Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Violences faites aux femmes : Un fléau bien présent en Corse
1 photo disponible

Violences faites aux femmes : Un fléau bien présent en Corse


Calvi

Par

Le 27 Février 2019


220 000. C'est le triste nombre de violences sur des femmes qui ont été recensés en France, en 2017. Sur ces 220 000 violences, on note 150 décès suite a des violences conjugales : 130 femmes tuées victimes de leur partenaire (ou ex-compagnon), et 21 hommes sous les coups de leur compagne (ou ex-compagne).

La Corse n'est pas épargnée. Même si elle est la région où on en enregistre le moins d'agressions, on a recensé en Haute-Corse 158 procédures de violences conjugales en 2018 (113 concernant des femmes, 45 concernant des hommes). A l'image de plusieurs associations qui tentent de venir en aide à ces victimes, c'est l'association Savanah (Savannah Torrenti, jeune femme de 23 ans battue a mort en 2016) qui a pris la parole celle semaine à travers une Assemblée Générale avec comme mot d'ordre : Briser le Tabou. Inciter à dénoncer. De cette prise de parole publique a résulté la décision de mettre en place un observatoire régional des violences faites aux femmes.

Des violences physiques donc, mais pas seulement. La violence morale ou psychologique s'installe également aujourd'hui et reste tout aussi pesante.

Aujourd'hui, même si certaines osent se livrer comme Emilie Santini, ancienne femme battue, sur le calvaire qu'elles subissent, ou qu'elles ont subit précédemment, elles sont tout de même trop peu nombreuses celles qui ont le courage de sortir de cette enfer. Pour preuve, seulement 8% des victimes déposeraient plainte au près des services de police.

Les raisons de ce mutisme sont nombreuses : la peur de représailles du conjoint, la présence d'enfants dans le foyer familial et donc la peur de les affecter. C'est un fait : la majorité des femmes ont peur, et s'installent ensuite dans une atmosphère très négative, que le partenaire n'hésite pas à exploiter. Et c'est à ce moment que cette spirale mortelle se met en marche puisque, à bout, certaines n'hésitent pas à aller jusqu'à mettre fin à leurs jours.

1 femme sur 3 a déclaré avoir déjà été harcelée ou agressée
Elles sont rabaissés, privées de liberté par leur partenaire, ce qui entraînent chez elles une dévalorisation de leur personne : les conséquences sont tout aussi violentes qu'un coup porté puisque certaines s'enferment dans une dépression pouvant aller jusqu'au suicide.

S'il est important que ce fléau disparaisse, il est nécessaire de dénoncer chacun de ces méfaits avant qu'il ne soit trop tard. Pour cela, de nombreuses options sont disponibles et il ne faut pas hésiter a demander de l'aide, notamment dans les associations spécialisées. En Haute-Corse, une unité spécialisée à vue le jour, sutiée au centre hospitalier de Falcunaghja elle est composée de médecins urgentistes formés dans le cadre de violences faites sur les femmes. La Corsavem qui est une association d'aide aux victimes et de médiation pénale s'occupe et accueille des personnes victimes de victimes conjugales ou encore la mise à disposition d'un numéro inconnu (36 39).
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Le plan d'urbanisme de Cauro annulé par le tribunal administratif de Bastia

Le 15 Mars 2019

Après trois recours déposés par l’Etat, l’association U Levante et un particulier contre le PLU (plan local d’urbanisme) de Cauro, ce 14 mars, par deux jugements le tribunal administratif de Bastia a annulé pour irrégularité la délibération du conseil municipal ayant approuvé le document le 28 novembre 2017.

Radio Calvi Le député Michel Castellani met en garde le gouvernement contre sa politique à l’égard de la Corse

Le 15 Mars 2019

Pas contents les députés corses après le vote, dans la nuit de mardi à mercredi, à l’Assemblée nationale, de la loi créant une Agence nationale de cohésion des territoires. Une agence, perçue par les trois députés nationalistes et leurs collègues du groupe Libertés & Territoires, mais aussi par de nombreux députés, comme une complication supplémentaire à l'usine à gaz administrative actuelle. Ils l’accusent, sous couvert de décentralisation, de donner un pouvoir trop important au préfet au détriment des élus locaux des collectivités à financer, de placer le représentant de l’Etat comme référent unique ! Suite au rejet des amendements de l’opposition, le député de Bastia, Michel Castellani, a interpellé fermement la ministre, Jacqueline Gourault, pour la mettre en garde contre la politique du gouvernement à l'égard de la Corse.

Radio Calvi Un nouveau cas de violences conjugales à l'Ile-Rousse: l'auteur interpellé et condamné

Le 15 Mars 2019

Un homme soupçonné de menaces de mort et d'appels malveillants envers son ex-concubine a été interpellé en début de semaine, placé en garde à vue, présenté au parquet et placé en détention provisoire, avant de répondre de ses actes ce jeudi devant le Tribunal où il était jugé en comparution immédiate. Il a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, 5 ans de mise à l'épreuve et obligation de soins.

Radio Calvi 14 Mars 2011-14 Mars 2019 : CNI a passé le cap des 8 ans !

Le 15 Mars 2019

Cela fait 8 ans à présent que Corse net Infos, auquel on préfère désormais l'acronyme CNI, signe de son ancrage dans la vie quotidienne de l'île, délivre en permanence sur internet son flot de nouvelles - bonnes ou mauvaises - à un cercle de lecteurs fidèles qui ne cesse de s'élargir. Aujourd'hui devenu incontournable, notre pure player ne cesse d'avancer sur la voie empruntée un jour du mois de Mars 2011, le 14 très précisément.

Radio Calvi Un Via Crucis "revisité" par le Svegliu Calvese

Le 14 Mars 2019

Dans le cadre d'une représentation "revisitée" de Via Crucis, l'association du Svegliu Calvese vous invite à la rejoindre les samedi 16 et dimanche 17 mars, à partir de 17 heures à la Poudrière, pour une première réunion d'information

Radio Calvi
Autres actualités :