Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Autonomie : Jean-Felix Acquaviva interroge le Premier ministre. Gérard Collomb élude…
1 photo disponible

Autonomie : Jean-Felix Acquaviva interroge le Premier ministre. Gérard Collomb élude…


Calvi

Par

Le 14 Décembre 2017


La question de Jean-Felix Acquaviva
Monsieur le Premier Ministre,

Ce vieux peuple de Méditerranée qu’est le peuple corse, composé de Corses d’origine et d’adoption, a parlé de manière claire et largement majoritaire.

C’est un fait politique et historique incontestable.

La signification de ce vote ne peut être interprétée de manière élastique.
Les Corses ont dit que la langue corse était le fondement profond de leur identité, qu’il fallait lui redonner une utilité sociale par l’officialisation. Celle-ci ne s’opposant nullement au Français.
Les Corses ont dit qu’il fallait mettre un terme à la spéculation immobilière galopante aliénant les résidents insulaires.
Les Corses ont dit qu’il voulait un statut d’autonomie avec un pouvoir législatif et règlementaire direct dans des domaines impactant leur vie quotidienne.
Le statut de 2002 octroyé à l’île s’est révélé inopérant quant à l’adaptation aux spécificités.
L’autonomie, c’est une notion claire en droit, ce n’est pas l’adaptation aux normes de Paris vers la Corse, ni donner aux Préfets la capacité d’adapter les lois. Cela serait un déni de démocratie et un centralisme déguisé.
L’autonomie, c’est le transfert direct de responsabilité et de pouvoir législatif à une assemblée délibérante territoriale élue par le peuple.
En démocratie, lorsque le peuple s’exprime clairement sur ces questions, c’est la Constitution que l’on doit changer, pas le peuple.
Les Corses ont dit qu’ils voulaient sortir de cinquante ans de conflits avec Paris et ils veulent que la paix soit effective, que les prisonniers soient rapprochés, parce que c’est la loi.
Et pour sortir du conflit de cette importance qui a provoqué tant de drames de tous côtés, il conviendra d’envisager l’amnistie lorsque celle-ci se posera. Pour faire la paix, il faut souvent avoir plus de courage que pour faire la guerre.
Les Corses n’attendent pas que l’on élude les vraies questions sur lesquelles ils se sont prononcés, ils attendent un dialogue sans tabou sur ce projet engageant leur avenir.
Monsieur le Premier Ministre, deux voies s’offrent à vous :
Soit celle de la crispation, de la défiance qui nous a été manifestée jusqu’à ce jour ;
Soit celle de donner au dialogue avec la Corse la vraie dimension que mérite ce peuple qui vous a parlé franchement,
M. le Premier Ministre, nous vous demandons solennellement, au nom de l’ensemble des Corses, dont nous sommes, ici, les représentants légitimes :
Etes-vous prêt à réaliser, avec nous, ce statut d’autonomie, à saisir les mains qui se tendent, à consolider la paix, et à construire enfin des ponts entre Paris et la Corse au lieu de réaliser des murs ?



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Inauguration ce jeudi de la patinoire de L'Ile-Rousse

Le 06 Décembre 2018

C'est ce jeudi 6 décembre à 19 heures que sera inaugurée à L'Ile-Rousse la première patinoire et son village de Noël, en présence de plusieurs personnalités du monde dub spectacle et spécialistes de glisse

Radio Calvi Noël avant l’heure pour les enfants du service de Pédiatrie de l’Hôpital d’Ajaccio

Le 06 Décembre 2018


À l’initiative de Naïma Nouri, épouse de l’attaquant de l’ACA, et en partenariat avec toutes les composantes du club, une quinzaine d’enfants du service de Pédiatrie de l’Hôpital de la Miséricorde ont passé, ce mercredi après-midi, un moment chaleureux autour de la magie de Noël. Avec un goûter et une remise de cadeaux…
 

Radio Calvi Ajaccio : Un nouveau look pour la boutique Orange

Le 06 Décembre 2018

Orange a ainsi redonné un look à sa boutique du cœur de ville. Mercredi en fin de matinée, à l’occasion de l’inauguration, André Martin, directeur régional d’Orange Corse a accueilli la préfète de région Josiane Chevalier dans le nouveau Smart Store du cours Napoléon, en présence de Jean-Christophe Angelini, président de l’ADEC, Marie-Antoinette Santoni-Brunelli, vice-présidente de la CAPA et Pierre Pugliesi, adjoint au maire

Radio Calvi Nanette Maupertuis : « La coopération transfrontalière maritime doit rester aux mains des régions »

Le 06 Décembre 2018

La coopération territoriale européenne, notamment le fameux programme Interreg Marittimo dont bénéficie la Corse, pourrait être remise en cause, sous sa forme actuelle, par le projet de budget post-2020 de l'Union européenne (UE). La défense de ce dossier majeur, qui pèse près de 9,6 milliards €, est un enjeu essentiel pour les régions d’Europe qui y sont très attachées. Lors de la session plénière du Comité européen des régions (COR) qui se tient ces 5 et 6 décembre à Bruxelles et qui a adopté une série d’avis sur la politique de cohésion, la représentante de la Collectivité de Corse (CDC), Nanette Maupertuis, conseillère exécutive en charge des affaires européennes, présidente de l'Agence du tourisme et membre du COR, a présenté un avis sur le futur de cette coopération transfrontalière. Un avis adopté à une très large majorité (342 pour sur 350 votants). Elle explique, à Corse Net Infos, les enjeux et les inquiétudes qui pèsent sur ces programmes et dévoile les solutions qu’elle propose.

Radio Calvi Arnaud Girard avait disparu le 8 octobre : Un homme a avoué le meurtre

Le 06 Décembre 2018

Mercredi matin, un corps a été découvert sur la route de Figari. Est-ce celui d’Arnaud Girard, 35 ans, qui n'avait plus donné signe de vie depuis le 8 octobre dernier ? Il pourrait en effet s’agir de celui du disparu de Sartène mais le cadavre n'a pas été identifié. Cela dit, un homme de 45 ans a été placé en garde à vue mardi soir à Sartène et avoué le crime. Il s'agit d'une connaissance de la victime

Radio Calvi
Autres actualités :