Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Ajaccio : La protestation de la gare à la préfecture…
1 photo disponible

Ajaccio : La protestation de la gare à la préfecture…


Calvi

Par

Le 11 Octobre 2017


Les fédérations CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FA (Autonomes), FO, FSU, UNSA et Solidaires citent le gel de la valeur du point d’indice, le rétablissement de la journée de carence, la perspective de 120 000 suppressions d’emplois dans la fonction publique, ainsi que la « simple compensation » de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) envisagée pour les fonctionnaires. Des mesures qu’elles jugent inacceptables.

"Attention au piège…"
Le convoi, comme d’habitude, s’est préalablement rassemblé devant la gare d’Ajaccio et s’est élancé vers le centre ville et la préfecture. Ils étaient plusieurs centaines, camion décoré en tête, et micro ouvert. C’était véritablement la grande mobilisation pour dénoncer les "mesures négatives qui s’accumulent depuis l’arrivée du nouveau gouvernementé.
Il y a quelques jours, les syndicats avaient rejeté en bloc une piste du gouvernement pour compenser la hausse de la CSG, lors d’une réunion de travail présentée par l’exécutif comme n’étant « en aucun cas conclusive ». Ce scénario prévoit " une suppression de la cotisation exceptionnelle de solidarité (CES) de 1 % pour les fonctionnaires » et de la cotisation maladie de 0,75 % pour le contractuels, ainsi qu’une « indemnité compensatoire au 1 er janvier » qui pourrait être dégressive », c’est-à- dire diminuer au fur et à mesure que l’agent avance dans sa carrière, avaient alors expliqué les syndicats


"Adieu le pouvoir d’achat !"
L’un des manifestants a même estimé qu’il y avait tromperie. Il s’est d’ailleurs expliqué : « Contrairement à l’engagement fait aux agents publics par Emmanuel Macron dans le cadre de sa campagne présidentielle, la hausse de la CSG se traduira au mieux par une simple compensation dans la fonction publique, c’est-à- dire sans gain de pouvoir d’achat pour les agents ! Toutes ces mesures vont toucher fortement et négativement le pouvoir d’achat de plus de 5,4 millions d’agents publics et fragilisent les services publics rendus aux usagers. C’est inacceptable ! C’est pour faire entendre ces profonds désaccords que les organisations syndicales ont appelé à cette manifestation afin que toutes les revendications apparaissent plus claires et plus réelles aux yeux et aux oreilles des gouvernants."
The Voice !
De l’arrogance dans le ton, du syndicalisme plein le cœur. C’est la voix de la manif, celle qui monte le ton pour s’adresser à nos gouvernants, qui bat le rappel pour les gens de la rue. C’est the Voice, une voix craquante, sèche, une bonne diction, une voix chantante et très « monta sega » pour ceux qui apprécient. La voix, tout simplement outil de travail, une voix qui porte, qui transmet, qui enchante ou qui dérange, mais qui porte le message ou le distribue par l’intermédiaire du haut-parleur. Dès lors the Voice craque, fend la foule, assourdissante, résonne avec une diction parfaite pour diffuser « LE » message. Des mots, des leitmotivs, des petites phrases adressées au Président ou au préfet, mais toujours dans le respect, sans vulgarité aucune. Depuis quelques semaines, the Voice a battu le pavé. Sa voix est devenue familière et semble très attendue par les gens de la rue et surtout les manifestants qui en redemandent. Hier, the Voice s’est de nouveau manifesté lors de la grande manifestation des organisations syndicales réunies. Claire et limpide, the Voice est plus écoutée qu’entendue !
C’est dire si le bonhomme sait doser ses cordes vocales pour lancer son cri de guerre et fédérer !
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Lisula : Trasmissione ecoludica per i zitelli

Le 23 Février 2018

zitelli iscritti à l'accogliu di i minori intercumunale di u CIAS di Lisula Balagna, anu prisentatu eri mane à a scola di Lisula, un travagliu annant'à i frazi attraversu un filmettu è un bellu ricettore per u scumparitimentu fattu da per elli .
 

Radio Calvi Rugby à Furiani avec France-Italie : Ce ne sera pas la première fois...

Le 23 Février 2018

France-Italie du tournoi des 6 Nations féminin, qui se déroulera ce samedi à 21 heures sur le stade Armand-Cesari, marque le retour du rugby à Furiani. Le ballon ovale a fait en effet de nombreuse incursions sur la pelouse où le football corse a écrit quelques-unes de ses plus belles pages.
 

Radio Calvi Le doyen de Zilia, Francescu Santelli nous a quittés dans sa 105e année

Le 23 Février 2018

Le petit village de Zilia pleure le décès de son doyen Francescu Sabtelli décédé à l'âge de 104 ans, entouré de l'affection des siens. Ses obsèques ont été célébrées jeudi matin en présence d'une foule nombreuse
 

Radio Calvi Joseph Pucci devient le nouveau président du syndicat d’énergie de Corse-du-Sud

Le 23 Février 2018

Seul candidat en lice, le maire de Viggianello et conseiller territorial de Pè a Corsica, Joseph Pucci, a été élu, sans surprise, président du syndicat d’électrification de la Corse du Sud (SDE2A). Les 192 maires inscrits au syndicat et 8 conseillers territoriaux étaient appelés à voter jeudi matin au Palais des congrès d’Ajaccio. 147 se sont prononcés en sa faveur contre 20 bulletins blancs et 7 nuls. Joseph Pucci succède à Jean-Jacques Panunzi à qui il a rendu hommage avant de décliner ses priorités et les enjeux.
 

Radio Calvi Nanette Maupertuis : « C’est, dans le contexte européen, une chance de rencontrer la vice-présidence de la Bulgarie »

Le 23 Février 2018

Une délégation corse, composée du président de l’Exécutif Gilles Simeoni, de la conseillère exécutive Nanette Maupertuis, du député Jean-Félix Acquaviva, de la directrice de la culture Andrée Grimaldi, et de la responsable des filières agricoles de l’ODARC Marie-Pierre Bianchini, s’est rendue mardi à Sofia en Bulgarie. Un déplacement, à la fois, culturel, diplomatique et promotionnel. Une seule journée intense de rencontres qui est tombée à pic au moment où la Bulgarie assure la Présidence de l'Union européenne (UE) pendant six mois et où se décide la politique de cohésion 2020-2026. Deux entretiens avec la Vice-Présidente, Iliana Iotova, et la Vice-Premier Ministre en charge de la présidence européenne, Liliana Pavlova, ont été l’occasion pour l’Exécutif corse de plaider, comme il l’avait fait l’an dernier à Malte, la nécessité d’une politique européenne prenant en compte les contraintes de l'insularité, les besoins des îles et des régions montagneuses. Des enjeux exposés, pour Corse Net Infos, par Nanette Maupertuis, en charge notamment des affaires européennes, membre du Comité des régions et présidente de l’Agence de tourisme de la Corse (ATC).
 

Radio Calvi
Autres actualités :