Warning: mysql_connect() [function.mysql-connect]: Host 'citypass.fr' is blocked because of many connection errors; unblock with 'mysqladmin flush-hosts' in /home/radiocal/www/connexion.php on line 18
Radio Calvi Citadelle 91.7 fm
Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Territoriales : Les 3 cartes à voir pour comprendre le 1er tour
1 photo disponible

Territoriales : Les 3 cartes à voir pour comprendre le 1er tour


Calvi

Par

Le 07 Décembre 2017


Déferlante, raz-de-marée, tsunami, les métaphores marines n'ont pas manqué au soir du 1er tour de l'élection territoriale pour qualifier la spectaculaire progression des nationalistes. Avec 45,36 %, la coalition Pè a Corsica explose son record du 1er tour avec 54 000 voix, soit 20 000 voix de plus qu'en 2015. Aucune liste n'a jamais réussi à rassembler autant d'électeurs au cours d'une élection territoriale. Pour prendre la mesure de ce bouleversement, on peut regarder les résultats à l'échelon communal pour voir l'évolution et la répartition des votes
Les Nationalistes : une percée spectaculaire et homogène

Au-delà de l'ampleur de la victoire, c'est la rapidité avec laquelle ce bouleversement s'est produit qui surprend le plus. Entre le 1er tour de 2010 et celui de 2015, le Nationalistes font un très bon score mais ne progressent que de 1 500 voix, toutes listes confondues. Entre 2015 et 2017, la percée est en revanche spectaculaire. Si on additionne les scores de Pè a Corsica et de Core In Fronte, la liste de Paul-Felix Benedetti, ils gagnent plus de 30 000 voix en deux ans.

 

La liste « Un paese da fà » obtient des scores élevés sur pratiquement tout le territoire. Elle arrive en tête dans 260 communes sur 360. Elle rafle les 11 communes les plus peuplées qui regroupent plus de 40% du corps électoral corse. Si la percée est spectaculaire elle est aussi uniforme sur l'ensemble du territoire. Par rapport à 2015, les Nationalistes gagnent des électeurs dans 330 communes et ne recule que dans 30 communes. Leur audience demeure particulièrement forte au Nord-Ouest de l'île mais ils tirent leur principale force par le fait d'être entendus par toute la Corse.
La Gauche s'effondre

A l'inverse des Nationalistes, la Gauche connaît une saignée sans précédent. La liste LREM de Jean-Charles Orsucci et celle de la gauche radicale de Jacques Casamarta – que nous unirons ici pour les besoins de l'analyse - voient leur score de 2015 divisé par deux. Ils récoltent seulement 20 200 bulletins en 2017 contre 46 200 pour les 4 listes de 2015.
La défection de Paul Giaccobi, l'absence du courant la gauche républicaine et la fuite d'une partie de ses cadres vers des listes de droite ont contribué à démobiliser ou déporter l'électorat sur les autres listes.
Si Jean-Charles Orsucci réalise un bon score à Bonifacio, et dans le rural en Haute Corse, il reste très faible en Corse-du-Sud (8%) et dans les grandes villes. Jacques Casamarta est gratifié d'un bon 21 % sur la commune d'Alata, mais il ne dépasse la barre des 100 voix que dans 8 communes. Faute d'un réel ancrage culturel dans l'île, la Gauche anti-libérale ne recueille que 6 788 suffrages.
La Droite se maintient

La Droite quant à elle limite les dégâts sans pour autant être en mesure d'inquiéter les Nationalistes.
Jean-Martin Mondoloni et Valérie Bozzi obtiennent 33 000 voix soit sensiblement les mêmes scores qu'au 1er tour de 2010 et 2015. La géographie du vote est assez peu modifiée au cours des trois scrutins et reste marquée par une forte présence en Corse-du-Sud.
La disparité vaut surtout pour la liste de Valérie Bozzi qui arrive deuxième en Corse-du-Sud mais en 4ème position en Haute-Corse. Malgré une contre performance à Ajaccio, elle reste implantée dans la zone d'influence du grand Ajaccio. Jean-Martin Mondoloni a des zones de force dans la plaine orientale notamment grâce à la présence de certains maires colistiers. Il est aussi présent dans le Sud-Est avec une physionomie qui ressemble à la liste de Camille De Rocca Serra de 2015.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Le comité Santé Balagne acte 60 000€ d'équipements pour le centre hospitalier Calvi-Balagne

Le 24 Mai 2018

Lors de sa dernière réunion le Comité Santé Balagne a annoncé qu'il allait faire l'acquisition d'équipements pour un montant de près de 60 000€ au profit du Centre Hospitalier Calvi -Balagne

Radio Calvi Défilé de mode le 26 mai sur le Port de plaisance de Calvi

Le 24 Mai 2018

Le traditionnel défilé de mode printemps – été de l'Union Commerciale Calvaise se déroulera le samedi 26 mai à partir de 21 heures sur le Port de Plaisance de Calvi
 

Radio Calvi Six gymnastes balanines aux championnats de France

Le 24 Mai 2018

Six gymnastes de l'Association Gymnique de Balagne ont participé tout récemment aux championnats de France de gymnastique FSGT à Vergèze dans le Gard. Au cours de cette manifestation, le club balanin a été sollicité pour organiser en 2020 les championnats de France à Calvi

Radio Calvi Une soirée de l'eau exceptionnelle au complexe sportif Calvi-Balagne

Le 24 Mai 2018

La 6e soirée de l'eau qui s'est déroulée à la piscine du complexe sportif Calvi-Balagne a été un succès. Durant toute la soirée, les nombreux participants ont pu découvrir le nombre incroyable que l'on peut pratiquer dans l'eau avant d'assister à un gala de natation synchronisées

Radio Calvi Elisenda Paluzie : « Violer des droits démocratiques, ce n’est pas acceptable en Europe ! »

Le 24 Mai 2018

La nouvelle présidente de l’Assemblée nationale catalane (ANC), Elisenda Paluzie, est à Bastia pour deux jours. A l’invitation du comité Solidarité Corse-Catalogne / cumitatu sulidarità Corsica-Catalunya, cette universitaire, qui a remplacé Jordi Sanchez, emprisonné à Madrid suite à la proclamation d’indépendance, a, ainsi pris la tête de l’une des deux associations majeures de la société civile catalane à l’origine des massives manifestations de rue pour l’autodétermination. En marge du débat public qu’elle anime ce mercredi à la salle polyvalente de Lupinu en présence de nombreux responsables nationalistes insulaires, elle décrypte, pour Corse Net Infos, les derniers soubresauts de la crise catalane et garde intact son espoir d’indépendance.

Radio Calvi
Autres actualités :