Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Bastia : découverte d’une cetera du début du XIXe siècle
1 photo disponible

Bastia : découverte d’une cetera du début du XIXe siècle


Calvi

Par

Le 11 Juin 2019


- Comment l’instrument vous est-il parvenu ?
- Le propriétaire m’a confié cette cetera pour étude et restauration connaissant mon implication dans un travail de recherche sur la cetera commencé sous l‘égide du Musée de la Corse et que je poursuis aujourd’hui avec passion en marge de mes propres créations.
L’instrument est détenu depuis plusieurs générations dans la région du Nebbiu, à Soriu.

- Dans quel état est-il ?
- Il est de belle facture et en parfait état, ce qui est assez rare pour être souligné. Je l’attribue sans aucune hésitation au luthier Salvatore Saladini qui a exercé durant la première moitié du XIXème siècle à Bastia à en croire une étiquette portée par un des 6 instruments qu’on peut lui attribuer à ce jour.

- A l’évidence, il s’agit d’un très bel objet : presque un bijou ?
- Les bois sont de qualité, mêlant des essences probablement locales comme le pin laricciu pour la table d’harmonie le corps en citronnier pommelé et le manche en noyer ainsi que des essences exotiques comme l’ébène. On y trouve des finitions élaborées avec des filets ornant les contours de table et fond, des inserts d’os et de nacre pour les chevalets et cordier, ainsi que des frettes en laiton.
Le modèle est comparable à la cetera dite d’Olmeta di Capicorsu, cependant avec une qualité de matériaux et d‘exécution remarquable.

- Qui était Salvatore Saladini ?
- Ce nouvel instrument vient étayer l’idée que la production de Salvatore Saladini n’a pas été anecdotique mais une véritable démarche de long terme présentant une parfaite maitrise des techniques de construction en lutherie et une évolution dans la conception de la cetera telle qu’elle existait avant lui. Cet aspect m’intéresse particulièrement car je partage cette vision novatrice de la lutherie et comme Salvatore Saladini en son temps, je me suis attaché depuis mon installation en 1991 à inventer une forme moderne de la cetera, forme aujourd’hui incontournable.

- Que deviendra cette cetera ?
- Avant toute restauration de ce bel instrument une étude minutieuse s’impose et donnera lieu à une présentation des conclusions afin de partager les fruits de cette belle découverte avec tous les passionnés de la cetera.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
23eme open international de L'Ile Rousse: des huitièmes sans surprise

Le 25 Juin 2019

Il n'y a pas eu de réelles surprises pour les huitièmes de finale du 23èmes Open International de Squash de l'Ile-Rousse où tous les favoris sont présents

Radio Calvi Bastia : première action de la branche corse de "Extinction Rébellion"

Le 25 Juin 2019

Une branche du mouvement international « Extinction Rébellion » vient de se créer en Corse. Dimanche matin une vingtaine de militants a mené une première action à Bastia.

Radio Calvi Savannah : Une minute de "silence et de colère" devant le tribunal d ‘Ajaccio

Le 25 Juin 2019

De nombreuses personnes de l'association Femmes Solidaires, et des proches de la famille, sont venues soutenir ce lundi Mylène Jacquet, la mère de Savannah Torrenti pour le deuxième jour du procès de Alex Bouchard, accusé d’avoir tué la jeune ajaccienne en 2016. Une journée émouvante pour la famille de la victime.
 

Radio Calvi Incidents sur le port de Bastia : deux passagers poursuivis pour "violences"

Le 25 Juin 2019

Nous avons relaté les incidents qui se sont produits dimanche vers 22 heures sur le port de Bastia où des grévistes ont été visés par des fusées de détresse tirées depuis le bord du Pascal-Lota, le navire de la Corsica Ferries à quai à Bastia en raison de la grève de La Méridionale. Deux passagers ont été placés en garde à vue. Ils seront poursuivis pour "violences".

Radio Calvi Desserte maritime : Le Conseil d’Etat déboute La Méridionale sur les lignes d’Ajaccio et de Propriano

Le 25 Juin 2019

L’arrêt du Conseil d’Etat est tombé, comme prévu, lundi après-midi, et il est sans appel. Il rejette le pourvoi de La Méridionale qui contestait son éviction de la Délégation de service public (DSP) maritime transitoire sur les lignes Ajaccio et Propriano. Le Conseil d’Etat donne raison à la Collectivité de Corse (CdC), ce qui clôt le contentieux sur ces deux dessertes, empêche toute annulation de l’appel d’offres, et confirme l’attribution à l’autre compagnie en lice : Corsica Linea.
 

Radio Calvi
Autres actualités :