Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Anne-Laure Santucci, élue présidente du Conseil des rivages : Politique foncière et gestion au cœur du débat
1 photo disponible

Anne-Laure Santucci, élue présidente du Conseil des rivages : Politique foncière et gestion au cœur du débat


Calvi

Par

Le 24 Mai 2018


Le Conservatoire du littoral a été créé en France en 1975 pour que les parties les plus riches et les plus belles des rivages de la mer échappent à une urbanisation débordante. En signant un acte d’acquisition par jour en moyenne, il est devenu propriétaire de 1200 km de bords de mer, aujourd’hui préservés pour toujours et ouverts aux visiteurs. Le Conservatoire du littoral vient de franchir la barre symbolique des 200 000 hectares placés sous sa protection. Ce résultat est le fruit d’une action patiente et continue qui se déploie depuis 1975 sur l’ensemble des littoraux métropolitains et ultramarins. Les pressions que subissent les espaces naturels étant toujours croissantes, l’action foncière du Conservatoire est plus que jamais nécessaire afin de protéger définitivement ces sites d’une grande richesse et les rendre accessibles aux visiteurs.

Tous concernés…
Etablissement original chargé de mener une politique foncière de sauvegarde de l’espace littoral et de respect des sites naturels et de l’équilibre écologique en étroite collaboration avec les collectivités territoriales, le Conservatoire du littoral a progressivement intégré dans son patrimoine de nombreuses parcelles. La stratégie d’intervention 2015-2050 fixe à l’établissement un objectif de protection de 320 000 hectares au total, répartis sur environ 1000 sites protégés, en bon état et partie intégrante des territoires. Sa mise en œuvre s’opère dans une logique partenariale associant pleinement les acteurs des territoires littoraux : collectivités, établissements publics, associations, services de l’Etat.


Une femme à la barre
A l’ordre du jour d’hier, l’élection du président et du vice-président du Conseil des Rivages de Corse. C’est Anna-Laure Santucci qui a été élue à la présidence succédant ainsi à François Orlandi. Nouvelle collectivité oblige, aujourd’hui, c’est la nouvelle collectivité de Corse qui est gestionnaire de l’ensemble de terrains appartenant au Conservatoire du littoral :
« Le Conseil des Rivages de Corse est l’instance délibératrice du Conservatoire donc instance d’Etat, qui a pour objectif d’acquérir un certain nombre de lieux exceptionnels du littoral, pour les préserver et les développer tout en maîtrisant l’impact économique. Dans chaque site où se trouve un terrain du Conservatoire, il y a un gestionnaire, une collectivité. Aujourd’hui, c’est la collectivité de Corse » a précisé la nouvelle présidente de la structure, Anne-Laure Santucci.

Sept points en débat
Après l’élection, plusieurs questions ont été abordées mais l’essentiel du débat a porté sur les points importants cités à l’ordre du jour, à savoir :

Le point sur le rôle, l’organisation et le mode de fonctionnement d’un Conseil de Rivage
L’approbation de la décision relative à l’organisation du Conseil des Rivages de la Corse
L’approbation du procès-verbal et du relevé de conclusion du Conseil des Rivages de la Corse du 16 octobre 2017
Le point d’actualité nationale
Le point d’actualité du Rivage et le bilan d’activité
Le partenariat et les dossiers stratégiques
Intervention sur le foncier


Plusieurs autres dossiers ont été également débattus dont le rôle que va jouer la Collectivité de Corse qui, de par se spécificité, à délégué sa politique régionale dans le domaine de l’environnement à l’Office de l’Environnement. La collectivité est donc présente et dans la gestion de ces terrains mais aussi à travers l’Office de l’Environnement qui est un partenaire du Conservatoire du Littoral.


Les membres du Conseil des Rivages de la Corse sont les suivants :

Collectivité de Corse : huit représentants, à savoir François Xavier Ceccoli, Laura Furioli, Fabienne Giovannini, Julie Guiseppi, François Orlandi, Camille de Rocca-Serra, Juliette Ponzevera, Anne-Laure Santucci
Chambred es territoires : quatre représentants, Jean Toussaint Morganti, Marie Thérèse Olivesi, François Sargentini, Pierre Savelli

J.F.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Bastia : Quand on vous dit que le chocolat, c’est bon pour la santé !

Le 22 Octobre 2018

Dernier jour du Salon du chocolat et des délices de Corse, vous avez jusqu'à 19 h pour tester les bienfaits du chocolat !

Radio Calvi Pietranera : Le septuagénaire, porté disparu vendredi, retrouvé en vie

Le 22 Octobre 2018

Jean-Claude Dolfi, le septuagénaire atteint de la maladie d'Alzheimer, qui avait disparu vendredi soir du village de Pietranera (Haute-Corse), a été retrouvé sain et sauf ce dimanche après-midi. L'homme a été hospitalisé.

Radio Calvi Blogueurs et journalistes belges à la découverte de la Haute-Corse

Le 22 Octobre 2018

La CCI de Bastia et de Haute-Corse, en partenariat avec la Corsica Linea Bruxelles, l’Agence du Tourisme de la Corse, ainsi que l’ensemble de ses partenaires, a accueilli de jeudi à samedi huit blogueurs et journalistes francophones et néerlandophones, issus de la presse classique et de la blogosphère représentatifs du marché belge, autant sur la Flandre que sur la Wallonie

Radio Calvi Petru Mari si n'hè andatu

Le 22 Octobre 2018

Petru Mari ne nous régalera plus de ses belles chroniques in lingua nustrale. On n'entendra plus sa voix sur les ondes des radios insulaires. Celui qui pendant des années a animé mille et une émissions depuis à Ghjustra Liceana jusqu'à Mediterradio et Kantara sur RCFM, nous a quittés ce dimanche…

Radio Calvi Clinique de l’Ospedale : Le sénateur Jean-Jacques Panunzi saisit la ministre de la santé

Le 22 Octobre 2018

La Clinique de l’Ospedale à Porto-Vecchio est dans une situation financière préoccupante. La cause : une dette de plus de 2 millions d’euros due par l’Etat qui argue d’un manque de moyens pour ne pas la régler. Après la montée au créneau de la Communauté de communes du Sud Corse, c’est au tour du sénateur de Corse du Sud, Jean-Jacques Panunzi, de s’émouvoir de la situation. Il explique, dans un communiqué, qu’il a demandé l’arbitrage de la ministre de la Santé et des Solidarités.

Radio Calvi
Autres actualités :