Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

PUDEMU appelle ses militants et ses sympathisants à s'impliquer activement dans la création de Femu a Corsica
1 photo disponible

PUDEMU appelle ses militants et ses sympathisants à s'impliquer activement dans la création de Femu a Corsica


Calvi

Par

Le 10 Août 2017


Lors d’un vote récent, la proposition de Marc Antoine Campana, président du mouvement, et des dirigeants du parti de rejoindre la future plateforme de travail et de gouvernement de Femu a Corsica a recueilli 84,62% de vote positif. Pour le « Pudemu », la Corse est aujourd’hui à la croisée des chemins et une majorité de consensus autour de la question transversale de l'émancipation de la Corse et de l'autodétermination du peuple corse doit émerger.
« PUDEMU » est une start-up en politique créée le 18 novembre 2015, Dans la continuité de la trajectoire libérale-démocrate initiée par Paoli au XVIIIe siècle, le parti souhaite constituer une convergence de bonnes volontés sur la base d'un projet réaliste et ambitieux de changement par la démocratie participative, d'autonomie par le régionalisme fédé-raliste et de développement par l'économie collaborative. PUDEMU n’est pas un mouvement nationaliste en tant que tel mais plutôt un mouvement ouvert à tous les degrés de régionalisme, de l’autonomisme à l’indépendantisme, dont acte, mais libéral, entre la gauche socia-liste et la droite conservatrice. Résolument engagé en faveur de la construction européenne, c’est un mouvement centriste, issu de la société civile, à l’initiative d’étudiants, de militants asso-ciatifs et d’entrepreneurs de toutes générations confondues dont c’est pour beaucoup le premier engagement en politique.

Le communiqué
« La Corse est à la croisée des chemins...
Le 29 juillet dernier, Marc Antoine Campana était présent en tant que président de PUDEMU à la réunion constitutive de Femu a Corsica en parti unitaire. Si l'unification des trois composantes autonomistes originelles semblait admise par les succès électoraux de 2014, 2015 et 2017, la volonté d'ouverture de ce futur parti de gouvernement à "toutes celles et tous ceux qui, non encore militants ou adhérents, se reconnaissent dans la démarche" est la bienvenue. Cette exigence de pluralisme est un aboutissement pour la lutte institutionnelle qui a été initiée il y a bientôt cinquante ans. Cela confirme le constat qui a contribué à la constitution de PUDEMU en mouvement politique à savoir que, contre le front républicain qui est en train de s'organiser d'une part et contre la dérive identitaire qui s'est développer en réaction au progressisme de la majorité territoriale d'autre part, les appels répétés des nationalistes à élargir le mouvement national ne doivent pas se limiter à des effets d'annonce.
En effet, la Corse est à la croisée des chemins et il faut faire émerger une majorité de consensus autour de la question transversale de l'émancipation de la Corse et de l'autodétermination du peuple corse. Dans cette perspective, notre priorité demeure de faire émerge r une nouvelle génération politique qui occupe cet espace libéral, réformiste et écologiste qui nous souhaitons continuer de construire autour de PUDEMU. Cela étant dit, et après que les responsables du mouvements se soient entretenus avec les dirigeants de Femu a Corsica, les adhérents de PUDEMU ont donc voté à hauteur de 84,62% en faveur de l'inclusion de leur mouvement au sein de la future plateforme de travail et de gouvernement de Femu a Corsica. Les militants et les sympathisants de PUDEMU sont donc appeler à se manifester et à rejoindre en tant que tels les groupes de travail qui seront mis en place par Femu a Corsica en vue du congrès constitutif du parti qui devrait se tenir vers la fin du mois de septembre. PUDEMU custruì una sucietà corsa intraprendente, sulidaria è rispunsevule ! »
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Le tournoi d'hiver du Tennis Club de Calvi a débuté

Le 22 Janvier 2018

Le traditionnel tournoi d'hiver du Tennis Club de Calvi a débuté samedii sur les courts municipaux au cœur de la pinède de Calvi. Un tournoi qui est qualificatif pour les championnats de Corse qui auront lieu au printemps à Calvi

Radio Calvi Festa di Sant'Anton Abate in Aregnu

Le 22 Janvier 2018

Ce dimanche 21 janvier, comme le veut la tradition, c'est dans la ferveur que le village d'Aregnu en Balagne a fête son Saint patron Sant'Anton Abate. La messe a été suivie de la procession du Saint orné d'oranges
 

Radio Calvi Volley Ligue A : Le GFCA déroule face à Nice (3-0)

Le 22 Janvier 2018

Au terme d’un match sérieux face à un adversaire particulièrement faible, le GFCA a quasiment assuré son billet pour les play-off ce dimanche après-midi face à Nice (3-0). De bon augure dans la perspective des prochaines échéances.
 

Radio Calvi Core in Fronte : Le nouveau mouvement nationaliste dans le droit fil de la lutte historique du peuple corse

Le 22 Janvier 2018

Le congrès constitutif du nouveau mouvement nationaliste, Core in Fronte, s’est tenu, dimanche après-midi, à l’université de Corti en présence de près de 250 militants. La démarche d’ouverture, issue des élections territoriales, et initiée notamment par U Rinnovu, en sommeil pour l’occasion, et des militants de l’ex-Soffiu Novu, a fait une entrée remarquée sur la scène politique en engrangeant près de 8000 voix, soit plus de 6,5% des suffrages, ne ratant le seuil du 2nd tour que de 370 voix. Désireux de capitaliser sur ce succès et le socle politique ainsi constitué, Core in Fronte se structure, met en place une direction provisoire et présente une motion d’orientation générale dans le droit fil du projet électoral basé sur les fondamentaux de la revendication patriotique et la défense des droits sociaux. Explications croisées, pour Corse Net Infos, des deux co-leaders de la démarche, Paul-Félix Benedetti, leader de l’ex-Rinnovu, et Jean-Baptiste Arena, maire de Patrimoniu.
 

Radio Calvi Bastia : Les surveillants pénitentiaires de Borgo en colère

Le 22 Janvier 2018

Après la non-qualification (pour l’heure) en acte terroriste de la tentative d’assassinat de deux gardiens de la maison d’arrêt de Borgo vendredi (voir par ailleurs l’interview de Caroline Tharot, procureur de la république à Bastia), les surveillants de prison ( CGT, FO et UFAP) ont tenu à manifester leur "mécontentent" et leur "écœurement" dimanche après midi devant le Palais de Justice de Bastia. Pour eux il s’agit bel et bien d’un acte terroriste. CNI a recueilli leurs réactions….
 

Radio Calvi
Autres actualités :