Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Paul-Félix Benedetti condamné à Bastia : "Je vais faire appel "
1 photo disponible

Paul-Félix Benedetti condamné à Bastia : "Je vais faire appel "


Calvi

Par

Le 27 Mars 2019


Le délibéré du jugement du procès de Paul-Félix Benedetti, qui a eu lieu le 26 février dernier, a été prononcé ce mardi après-midi par le tribunal de grande instance de Bastia : 6 mois de prison avec sursis pour "violence sur agent", 1 de la même mois pour refus de prélèvement d'ADN et 5000€ d'amendes.
À la sortie du Tribunal de Grande Instance de Bastia, le leader de Core In Fronte a répondu à CNI.
" C’est un verdict politique, une justice exceptionnelle et la volonté de nuire, sans aucune circonspection. Au départ, un rassemblement pour contester le FIJAIT, fichier islamiste appliqué aux patriotes corses, avec ensuite une pseudo-agression sur un représentant des forces de l’ordre. Qui a d’ailleurs retiré lui-même sa plainte, vu la non signification des faits reprochés. Il y a un service politique commandé, et ensuite un appareil judiciaire qui semble aux ordres et qui condamne avec des peines disproportionnées et qui n’auraient jamais dû exister dans le cadre des faits réels. Aujourd’hui notre réponse sera politique : un appel à un sursaut, un appel à une logique de paix, d'harmonie sociale en Corse. Le refus d'une politique de rupture imposée par des petits fonctionnaires. Nous appelons à manifester le 13 avril pour dire Libertà, pour une société plus juste, pour le refus des arbitraires, des jugements à 2 vitesses, avec des condamnations qui ne sont pas dans un contexte politique d'apaisement".
Le jugement ?
"Les faits sont non avérés. J'ai moi-même été victime d'une agression physique très forte, avec un certificat de 15 jours d’interruption de travail. En face, j’ai quelqu’un, qui a opposé une pseudo agression, gazé avec sa propre bombe lacrymogène. Dans le cadre de toutes les altercations qu’il y a aujourd'hui, dans le cadre des gilets au jaune à Paris, il faut poser la question de la circonspection, de la relativité des faits et de l'impartialité des jugements, la Corse a aujourd’hui besoin d’esprit d’ouverture et de personnes qui soient capables de faire la part des choses, y compris dans le monde judiciaire, ne pas se raccrocher à des délits imaginaires, pour prononcer des sentences politiques dans la perspective d'une bonne évolution de carrière. C'est inadmissible. Je vais faire appel".

Allez-vous appeler à la mobilisation lors de la venue d'Emmanuel Macron ?
"Il y aura un message au pouvoir français. La Corse a besoin d’un dialogue réciproque. Elle n’a pas besoin d’invectives, ni d'aiguillons locaux. Que ce soit par le biais de procureurs ou de justice aux ordres. À la visite présidentielle du 4 avril, nous répondrons de manière politique. Il est toujours temps pour lui d’avoir des propositions concrètes pour la Corse. Qu'il soit dans le fil conducteur de ce qu’il avait promis lorsqu'il n'était qu'un simple candidat à l'élection présidentielle. Aujourd’hui, il semble que l’ivresse du pouvoir lui ait retourné ses neurones, qu'il soit atteint d'amnésie. Mais il est toujours temps de changer. Il n'y a que les gens bêtes qui n'arrivent pas à évoluer. J’espère qu’il viendra avec des propositions politiques et qu’il dépassera le contexte simplement économique."
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Soirée Fiume’Ziku Night, Samedi 15 Février au Domaine Alzipratu de Zilia

Le 14 Février 2020

La 2e édition de "Fiume'Ziku Night" au profit de l'Association Huntington Corse Maladies Neurodégénératrices (AHCMN) se déroulera le samedi 15 février à partir de 18h30 au Domaine Alzipratu à Zilia.

Radio Calvi Près de 500 personnes à Calvi pour l'inauguration et la présentation de la liste "Ensemble pour Calvi - Oghje pè dumane"

Le 14 Février 2020

C'est en présence d'une foule immense, estimée à près de 500 personnes, qu'a eu lieu ce jeudi soir à Calvi l'ouverture officielle de la permanence de la liste « Ensemble pour Calvi – Oghje pè dumane » conduite par le maire sortant Ange Santini. Une inauguration chargée d'émotion avec deux portraits des regrettés Jean-Toussaint Guglielmacci et Alain-Charles Astolfi dévoilés, avant la présentation de chacun des 31 candidats de la liste.

Radio Calvi Municipales : Éric Simoni dévoile la liste " Pè Bastia "

Le 14 Février 2020

Le docteur Eric Simoni et ses 42 colistiers se sont rassemblés jeudi soir à la salle des congrès du Théâtre de Bastia pour présenter leur démarche aux bastiais. Devant près de 300 personnes " Pè Bastia " a dévoilé les noms de la liste nationaliste.

Radio Calvi Municipales. Filippo De Carlo, candidat à Bastia dans le but de " créer un électrochoc"

Le 14 Février 2020

Filippo de Carlo, la tête de la liste "Bastia forza Nova", n'est pas le seul candidat à se présenter pour la première fois à Bastia, mais il est sans doute un visage peu connu de la politique "traditionnelle". Ce jeune restaurateur de 33 ans, qui mêne une campagne peu ordinaire, a décidé de se présenter à l'élection municipale de Bastia : "pour créer un électrochoc" auprès des tenants "d'une classe politique déconnectée".
Il veut rompre avec "un système archaïque aux pratiques hallucinantes" peu représentatif, selon lui, des citoyens.

Radio Calvi Bastia : nouveau rassemblement de protestation du collectif des infirmiers libéraux

Le 14 Février 2020

Le collectif des infirmiers libéraux corses s'est à nouveau rassemblé ce jeudi 13 février sur la place Saint Nicolas à Bastia pour protester contre la modification de leur convention avec la CPAM et la mise en place de bilans de soins infirmiers (BSI) à remplir en ligne.

Radio Calvi
Autres actualités :