Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Avant le débat de Cuzzà, auquel il ne participera pas, Gilles Simeoni appelle "à la mobilisation pacifique"
1 photo disponible

Avant le débat de Cuzzà, auquel il ne participera pas, Gilles Simeoni appelle "à la mobilisation pacifique"


Calvi

Par

Le 02 Avril 2019


"Au plan économique et social, la Corse reste le territoire métropolitain le plus pauvre et le plus frappé par les inégalités, entre les citoyens et entre les territoires. Et au plan politique, le dialogue entre la majorité territoriale et l'Etat est au point mort, tandis que la dimension historique et politique de la question corse est totalement occultée. Cette situation de crise économique et sociale structurelle et de blocage politique ne peut conduire qu'à la résurgence de la logique de conflit, et donc à une impasse, aussi bien pour la Corse que pour l'Etat.
Il est de notre devoir commun, en Corse comme à Paris, de rompre cette spirale funeste, d'ouvrir enfin un réel dialogue, et de construire une perspective politique qui soit acceptable pour toutes les parties.

 

La rencontre prévue le 4 avril à Cuzzà aurait dû être conçue comme un premier pas en ce sens. En son format actuel, elle sera une nouvelle occasion manquée. Par sa forme : certains élus, par exemple les Présidents de groupe à l'Assemblée de Corse, ne sont pas invités ; d'autres le sont mais n'auront pas droit à la parole, comme les députés ; enfin, les maires, à qui ce débat est réservé, ne sont pas certains que les intervenants pourront reprendre la parole après les réponses du Président de la République. Et par son fond, puisqu'il a été dit que les problématiques propres à la Corse ne seraient pas nécessairement abordées, et qu'il n'y avait en toute hypothèse pas de réponses concrètes à attendre à ce stade.
Le format prévu pour la rencontre du 4 avril risque de générer, immédiatement et ultérieurement, bien plus de frustration que de satisfaction, y compris chez les maires qui feront le choix de s'y rendre.
Je ne participerai donc pas en l'état au débat de Cuzzà.

 

Pour autant, je considère, avec l'ensemble de la majorité territoriale, que tout doit être tenté pour que la venue du Chef de l'Etat dans l'île marque l'ouverture d'un nouveau cycle dans les relations entre la Corse et l'État.
À cette fin, nous réaffirmons d’abord publiquement que la majorité territoriale reste disponible pour le dialogue.
Nous redisons ensuite, avec la même force, que le fait démocratique, tel qu'il s'est exprimé en décembre 2017, doit être pris en compte. C'est le sens de la mobilisation populaire, pacifique et responsable, à laquelle appellent les trois mouvements appartenant à la majorité territoriale "Pè a Corsica". Cette opération "Isula Morta", prévue le 4 avril le temps du débat, est un acte de protestation symbolique qui doit témoigner massivement de notre refus de la situation actuelle. Elle a vocation à se dérouler de façon sereine, dans le respect de la diversité des opinions, et en adaptant ses modalités à chaque secteur d'activité pour ne pas pénaliser les insulaires. Une large concertation doit à cette fin s'instaurer avec les institutions consulaires, les syndicats et l'ensemble des forces vives désireuses de s'impliquer dans cette action.

 

Enfin nous devons travailler à ce que la Corse parle, chaque fois que possible, d'une même voix. Cela vient d'être fait dans le domaine économique et social, avec la Conférence sociale, et la résolution sur les produits de consommation courante et sur la fiscalité du carburant votée à l'unanimité. C'est réalisable aussi dans le domaine politique et institutionnel : notre proposition d’un article de la Constitution sur la Corse réellement opérationnel, le statut fiscal et social, la concrétisation du statut d'île- montagne dans les domaines de l'éducation ou de la présence des services publics, la langue corse, le rapprochement de tous les prisonniers sans exception ou la non- assimilation entre justiciables corses et terroristes islamistes, la nécessité de soutenir à travers la future PAC l' agriculture de production, la lutte contre la spéculation et pour la protection du patrimoine foncier et immobilier, les déchets et l’économie circulaire, la prise en compte de l’insularité dans les politiques de l’Union européenne font ou peuvent faire l'objet de prises de positions convergentes entre de nombreux élus territoriaux, communaux et intercommunaux. Nous devons, en amont même de la réunion de Cuzzà, harmoniser les positions entre la Collectivité de Corse et les maires et élus intercommunaux qui se reconnaissent dans cette dynamique, et définir de concert les meilleurs moyens de la faire prendre en compte. Des contacts seront établis en ce sens dès aujourd’hui.


Ainsi, en se mobilisant fortement et pacifiquement, en amont du 4 avril, la Corse enverra à nouveau à Paris un message qui est à la fois celui de la détermination, de la cohésion et de la volonté de dialogue. Je forme le vœu que ce message soit entendu."



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Jérôme Ferrari, prix Méditerranée 2019

Le 18 Avril 2019

Le prix Méditerranée 2019 a été attribué a remporté ce mercredi à Jérôme Ferrari pour son roman "À son image" publié chez Actes Sud.

Radio Calvi Monaco-Saint Etienne le 5 Mai : Le coup de gueule de Ghislain Printant

Le 18 Avril 2019

Ghislain Printant, entraîneur du Sporting de 2014 à 2016 est aujourd'hui l'adjoint de Jean-Louis Gasset à Saint-Etienne. Mais Printant, dont l'avènement à la tête de l'équipe bastiaise a été notamment marqué par une finale de la coupe de la Ligue, est toujouirs très attaché, trois ans après son"départ" de Corse à tout qui touche à Bastia, à l'Île et à son football. Il ne manque jamais de le prouver comme en témoigne, encore, cette prise de position après la décision de la ligue football professionnel de faire jouer la rencontre de Ligue 1 Monaco-Saint Etienne le dimanche 5 Mai prochain, jour anniversaire de la catastrophe de Furiani

Radio Calvi Thierry Corbalan sans tabous à l'hôpital de Casteluccio

Le 18 Avril 2019

Amputé il y trente ans des membres supérieurs à la suite d'une partie de pêche au cours de laquelle il est électrisé par un caténaire, Thierry Corbalan, grand sportif, n'arrête pourtant pas le sport. Il se lance de nombreux défis qui lui valent le surnom de dauphin corse. Ce mercredi le champion était à l'hôpital de Casteluccio pour partager sans tabous son histoire avec les patients et le personnel.

Radio Calvi Déchets : Le Collectif de Moltifau, inquiet du choix du site d’enfouissement

Le 18 Avril 2019

Trouver de nouveaux sites d’enfouissement, de stockage et de compostage des déchets inertes est présenté comme l’une des solutions à la crise des déchets qui menace l’île. L’Exécutif corse a demandé aux intercommunalités ou groupe d’intercommunalités regroupées en cinq territoires de faire des propositions en la matière. Ce qu’elles ont fait lors de la dernière réunion de Corti. Les études menées sur le site du Centre Corse, situé sur la commune de Moltifau, au confluent de trois rivières, inquiète les populations locales. Un Collectif s'est créé pour demander l’étude d’autres sites sur la microrégion. Explications, pour Corse Net Infos, de Catherine Cognetti-Turchini, conseillère territoriale du groupe Andà per Dumane, et conseillère municipale de Merusaglia.

Radio Calvi 2ème édition du festival Lisula CineMusica

Le 17 Avril 2019

Les Rencontres Cinéma et Musique de l’Ile Rousse auront lieu du 24 au 28 avril 2019. De nombreuses rencontres conviviales et festives autour du Cinéma et de la Musique.

Radio Calvi
Autres actualités :