Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Malaise à la SNSM de Calvi. La vedette immobilisée depuis plusieurs mois
1 photo disponible

Malaise à la SNSM de Calvi. La vedette immobilisée depuis plusieurs mois


Calvi

Par

Le 05 Mars 2019


C'est un petit clash public qui a eu pour cadre la plage de Calvi, le 16 septembre dernier qui est à l'origine de la décision du président de la SNSM de Calvi de présenter sa démission, à la suite d'un conflit l'ayant opposé au patron de la station qui a servi de détonateur.
Cet incident, qui aurait du se régler en interne, s'est retrouvé sur la place publique.
Le différend entre le président et le patron de la station a entraîné un audit mené par l'inspecteur Méditerranée.


Celui-ci s'est soldé par une demande d'exclusion de la station, demande confirmée par le président National.
Patron de la base depuis 14 ans, marin aguerri, le marin exclu a demandé à être entendu par la commission de prévention et de résolution des conflits.
Dans ses conclusions, cette dernière devait confirmer la sanction mais considére que le SNSM ne pouvait se priver de ses services, compte-tenu de son parcours et du fait qu'il ne lui reste plus que deux années d'activité a effectuer et qu'il pouvait même bénéficier d'un prolongement de son mandat de patron à la SNSM de Calvi avec toutefois une mise à l'épreuve.


Face à cette situation conflictuelle, Xavier de la Gorce s'est déplacé à Calvi au mois de janvier dernier pour entendre et écouter les différents protagonistes.
La décision du président national devait être confirmée plus tard par courrier. Elle entérinait la radiation du patron de la station Calvi-Balagne tout en lui proposant de le conserver pour la formation.
Décision qui n'a pas été appréciée du patron, pas plus qu'elle ne l'a été par plus d'un quinzaine de canotiers qui ont mis en sommeil leur activité de sauveteur.


Contacté par nos soins, Achille Raffalli, délégué départemental, président par intérim de la Station Calvi-Balagne, n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet, tout en regrettant que cette affaire ne soit pas restée en interne et en affirmant qu'une solution pour rendre à nouveau opérationnelle la station Calvi-Balagne était trouvée et ce avec des bénévoles qui ont envie d'aller de l'avant.


Ange Santini, maire de Calvi suit de très près la situation actuelle de la station.
De son côté, Jean-Marie Seité, maire de Galeria, Président du PETR de Balagne a confirmé samedi qu'il avait été sollicité pour prendre les rênes de la station Calvi-Balagne de la SNSM et qu'il en avait référé au Pays de Balagne, avant de s'entretenir avec le président national de la SNSM Xavier de la Gorce et de lui faire part de sa volonté de s'impliquer.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Ladies Open Calvi - Eaux de Zilia : Les tirages au sort dimanche

Le 05 Avril 2019

Le 1er Ladies Open Calvi - Eaux de Zilia passe la surmultipliée avec l'accueil des joueuses qui vont participer à cet Open de tennis féminin, au cœur de la pinède de Calvi. Dimanche 7 avril à 18 heures, tirage au sort pour le tableau des qualifications et pour le tableau final
 

Radio Calvi Les établissements de plage de L'Ile-Rousse se mettent aux normes

Le 05 Avril 2019

A quelques jours de l'ouverture de la saison estivale, les quatre premiers établissements de la plage de L'Ile-Rousse, contraints de se mettre aux normes en fonction du "Décret Plage", s'activent à reconstruire et à jouir pleinement d'une autorisation d'occupation temporaire du Domaine Public qui leur a été accordée pour une période de deux ans.

Radio Calvi "Les Corses méritent mieux que des guerres de tranchées"

Le 05 Avril 2019

Pour Emmanuel Macron, le désir de paix manifesté par les Nationalistes doit passer par un examen de conscience.

Radio Calvi La "boîte à outils" du Président Macron

Le 05 Avril 2019

Une rafale de questions portant surtout sur le rural, et des réponses sur le thème : l'Etat fait, mais il ne fait pas tout.

Radio Calvi Cuzzà : Emmanuel Macron face au cri de désespoir des maires du rural

Le 05 Avril 2019

Près d’une centaine de maires ont rencontré le président de la République, Emmanuel Macron, à Cozzano pour la dernière étape du grand débat national qui a duré près de 6 heures. Un face à face sans tabou, parfois abrupt, avec des maires qui ont sorti tout ce qu’ils avaient sur le cœur, leurs peurs, leurs craintes, leurs désespoirs et leurs maigres espoirs, sans fioritures, ni illusion. Des doléances sans surprise qui ont parfois trouvé des débuts de réponses concrètes chez un chef de l’Etat qui s’est voulu très pragmatique. Tout en se retranchant derrière sa feuille de route délivrée en février 2018 à l’Alb’Oru, les grandes réformes nationales et en se défaussant au passage sur la collectivité territoriale.

Radio Calvi
Autres actualités :