Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Ajaccio : La Rectrice a présenté le « nouveau Bac » aux 200 élèves de seconde du Fesch
1 photo disponible

Ajaccio : La Rectrice a présenté le « nouveau Bac » aux 200 élèves de seconde du Fesch


Calvi

Par

Le 19 Février 2019


Ils sont les premiers concernés par cette réforme du Baccalauréat, les élèves de seconde du Lycée Fesch ont pris connaissance des grands changements annoncés, et présentés ce lundi, par la Rectrice. En décembre dernier sa tournée de visites avait déjà commencé avec les élèves de Corte et tout récemment avec le élèves du conseil académique de la vie lycéenne. Ses rencontres auprès des secondes s’achèvera, après les vacances de février avec le Lycée Laetitia Bonaparte à Ajaccio et Giocante de Casabianca à Bastia. Des visites qui sont, pour elle, une occasion au regard de l’actualité de la réforme, de rencontrer plus précisément les élèves de seconde, avoir un échange direct avec eux très informel et répondre à leurs questions car naturellement, face à une réforme de telle importance, les questions affluent.

Pourquoi une telle réforme ?
Le Baccalauréat d’aujourd’hui serait devenu obsolète. Ce Bac auquel l’élève se prépare, ne serait plus, si l'on regarde bien, le premier diplôme du supérieur mais seulement un certificat de fin d’étude secondaire. Julie Benetti a présenté les grandes nouveautés aux élèves : une part du contrôle continu, la suppression des séries et un grand oral.
« Il faut savoir que sur le plan national, le taux moyen de réussite au Baccalauréat est de l’ordre de 90 %, le taux d’échec en Licences de 60 %. Objectivement, le Bac actuel ne prépare plus la réussite dans les études supérieures. Nous le vérifions aussi de la même façon en Corse. » a précisé Julie Benetti.

 

Des grands changements importants : le choix des possibles
Le Baccalauréat actuel se compose d’une concentration d’épreuves en fin de terminale (à l’exception des épreuves anticipées de fin de première) et ne permettrait pas de prendre en compte les efforts, les progrès des lycéens, tout au long des trois années de lycée. Ce qui change en premier lieu : désormais, sur le modèle des autres pays européens, est introduit une part de contrôle continu représentant 40 % de la note finale du Bac, de manière à tenir compte de la progression des lycéens.
Deuxième changement majeur, la suppression des séries, S, ES, L remplacées par un tronc commun d’enseignement, appelé « socle de culture commune » et ce, jusqu’en terminale, auquel on ajoute des enseignements de spécialité qui seront choisis par l’élève et qui lui permettront de préparer son projet d’études supérieures. C’est à dire avoir une part de liberté dans le choix des enseignements en optant pour des matières qui correspondent le plus à ses domaines de prédilections, à ses centres d’intérêt.
« Autrement dit, a expliqué Julie Benetti aux lycéens, vous ne préparerez pas le Bac pour juste obtenir un examen, mais pour préparer votre propre projet d’études supérieures. »

Tronc commun et spécialités : composition
Le tronc commun est constitué de français, philosophie (en Terminale), Histoire-Géographie, Enseignement moral et civique, Langue vivante 1 et 2, Éducation physique et sportive et Enseignement scientifique.
Les différents enseignements de spécialité sont Histoire-géographie, géopolitique, et sciences politiques / Humanités, littérature et et philosophie / Langues, littératures et cultures étrangères et corses/Mathématiques/physique chimie / Sciences de la vie et de la Terre / Sciences économique et sociale / Arts (histoire des arts, cinéma, audiovisuel) / Langues e cultures de l'antiquité / Numérique et sciences informatiques.

À noter que huit lycées en Corse dont les 5 de Corse-du-Sud, pourront suivre une spécialité Arts, enseignement souvent laissée pour compte.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Une soirée magique pour la Ligue Contre le Cancer

Le 24 Mai 2019

La Ligue Contre le Cancer de Balagne a organisé une soirée placée sous le signe de la magie, à l'hôtel Corsica de Calvi.

Radio Calvi Un appel à témoins pour disparition inquiétante à Calenzana

Le 24 Mai 2019

Dans le cadre d'une enquête ouverte par la COB de Calvi, pour disparition inquiétante d'une personne majeure à Calenzana, en accord avec le parquet et la famille, un appel à témoins a été lancé pour retrouver Françoise Acquaviva.

Radio Calvi « Oui à l’égalité des droits ! Non au passe-droit » : Les professionnels du littoral invoquent l’égalité dans l’occupation du domaine public maritime

Le 24 Mai 2019

Ce jeudi 23 mai, à l’aube de la saison touristique, une vingtaine des professionnels du littoral de Corse du Sud s’est rassemblée sur les pontons privés de l’hôtel Sofitel à Porticcio pour dénoncer l’“injustice” face à la réparation des autorisations, accordées à certains grands groupes, mais refusées à la plupart des établissements qu’ils représentent.

Radio Calvi Assemblée de Corse : la tension monte entre la majorité nationaliste et l'État

Le 24 Mai 2019

Lors de l'ouverture de la session de l'Assemblée de Corse, ce jeudi 23 mai, le président de l'exécutif, Gilles Simeoni, a attaqué avec des mots très durs l’attitude de l’État face à la situation de tensions que connaît l’île ces derniers temps . Si une partie de l'opposition accuse la majorité de faire diversion pour éviter de parler du bilan, la majorité veut calmer les tensions du côté de la majorité territoriale, comme du côté de l’État.

Radio Calvi A Ajaccio, ils vendaient de la drogue via Snapchat. Le commerce 2.0 des dealers corses

Le 24 Mai 2019

La vente de stupéfiants se décomplexe en Corse où la DDSP d’Ajaccio a annoncé ce jeudi 23 mai avoir interpellé 6 jeunes trafiquants de drogues dans la commune d’Alata. La particularité de ce trafic est que le groupe utilisait le réseau social Snapchat afin d’effectuer les correspondances et les livraisons dans toute la région ajaccienne.

Radio Calvi
Autres actualités :