Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Porto-Vecchio : Il a échappé aux flammes
1 photo disponible

Porto-Vecchio : Il a échappé aux flammes


Calvi

Par

Le 03 Août 2018


En effet, en raison du risque d’incendie et de l’arrêté préfectoral interdisant l’emploi du feu, le bonhomme en paille représentant le luddareddu, confectionné par les enfants de l’ALSH (centre aéré de l’école Joseph-Pietri, a été à nouveau épargné .
Cette tradition païenne est chère aux cœurs des porto-vecchiais qui continuent à transmettre au fil des générations, l’origine de cette manifestation annuelle regroupant autour d’un même symbole, les anciens, les nouvelles générations et les touristes intrigués .La fin du dur labeur de l’été était représentée et célebrée à l’aide d’un épouvantail confectionné en paille puis amené sur le bûcher.


Les grands-pères et arrières-grands-pères porto-vecchiais, qui ont connu cette époque révolue, entretiennent en famille les souvenirs de leur travail épuisant, sous une écrasante chaleur (démasclage du liège, fenaison, battage du blé, récolte du sel etc..).Ils ont, à la sueur de leurs fronts , participé au début de l’essor économique de la cité du sel. Porto-Vecchio n’était alors qu’un village qui vivait au rythme des salins (d’où le surnom actuel) et du liège (où l’usine sur le port fabriquait des bouchons).
A l’heure actuelle, les salins sont malheureusement fermés ainsi que l’usine à liège transformée en théatre de plein air.


A cette chaleur et travail épuisant, les hommes devaient faire face au paludisme, la malaria, et les chenilles processionnaires, affectionnant principalement les chênes-liège, véritable torture urticante lorsqu’elles se « promenaient » sur le torse nu des travailleurs.
La fin du mois de Juillet était donc une délivrance, qu’il convenait de célébrer car le travail s’arrêtait.
La confection d’un épouvantail en paille représentait tout ce que les hommes avaient supporté pendant ces pénibles travaux.Leurs familles avaient été auparavant envoyées à la montagne pour retrouver un peu de fraîcheur.


La mise à mort de ce bonhomme de paille, servait, dans l’esprit des habitants à conjurer le mauvais sort et à éloigner le mal hors du village .
Les croyances ont toujours besoin de représentativité et ce bonhomme en est une. Presque un défouloir puisque chaque année au 31 Juillet, Porto-vecchio tenait à rendre hommage à cette époque de vie difficile, en perpétuant la confection du fameux bonhomme, en le faisant défiler dans les rues, poursuivi et hué par la population avant de le brûler sur la place publique.
Au fil du temps cette manifestation rurale a été organisée par les habitants eux-mêmes, puis par des associations, mais cette année , c’est la municipalité qui s’en est chargée.


L’association Corsica Bella s’est associée à cet évènement de 17 à 21heures en confectionnant et habillant des petits bonhommes en paille sur la place du centre-ville, au milieu des terrasses des bars entourées des touristes, auxqueis les bonhommes étaient offerts , avec distribution de flyers explicatifs et où étaient inscrites les paroles de la chanson du Luddareddu en corse avec sa traduction en français .
Le Luddareddu n’a donc pas défilé dans les rues cette année, ni n’a été brûlé. Il s’est contenté de se faire admirer devant la mairie et de se faire photographier en compagnie des enfants de l’ALSH de l’école Joseph-Pietri, ceux-là même qui l’ont fabriqué.
Vers 21 heures, était attendu, Dominique Branducci, le poète local de Porto-Vecchio qui devait chanter en live la chanson du Luddareddu, mais à 95 ans, on comprend que la fatigue et la chaleur ne lui ont pas permis de le faire.
En revanche, sur un écran géant placé par la mairie aux côté du luddareddu, on a pu voir un film et entendre les enfants de l’ALSH, qui avec le soutien de Jean-Charles Papi, avaient appris cette chanson et qui était lui aussi présent ce 31 Juillet au soir pour voir le film et dire avec eux : « Cantemu o Luddarè chi ti ni va’ ! »



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
La route de l'aéroport de Calvi est très dangereuse

Le 26 Mars 2019

La D81 qui mène en direction de l'aéroport Calvi-Balagne est très dangereuse: absence de marquage au sol, bitume défoncé par les racines des arbres, énormes nids de poules bouchés sommairement, rien n'est épargné à cette route qui est pourtant celle qui est fréquentée par de nombreux automobilistes de la célèbre station touristique.

