Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Sorru in musica : apprendre autrement
1 photo disponible

Sorru in musica : apprendre autrement


Calvi

Par

Le 25 Juillet 2019


Dans cet atelier de musique traditionnelle, pas de partitions. Tout se fait à l'oreille, les mains venant se placer sur les cordes par mimétisme, phrase après phrase, l'animatrice servant de modèle. « Pour les coups d'archet, il suffit de s'appuyer sur les temps de la danse, rappelle Laurence Felici à ses apprenants. Cette jeune enseignante de l'Education Nationale, certifiée en musique, est une habituée de l'académie Sorru in Musica qu'elle a d'abord fréquentée elle-même en temps qu'élève et dont elle n'a pas raté, en 16 ans, une seule édition.
Minicale lui a passé le flambeau. Le répertoire qu'elle fait travailler est celui de morceaux corses à danser. « La musique traditionnelle est un exercice à part entière auquel je me suis moi-même plié à l'âge de 20 ans », faisait remarquer Bertrand Cervera aux stagiaires accueillis deux jours auparavant, en leur présentant cet atelier où les différentes « voix » trouvent, in fine, rapidement leur place. Un apprentissage qui est aussi l'occasion de revoir une gamme, de rappeler la différence de tempo entre une danse et une autre...


« Après la mazurka, ce sera donc a sculticcia di Guagno, en sol majeur, annonce Laurence, accompagnée à la guitare par Fabrice Massiani, membre comme elle du groupe A Primavera et fidèle, lui aussi, du festival. « Cette année, l'atelier « guitare d'accompagnement », dont je m'occupe et qui s'associe à celui de Laurence, est ainsi venu se greffer au programme », explique cet autre formateur de Sorru in Musica. 
A ses côtés, Sébastien Mannu, Vicolais venu là pour enrichir son propre répertoire : «En 9 jours de stage, on a vraiment le temps d'apprendre », fait remarquer le jeune homme, passé également par les cours de chorale d'un festival dont il apprécie tout particulièrement l'ambiance. «L'esprit de l'académie, c'est cette liberté dans le choix des ateliers et les transferts possibles, à tout moment, de l'un à l'autre, reprend Fabrice. N'importe quel élève passant dans la cour du couvent peut ainsi nous rejoindre sous le tilleul et les bancs, participer et profiter de l'acoustique naturelle. Aucune porte n'est à pousser. »
Faire un peu différent, marier simplicité et excellence... La signature de Sorru in Musica.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Coup d'envoi de "Natale in Calvi"

Le 06 Décembre 2019

Le coup d'envoi de "Natale in Calvi" été donné symboliquement ce jeudi soir par le maire Ange Santini, entouré de plusieurs élus. Durant un mois, les visiteurs pourront s'adonner aux joies de la glisse avec la patinoire ou encore profiter du village de Noël avec ses chalets, sans oublier le Family Park dédié aux enfants

Radio Calvi Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, ne briguera pas un 7e mandat

Le 06 Décembre 2019

Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, en Balagne, a décidé de passer la main. Il ne sera pas candidat aux prochaines élections municipales de Mars 2020

Radio Calvi Bastia : Les policiers sont, aussi, descendus dans la rue !

Le 06 Décembre 2019

Les policiers étaient également dans la rue ce jeudi. A l’appel des trois syndicats, Unité SGP Police, Unsa Police et Alliance Police Nationale, ils se sont rassemblés vers 13 heures devant le commissariat de Bastia afin de faire entendre leurs revendications.

Radio Calvi Blocage de la centrale de Lucciana : "l'énergie pour tous c'est notre combat"

Le 06 Décembre 2019

Ce jeudi 5 décembre, les agents de la centrale de Lucciana ont rejoint le mouvement de grève nationale contre la réforme des retraites. Ils manifestent également leur détresse face au projet "Hercule", proposé par le gouvernement en juin dernier. Une interruption de travail qui sera reconductible

Radio Calvi Des milliers de personnes dans les rues de Bastia contre la réforme des retraites

Le 06 Décembre 2019

Il y a fort longtemps que l’on n’avait plus vu autant de monde dans les rues de Bastia lors d’une manifestation : 3 500 personnes selon les forces de l'ordre, 5 000 selon les syndicats. De ce fait la manifestation qui devait débuter à 10 heures du Palais de justice n’a démarré qu’aux alentours de 10h30.

Radio Calvi
Autres actualités :