Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Le procureur d’Ajaccio contre le "rêve bleu" viticole
1 photo disponible

Le procureur d’Ajaccio contre le "rêve bleu" viticole


Calvi

Par

Le 02 Août 2019


Le « vin bleu de Corse » ou « vin de la mer » a fait le buzz ces derniers jours via les médias nationaux et le web. Le nom d’Eric Bouillard, procureur d’Ajaccio est cité à de nombreuses reprises car ce dernier poursuit les enquêtes au sujet du fameux vin bleu. Contacté par notre rédaction, il explique les raisons et l’historique des enquêtes en cours :
 
- Pouvez vous nous expliquer pourquoi le vin bleu a été remis en cause ? 
- En 2017, le vin bleu a fait son apparition dans les commerces mais aussi à travers des publicités y compris par voies de presse. Cette boisson se présentait comme étant un vin venant de Patrimonio qui aurait pris sa couleur avec une fabrication relevant d’algues et autres éléments naturels, présenté comme « le vin de la mer ». La répression des fraudes s’est intéressée à cette boisson et en a vérifié le contenu. Il est alors apparu que le liquide contenait un colorant E133 qui n’est pas dangereux à la consommation mais la couleur bleue n’est pas naturelle et ne provient pas de la fabrication annoncée par la publicité. D’autre part, il a été vérifié des traces d’achat du E133 de la part d’un associé des fabricants. 
 
- Que s’est il passé ensuite ? 
- L’administration a rappelé à l’ordre les fabricants et ceux-ci ont consenti à changer leur produit et à le déclarer « cocktail ». Mais les conditions imposées par la réglementation n’ont pas été écoutées. Et, nous retrouvons encore une fois un colorant, cette fois le E131, chlorure de sodium, dans un produit qui annonce une fois encore du vin dans son appellation « cocktail de vin bleu ». 
Par ailleurs, les fabricants ne sont pas propriétaires d’une exploitation à Patrimonio, le vin est récupéré auprès d’une coopérative. 
 
- Quelle est la position de la profession viticole ? 
- Elle est spectatrice de cette affaire. Nous menons cette enquête car nous protégeons les intérêts des producteurs locaux, celles des AOP et de la réglementation en vigueur sur l’appellation du produit « vin ». 
 
Rappelons que selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), « le vin est le produit obtenu exclusivement par la fermentation alcoolique, totale ou partielle, de raisins frais, foulés ou non, ou de moûts de raisins ».
Au delà des analyses conduites par la répression des fraudes, des étudiants en chimie de Toulouse ont eux aussi confirmé les résultats avec la présence de colorants. 
Aujourd’hui le « vin bleu » fait l’objet d’une enquête sur son entorse à la réglementation viticole mais aussi sur la publicité qui en a été faite qui pourrait être une « tromperie sur les qualités substantielles ». Encore une fois, les autorités rassurent le consommateur sur le facteur non dangereux des additifs mais continuent à enquêter y compris sur les modes de communication des fabricants qui ont récemment transmis des analyses à la presse prouvant le retrait du E133 mais omettant la présence de E131. 
Affaire à suivre ... 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Coup d'envoi de "Natale in Calvi"

Le 06 Décembre 2019

Le coup d'envoi de "Natale in Calvi" été donné symboliquement ce jeudi soir par le maire Ange Santini, entouré de plusieurs élus. Durant un mois, les visiteurs pourront s'adonner aux joies de la glisse avec la patinoire ou encore profiter du village de Noël avec ses chalets, sans oublier le Family Park dédié aux enfants

Radio Calvi Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, ne briguera pas un 7e mandat

Le 06 Décembre 2019

Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, en Balagne, a décidé de passer la main. Il ne sera pas candidat aux prochaines élections municipales de Mars 2020

Radio Calvi Bastia : Les policiers sont, aussi, descendus dans la rue !

Le 06 Décembre 2019

Les policiers étaient également dans la rue ce jeudi. A l’appel des trois syndicats, Unité SGP Police, Unsa Police et Alliance Police Nationale, ils se sont rassemblés vers 13 heures devant le commissariat de Bastia afin de faire entendre leurs revendications.

Radio Calvi Blocage de la centrale de Lucciana : "l'énergie pour tous c'est notre combat"

Le 06 Décembre 2019

Ce jeudi 5 décembre, les agents de la centrale de Lucciana ont rejoint le mouvement de grève nationale contre la réforme des retraites. Ils manifestent également leur détresse face au projet "Hercule", proposé par le gouvernement en juin dernier. Une interruption de travail qui sera reconductible

Radio Calvi Des milliers de personnes dans les rues de Bastia contre la réforme des retraites

Le 06 Décembre 2019

Il y a fort longtemps que l’on n’avait plus vu autant de monde dans les rues de Bastia lors d’une manifestation : 3 500 personnes selon les forces de l'ordre, 5 000 selon les syndicats. De ce fait la manifestation qui devait débuter à 10 heures du Palais de justice n’a démarré qu’aux alentours de 10h30.

Radio Calvi
Autres actualités :