Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Transfert de l’Office HLM à la CAPA : Le préfet de Corse signe l’arrêté approbatif, l’Exécutif contre-attaque !
1 photo disponible

Transfert de l’Office HLM à la CAPA : Le préfet de Corse signe l’arrêté approbatif, l’Exécutif contre-attaque !


Calvi

Par

Le 16 Novembre 2017


Le moins que l’on puisse dire, c’est que le préfet de Corse, Bernard Schmeltz, n’a pas perdu de temps ! Mercredi, soit quelques heures à peine après la fin de non-recevoir du Premier ministre au chef de l’Exécutif corse, il a signé l’arrêté préfectoral qui approuve et, donc, valide, la demande de transfert de l’ex-Office HLM de Corse du Sud vers la CAPA. Gilles Simeoni avait argumenté le rejet de cette demande en s’appuyant sur les ordonnances ratifiées par l’Assemblée de Corse et le Parlement national, sur la loi NOTRe et sur la Constitution, estimant que cet arrêté viendrait « porter atteinte au champ matériel de la loi en violation de l’article 34 de la Constitution » et serait « une violation de la hiérarchie des normes, vu que, conformément à l’article 38 de la Constitution, un arrêté préfectoral ne peut intervenir dans le champ matériel de l’ordonnance et du décret ». Ce serait même, ajoute-t-il, « une véritable fraude à la loi ». La réponse d’Edouard Philippe, arrivée par courrier daté du 10 novembre et reçu le 14, balaie, d’un revers de main, mais sans un mot d’explication, l’argumentaire par un laconique « aucun motif de droit ne me semble s’opposer » à ce transfert.

La réaction de l’Exécutif corse
Pas content du tout, le président de l’Exécutif prend acte de la réponse par retour immédiat de courrier au chef du gouvernement et ne manque pas d’ironiser : « Je prends acte des conclusions de l’analyse juridique de vos services aux termes de laquelle « aucun motif de droit ne me semble s’opposer à ce qu’il soit fait droit par l’Etat à cette demande de rattachement, exprimée le 4 juillet 2017 par l’Assemblée délibérante de la Communauté d’agglomération et très largement approuvée par le Comité régional de l’habitat et de l’hébergement, le 5 octobre dernier » et vous confirme que je ne la partage pas », écrit-il. Gilles Simeoni rappelle, ensuite, les trois arguments qui, selon lui, sur le fond, doivent conduire au rejet de cette demande : « la nécessité de respecter la lettre et l’esprit de la loi ayant institué la nouvelle Collectivité de Corse », « la nécessité de respecter la parole donnée au plus haut niveau de l’Etat, - au moment des discussions entre le gouvernement et les élus de la Corse -, selon laquelle le dispositif institutionnel formalisé dans la dite loi rentrerait intégralement en vigueur à compter du 1er janvier 2018 » et « la nécessité d’éviter l’incertitude juridique et organisationnelle que ne manquerait pas d’entraîner, à quelques semaines de l’entrée en vigueur de la nouvelle Collectivité de Corse, le démembrement de l’organisation institutionnelle prévue pour garantir la cohésion d’ensemble de la politique du logement social. Ce risque a, au demeurant, été énoncé par de nombreux maires de Corse du Sud ayant des logements sociaux sur le territoire communal, ainsi que par les personnels des deux OPH de Corse du Sud et de Haute-Corse et un de leurs syndicats ». Il conclut « Je constate que vous n’avez absolument pas répondu dans votre courrier à ces arguments. Je vous saurais donc gré, au visa de ceux-ci, de bien vouloir reconsidérer la position que semble laisser entrevoir votre lettre et de donner instruction au Préfet de Corse de rejeter la demande de rattachement de l’OPH de Corse du Sud à la CAPA ».