Radio Calvi Bastia : Stratus sur la ville

Le 26 Mars 2019

La ville de Bastia a été soumise durant l'après-midi de lundi à un phénomène météorologique qui n'est pas rare mais qui est toujours spectaculaire. Un stratus, qui est un genre de nuage bas dont la base se trouve à des altitudes inférieures à quelques centaines de mètres, s'est développé sur toute la cité du Nord au Sud, comme ici sous Ville-di-Pietrabuno, et a donné lieu à cette image fixée par Océane Baldocchi. Sandrine Launoy et Marie-Jo Costa ont aussi apporté leur contribution à une meilleure vision du phénomène. Qu'elles en soient remerciées.

Radio Calvi Vent violent : Météo France place la Corse en alerte jaune

Le 26 Mars 2019

Météo France a placé la Corse en vigilance jaune vent violent ce mardi à partir de 3 heures Pour l'instant l'alerte est valable jusqu'à mardi 26 à 15 heures

Radio Calvi Porto-Vecchio : Auto contre scooter. La jeune femme est décédée

Le 26 Mars 2019

Un grave accident de la circulation s'est produit lundi vers 18 heures sur la route de Muratello à Porto-Vecchio. Dans des circonstances qui restent à déterminer, un scooter piloté par une jeune femme d'une trentaine d'années et une voiture sont entrés en collision. La jeune femme gravement blessée - elle était en arrêt cardio-vasculaire - a été aussitôt secourue par les pompiers de Porto-Vecchio qui ont tenté aussitôt de la ranimer. Elle a été admise peu après à la clinique de l'Ospedale dans un état grave. La conductrice pour sa part choquée a été également prise en charge par les secours. Dans le courant de la soirée on apprenait, hélas, que la jeune femme n'avait pas survécu à ses terribles blessures.

Radio Calvi En Corse 3 200 personnes souffriraient de troubles autistiques, mais il n'y a que 20 places dans le Samsah régional

Le 26 Mars 2019

L'association Espoir Autisme Corse a inauguré lundi après-midi à Biguglia - à l'espace Ceppe - son service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés et troubles du spectre de l'autisme (Samsha-Tsa). Il pourra accueillir 10 personnes. Une structure similaire va également ouvrir dans le courant de la semaine - vendredi à Baleone - en Corse-du-Sud. Mais si ce nouveau pas en faveur de l'autisme est à souligner on est encore loin du compte. On estime en effet que 1% de la population est atteinte par ces troubles autistiques. Rapportée à la Corse cette estimation serait de 3 200 personnes atteintes par des troubles du spectre de l'autisme. "Nous en avons recensé entre 2 200 et 2 500" précisait à l'heure de l'inauguration Nonce Giacomoni, animateur de projets à espoir Autisme Corse. Malgré les efforts consentis à tous les niveaux et ce double pas effectué en faveur de cette population on est donc, très loin, de pouvoir faire face, hélas, à la situation. Mais des prises en charge de la part de l'ARS et de la CdC ont permis à ces personnes d'être envoyées ailleurs que dans des hôpitaux psychiatriques. "Elles peuvent vivre comme tout le monde et avec tout le monde" soutient dans notre vidéo Nonce Giacomoni qui, en l'absence de Baptiste De Nobili, président de Espoir Autisme Corse, a présidé la cérémonie d'inauguration de ce lundi en présence des représentants de la préfecture de la Haute-Corse, de l'ARS et de la CDC.
 

Radio Calvi
Autres actualités :