Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Libri Mondi, l'événement littéraire de Bastia
1 photo disponible

Libri Mondi, l'événement littéraire de Bastia


Calvi

Par

Le 19 Septembre 2017


Ces Rencontres, organisées par la jeune association Libri Mondi se veulent « un beau point de rencontre entre le public, tous les publics, et une littérature à la fois populaire et de qualité. »
Calqué sur le modèle d’Una Volta Dui Mondi déjà organisé par Sebastien Bonifay, elles permettent de découvrir des auteurs, de les écouter nous parler de leurs univers et présenter leur œuvre. A noter que l’accès est libre et totalement gratuit.
Les débats sont animés par, outre Sebastien Bonifay, Bénédicte Giusti-Savelli et Anghjulu Santu Pietrera, tous les deux enseignants, Patrick Vignoli, artiste, mais aussi par Grégoire Leménager, journaliste à L’Obs.
C’est Laurent Chalumeau qui ouvre le bal par une rencontre avec les lycéens le vendredi 22 septembre à 14h à la médiathèque Barberine Duriani. Il sera ensuite à 18h30 au Palais des Gouverneurs pour échanger avec le public insulaire. Journaliste, scénariste, parolier – il a écrit des chansons pour Julien Clerc, Patrick Bruel mais aussi le boys band G. Squad ! –, il est surtout un brillant romancier qui revient cette année avec V.I.P., un livre qui dézingue avec jubilation l’intelligentsia parisienne, le milieu politique, celui des médias, le cinéma français et ses starlettes. Tout un programme.
Le samedi, les bastiais auront la chance de rencontrer Jean-Yves Acquaviva, romancier et agriculteur dans le Niolu. Un jeune auteur américain ayant fait une apparition remarquée sur la scène littéraire française, William Boyle, sera là aussi. Enfin, Gilles Leroy, romancier et essayiste majeur de la littérature française contemporaine, clôturera cette journée du samedi bien chargée.
Dimanche, Miguel Bonnefoy, jeune auteur d’à peine trente ans, viendra présenter son dernier roman d’aventure, Sucre Noir paru chez Rivages.
Emotion aussi ce dimanche avec la présentation de Winter is coming, le nouveau livre de Pierre Jourde qui raconte la dernière année de son fils, jeune musicien foudroyé par une terrible maladie.
Puis viendra le moment de rencontrer un des écrivains majeur de ces dix dernières années, David Vann. De Sukkwan Island, son très remarqué premier, à Aquarium, son dernier, il s’est rapidement fait un nom dans le monde des lettres. Les échanges promettent d’être passionnants. C’est lui qui refermera cette première édition de Libri Mondi qu’on espère devenir un rendez-vous régulier de la littérature à Bastia.

4 questions à Sébastien Bonifay, journaliste et ancien libraire
• Sébastien, en 2014 puis 2015, vous proposiez Una Volta Dui Mondi, des Rencontres Littéraires à Bastia, ces Libri Mondi en sont un peu la continuité ?
- Elles le sont même totalement. L'esprit reste identique, celui qui animait la librairie Les Deux Mondes, à l'origine du projet. Peu d'auteurs, méticuleusement choisis. Des auteurs que nous aimons, qui nous paraissent être de vrais écrivains. Loin des effets de mode, de l'actualité et des emballements médiatiques. Et des auteurs que nous brûlons d'impatience de faire rencontrer aux lecteurs insulaires. Et aux curieux qui ont envie de le devenir !


• L’équipe a changé, la formule reste dans l’esprit avec, à nouveau, cette année, des invités prestigieux. Parlez-nous d’eux.
-Le programme représente cet état d'esprit. Pas de thématique. Toutes les littératures sont présentes:
David Vann et William Boyle, fantastiques écrivains qui, à eux seuls, illustrent toute la diversité de la littérature américaine. Laurent Chalumeau, OVNI de la littérature française qui s'attaque à notre époque avec une cruauté jubilatoire. Pierre Jourde, pour nous l'un des plus grands écrivains français vivants. Luis Bonnefoy, franco-vénézuélien auteur de romans épiques pétris de réalisme magique sud-américain. Gilles Leroy, prix Goncourt avec Alabama Song, au style poétique et limpide. Ou Jean-Yves Acquaviva, l'un des porte-drapeaux de la nouvelle génération d'écrivains corses.


