Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Soccia : Le guide a t-il commis des imprudences?
1 photo disponible

Soccia : Le guide a t-il commis des imprudences?


Calvi

Par

Le 03 Août 2018


Deux jours avant la terrible catastrophe, les gendarmes ont, effet, contrôlé le guide Alticanyon. Il l'avait invité par le PGHM à changer ses baudriers et des longes, "il l'a fait immédiatement dans la journée" ainsi que l'a rappelé jeudi en fin d'après-midi Eric Bouillard, le procureur de la République d'Ajaccio,
Le guide "était en règle", a encore souligné le procureur, l'accident de mercredi n'était pas lié à un problème d'équipement et "aucun écart à la réglementation" en vigueur pour le canyoning en Corse --qui prévoit des groupes de 12 maximum avec des enfants d'au moins sept ans-- n'a été commis par cet auto-entrepreneur breton qui officiait en saison depuis "une dizaine d'années en Corse" et depuis "2012 sur ce canyon" a ajouté le général Plays.

L'enquête porte plutôt sur les raisons qui ont poussé le groupe de 7 personnes, dont faisaient partie les victimes, à poursuivre leur descente dans le canyon alors que d'autres groupes avaient déjà renoncé en raison des conditions météorologiques - la Corse était placée en vigilance jaune orage mercredi - et qu'un un orage localisé avait, déjà, fait gonfler subitement le Zoicu, le ruisseau tragique

 

"On a entendu deux guides qui avaient renoncé à faire la seconde partie, beaucoup plus technique, la sportive, en raison des conditions météos et des dangers que ça représentait. Ils nous indiquent aussi en avoir avisé le guide d'Alticanyon qui a pour autant décidé de poursuivre", a poursuivi Eric Bouillard au cours de son intervention. "Quand les conditions se sont vraiment dégradées, un peu après 17 heures, ils sont revenus vers son groupe" et ont évoqué "le risque de crue, lui demandant de sortir, ce qu'il n'a pas fait", a relaté le procureur, évoquant un "élément relativement important qui pourrait caractériser une imprudence".
Avec les conséquences tragiques que l'on sait...

Un temps de prière à la cathédrale vendredi
Vendredi à 19 heures à la cathédrale d’Ajaccio un temps de prière et de recueillement en présence de Monseigneur Olivier de Germay sera donné en mémoire des victimes, et en soutien aux familles.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Coup d'envoi de "Natale in Calvi"

Le 06 Décembre 2019

Le coup d'envoi de "Natale in Calvi" été donné symboliquement ce jeudi soir par le maire Ange Santini, entouré de plusieurs élus. Durant un mois, les visiteurs pourront s'adonner aux joies de la glisse avec la patinoire ou encore profiter du village de Noël avec ses chalets, sans oublier le Family Park dédié aux enfants

Radio Calvi Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, ne briguera pas un 7e mandat

Le 06 Décembre 2019

Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, en Balagne, a décidé de passer la main. Il ne sera pas candidat aux prochaines élections municipales de Mars 2020

Radio Calvi Bastia : Les policiers sont, aussi, descendus dans la rue !

Le 06 Décembre 2019

Les policiers étaient également dans la rue ce jeudi. A l’appel des trois syndicats, Unité SGP Police, Unsa Police et Alliance Police Nationale, ils se sont rassemblés vers 13 heures devant le commissariat de Bastia afin de faire entendre leurs revendications.

Radio Calvi Blocage de la centrale de Lucciana : "l'énergie pour tous c'est notre combat"

Le 06 Décembre 2019

Ce jeudi 5 décembre, les agents de la centrale de Lucciana ont rejoint le mouvement de grève nationale contre la réforme des retraites. Ils manifestent également leur détresse face au projet "Hercule", proposé par le gouvernement en juin dernier. Une interruption de travail qui sera reconductible

Radio Calvi Des milliers de personnes dans les rues de Bastia contre la réforme des retraites

Le 06 Décembre 2019

Il y a fort longtemps que l’on n’avait plus vu autant de monde dans les rues de Bastia lors d’une manifestation : 3 500 personnes selon les forces de l'ordre, 5 000 selon les syndicats. De ce fait la manifestation qui devait débuter à 10 heures du Palais de justice n’a démarré qu’aux alentours de 10h30.

Radio Calvi
Autres actualités :