussi, même si ici, il manquera à chacun d'entre nous. En ces instants, s'achève officiellement lle temps de commandement du Colonel Jean de Monicault qui rend le 2e REP après deux magnifiques années, tout en continuant son action à la tête du Groupement tactique....)"

Un hommage appuyé au colonel Jean de Monicault
Le général Patrick Collet, poursuivait en rendant hommage au colonel Jean de Monicault, soulignant au passage ses deux années au cours desquelles il a mené à bien ses missions. Et de poursuivre:
" Quelques mots simples pour caractériser le colonel Jean de Monicault: calme et rigueur, exigence, courage et exemplarité. Ses traits n'empêchent pas l'enthousiasme, bien au contraire, ni l'allant. Le Colonel de Monicault vous a commandé avec un enthousiasme de tous les instants. Riche de son passé de commando, son style s'est d'abord manifesté par le soin et la rigueur qu'il a mis avant toute chose, ne laissant jamais la moindre place au hasard. A ces qualités évidentes, j'ajouterai enfin l'humilité et l'attention. On ne commande pas sans aimer...)"
Et de conclure:
"Mon colonel, faute de pouvoir vous le dire dans les yeux, vous lirez dans ces lignes que j'ai été honoré et fier d'être votre chef. Au moment où vous quittez pour toujours ce Régiment qui a façonné votre vie d'officier, je vous souhaite bonne chance".
Désignant du bras le colonel Christophe Passerat de la Chapelle, le Général Collet prononçait la traditionnelle phrase d'investiture réglementaire: " « Vous reconnaitrez désormais pour votre chef le lle colonel Christophe Passerat de la Chapelle ici présent, et vous lui obéirez en tout ce qu’il vous commandera pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois et le succès des armes de la France ».
La cérémonie se poursuivait par un défilé des troupes et un cocktail dans les jardins du Parc Baumont.au cours du quel, le nouveau chef de corps s'est exprimé, avant de laisser la parole au maire de Calvi.
Ils ont dit :
Colonel Passerat de la Chapelle, chef de corps du 2e REP
" C'est un honneur et une fierté de commander aujourd'hui ce régiment qu'est le 2e REP. Régiment où je suis arrivé comme jeune lieutenant en 1999 et dans lequel j'ai servi jusqu'en 2006. En fait j'ai le sentiment de n'avoir jamais quitté Calvi. C'est la 3e fois dans ma carrière que je succède au Colonel de Monicault et c'est toujours un défi. Durant ces deux années à venir je vais m'inscrire dans la continuité de mes prédécesseurs tout en y apportant ma petite touche personnelle. "
"

Ange Santini, Maire de Calvi
" Je voudrais tout d'abord avoir une pensée pour le Colonel Jean de Monicault qui est un ami et avec qui nous avons pu lier des liens d'amitié très forts. Bienvenue à son successeur le Colonel Passerat de la Chapelle pour qui je forme des voeux de pleine réussite. Comme j'ai l'habitude de le rappeler, vous savez, à Calvi nous avons deux devises. Vous avez la vôtre qui est aussi la nôtre: Légios Patria Nostra et vous avez Civitas Calvi Semper Fidélis."

Général Denis Mistral, commandant la Légion Etrangère
" En cet instant, j'aurais une pensée pour nos camarades qui sont au Mali pour une mission délicate, dans des conditions difficiles. J'ai reçu récemment un mot du Général commandant l'opération Barkhane qui me disait à propos du régiment "combien il était bien commandé et solide. Ils ont toute ma confiance" devait-il ajouter Que cela continue, en particulier ici pour que le régiment s'inscrive pleinement dans ses fonctions ".

Général Patrick Collet, Commandant la 11e Brigade Parachutiste
" C'est toujours un honneur pour les chefs que nous sommes que de venir dans des régiments de cette tenue. C'est la 3e prise d'armes de passation de commandement que je préside à la 11e BP (...). On va pas se mentir, il manque quelqu'un aujourd'hui, qui est pourtant présent dans tous les esprits mais qui tourne une page difficile là ou il est. Je sais, je peux en témoigner pour lui. Pas facile pour lui de quitter ses hommes sans les voir les yeux dans les yeux".

Pour conclure, le Général Collet remettait au nouveau chef de Corps du 2e REP une lettre de Commandement militaire



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Coup d'envoi de "Natale in Calvi"

Le 06 Décembre 2019

Le coup d'envoi de "Natale in Calvi" été donné symboliquement ce jeudi soir par le maire Ange Santini, entouré de plusieurs élus. Durant un mois, les visiteurs pourront s'adonner aux joies de la glisse avec la patinoire ou encore profiter du village de Noël avec ses chalets, sans oublier le Family Park dédié aux enfants

Radio Calvi Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, ne briguera pas un 7e mandat

Le 06 Décembre 2019

Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, en Balagne, a décidé de passer la main. Il ne sera pas candidat aux prochaines élections municipales de Mars 2020

Radio Calvi Bastia : Les policiers sont, aussi, descendus dans la rue !

Le 06 Décembre 2019

Les policiers étaient également dans la rue ce jeudi. A l’appel des trois syndicats, Unité SGP Police, Unsa Police et Alliance Police Nationale, ils se sont rassemblés vers 13 heures devant le commissariat de Bastia afin de faire entendre leurs revendications.

Radio Calvi Blocage de la centrale de Lucciana : "l'énergie pour tous c'est notre combat"

Le 06 Décembre 2019

Ce jeudi 5 décembre, les agents de la centrale de Lucciana ont rejoint le mouvement de grève nationale contre la réforme des retraites. Ils manifestent également leur détresse face au projet "Hercule", proposé par le gouvernement en juin dernier. Une interruption de travail qui sera reconductible

Radio Calvi Des milliers de personnes dans les rues de Bastia contre la réforme des retraites

Le 06 Décembre 2019

Il y a fort longtemps que l’on n’avait plus vu autant de monde dans les rues de Bastia lors d’une manifestation : 3 500 personnes selon les forces de l'ordre, 5 000 selon les syndicats. De ce fait la manifestation qui devait débuter à 10 heures du Palais de justice n’a démarré qu’aux alentours de 10h30.

Radio Calvi
Autres actualités :