• Un nouveau lieu cette année, la médiathèque Barberine Duriani, en complément du Palais des Gouverneurs, pourquoi ce choix ?
- Il y a en Corse, des gens qui œuvrent, au quotidien, pour la littérature, pour la faire vivre, la faire connaître, la défendre. Mais il ne sert à rien de le faire chacun dans son coin. Autant travailler ensemble. Et l'idée de le faire avec la médiathèque, dont la directrice, Jocelyne Casta, fait un travail formidable, s'est imposée très vite. Et puis il est toujours bon de rappeler que Bastia, ce n'est pas que le centre-ville. Ce sont aussi les quartiers Sud. Donc investir la médiathèque Duriani, c'était une évidence.

• Question plus personnelle, après la fermeture de plusieurs librairies dont la votre, Les deux Mondes, quel avenir pour le métier de libraire en Corse ?
- Voilà une question à laquelle il est difficile de répondre en étant bref. Plusieurs librairies ont fermé, mais il faut voir d'où on part. Je ne pense pas qu'il y ait une seule ville en France comptant 45.000 habitants et 6 librairies, comme ça a été le cas en 2010 à Bastia. L'offre était de toute évidence supérieure à la demande. Alors plus il y en avait, mieux c'était, évidemment, pour les lecteurs en tout cas. Mais tant qu'il en reste au moins une dans chaque ville corse, c'est déjà une victoire, vu l'époque dans laquelle on vit. Et puis à quoi ça sert d'avoir une librairie à tous les coins de rue si on ne fait rien pour inciter les gens à y entrer ?

Programme complet des Rencontres
VENDREDI 22 SEPTEMBRE
14h, rencontre des lycéens avec Laurent Chalumeau. Médiathèque B. Duriani
18h30, rencontre avec Laurent Chalumeau. Palais des Gouverneurs

SAMEDI 23 SEPTEMBRE
11h, rencontre avec Jean-Yves Acquaviva. Médiathèque B. Duriani
16h, rencontre avec William Boyle. Palais des Gouverneurs
De 17 à 18h, séance de dédicaces avec les auteurs invités
18h, rencontre avec Gilles Leroy. Palais des Gouverneurs

DIMANCHE 24 SEPTEMBRE
11h, rencontre avec Miguel Bonnefoy. Palais des Gouverneurs
14h30, rencontre avec Pierre Jourde. Palais des Gouverneurs
16h, rencontre avec David Vann. Palais des Gouverneurs

 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Festivoce : L'adieu à la scène balanine d'Antoine Ciosi

Le 16 Juillet 2018

Samedi soir, aux côtés de nombreux chanteurs et musiciens insulaires, c'est le grand Antoine Ciosi qui a clôturé l'édition 2018 du festival Festivoce,.

Radio Calvi A Fiera du l'Alivu : 30 ans déjà !

Le 16 Juillet 2018

Malgré l'annulation de la foire en 2005 à la suite des incendies qui avaient ravagé en partie de la Balagne, A Fiera di L'Alivu fête bel et bien son 30ème anniversaire cette année

Radio Calvi Calvi : Un concert pour le 20e anniversaire du refuge "Nos amis à quatre pattes"

Le 16 Juillet 2018

L'association d'utilité publique "Nos amis à quatre pattes" de Calvi fête son 20e anniversairde avec un concert exceptionnel au complexe sportif Calvi-Balagne le mardi 17 juillet. Francine Massiani, Letizia Giuntini et le Groupe Sumenta Nova seront à l'affiche de cette soirée au profit du refuge

Radio Calvi Pierre Poli : « Au SIS2A, nous avons un besoin très fort de sapeurs-pompiers volontaires »

Le 16 Juillet 2018

Après des années dramatiques sur le front des incendies, les deux Services d’incendie et de secours de Corse (SIS) sont, depuis le début de l’été, sur le pied de guerre. Si les fortes pluies ont diminué les risques, la forte chaleur ne manque pas d’inquiéter d’autant que le débroussaillage est loin d’être assuré partout. Pierre Poli, président du Service d’incendie et de secours de Corse du Sud (SIS 2A), s’inquiète du manque de sapeurs-pompiers volontaires, notamment dans le rural, et entend travailler avec les associations de veille créées par les habitants dans les régions menacées. Il explique, à Corse Net Infos, que pour être plus efficace, il faut mutualiser les moyens et fusionner les deux SIS en une seule entité.

Radio Calvi Ajaccio célèbre la victoire des champions du monde

Le 16 Juillet 2018

Plusieurs centaines de personnes ont fêté à Ajaccio, la victoire des Bleus en finale de la coupe du monde ce dimanche. Massés, pour la plupart, dans les terrasses des cafés, les supporters, parmi lesquels on note beaucoup de touristes, ont donné de la voix pendant et après le match. Quelques incidents ont eu lieu près de la Rue Roi de Rome, nécessitant l’intervention des forces de l’ordre pour ramener le calme. Des incidents similaires ont été signalés à Bastia

Radio Calvi
Autres actualités :