La contre-offensive
L’Etat a coupé court à toute polémique, validant immédiatement le transfert, sans daigner donner la moindre explication, ni justification. Il est vrai que cela aurait été difficile ! Rappelons qu’au terme du dispositif prévu par la loi, la Collectivité unique de Corse absorbera, de fait, le 1er janvier 2018, l’ensemble des établissements départementaux. A l’exception désormais de l’office HLM 2A ! La méthode Macron de passage en force a, encore une fois, fait ses preuves…
Mais l’affaire ne devrait pas s’arrêter là ! L’Exécutif corse a l’intention de déposer un recours au fond devant le tribunal administratif de Bastia. Le recours n’étant pas suspensif, il envisage de déposer parallèlement une requête en sursis à exécution devant la même juridiction. Affaire à suivre…

N.M.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Ajaccio : Professeur agressé au lycée Fesch, le recteur condamne

Le 20 Février 2018

Un professeur a été agressé verbalement, et bousculé, lundi au lycée Fesch par un parent d'élève ce lundi dans une salle de cours de l'établissement.Ses collègues et le rectorat, qui indique que l'acte donnera lieu à plainte, lui ont apporté leur soutien
 

Radio Calvi Ajaccio : Quartier du Finosello et orientations budgétaires au menu du conseil municipal

Le 20 Février 2018

La séance du conseil municipal d'Ajaccio de lundi soir était assez réduite en dossiers mais volumineuse en ambitions. Au cœur du débat, le quartier du Finosello, son avenir avec l’ANRU et en interface avec les quartiers Cannes-Salines, un espace en friche où se situait l’ancien collège détruit par un incendie et une véritable opportunité pour la ville, à savoir la reconquête de ce quartier pour créer un véritable renouvellement urbain et de décloisonnement des quartiers engagés par l’ANRU. On y verra de superbes logements, des services, des commerces et le futur conservatoire de musique Henri Tomasi. Majorité et opposition abondent dans le même sens
 

Radio Calvi 40 ans après Bastia redevient ville de départ du Tour de Corse automobile

Le 20 Février 2018

Lundi a été présenté dans les locaux de la CTC, le Tour de Corse Automobile 2018. Pour cette 61ème édition qui se déroulera du 5 au 8 avril, les organisateurs ont totalement modifié cette épreuve avec un départ de Bastia (ce qui ne c’était plus vu depuis 40 ans !) et des retours dans le Cap Corse ainsi que le Cortenais, avant de rejoindre Ajaccio où sera jugée l’arrivée dimanche midi. A noter que pour une durée de deux ans, la compagnie maritime régionale corse Corsica Linea est devenue partenaire titre de l’épreuve. En s’associant à la compagnie de navigation, la quatrième manche du Championnat du Monde des Rallyes est ainsi devenue le « CORSICA linea – Tour de Corse ».
 

Radio Calvi Cap Corse : Une unité mobile de dessalement d’eau de mer pour pallier la pénurie d’eau

Le 20 Février 2018

Le Cap Corse manque d’eau ! La réserve de Rogliano est vide, il ne reste plus, en ce mois de février, que 9 000 m3 d’eau. Le manque récurrent de ressources, la faiblesse des précipitations, l’absence de neige et le réchauffement climatique ont aggravé une situation toujours très tendue. De quoi alarmer le maire de Rogliano, ainsi que ceux des communes voisines, Meria, Tomino ou Ersa, qui craignent pour la saison estivale. Ils ont alerté l’Office d’équipement hydraulique de la Corse (OEHC) qui a réuni tous les acteurs, lundi matin, à la capitainerie de Macinaggio pour trouver une solution en urgence. Le principe de la location ou de l’achat d’une unité mobile de dessalement d’eau de mer a été acté. Une nouvelle réunion est prévue la semaine prochaine concernant le financement. Explications, pour Corse Net Infos, de Saveriu Luciani, conseiller exécutif et président de l’Office d’équipement hydraulique de la Corse (OEHC). Et le soulagement de Patrice Quilici, maire de Rogliano.
 

Radio Calvi Lucciana : Chez Walter, on manque de foot

Le 19 Février 2018

Hôtel habituellement réservé par la très grande majorité des équipes professionnelles de football venant affronter le Sporting Club de Bastia jusqu’à l’été dernier, l’établissement Chez Walter, situé à Lucciana, a vu les choses changer avec la relégation du SBC en National 3. Regrettable pour le gérant Pierre-Louis Collovigh, passionné de ballon rond.
 

Radio Calvi
Autres actualités :