Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Bastia : Palais de justice sous tension
1 photo disponible

Bastia : Palais de justice sous tension


Calvi

Par

Le 27 Septembre 2018


Devant les magistrats de la cour, les trois hommes ont fait le choix de ne pas répondre aux interrogations de la présidente
Seul Jean-Marc Dominici a fait une déclaration commune pour dire, au nom du collectif Patriotti, notamment que lui et les deux autres personnes poursuivies étaient des patriotes corses et non des terroristes comme ceux qui ont frappé au niveau national - et on sait de quelle façon - et pour lesquels le fichier des auteurs d'infractions terroristes (Fijait) était fait.
Pour les trois hommes soutenus par le collectif Patriotti , largement représenté dans la salle - Olivier Sauli et Jean-Philippe Antolini notamment étaient présents - ce fichier créé pour les terroristes islamistes radicaux ne peut s'appliquer à leur cas. "Nous rejetons les mesures prises à notre encontre par des lois extérieures à notre pays".

Il n'ont donc répondu à la cour qu'à travers la lecture de ce communiqué repris en langue corse par Felix Benedetti dans lequel ils demandent aux magistrats de ne pas faire d'amalgame entre eux et les jihadistes, des arguments repris par leurs défenseurs qui ont rappelé comme Eric Barbolosi qu'il s'agissait là d'une loi "qui n'était pas faite pour nous mais qui demeure applicable parce que c'est un texte d'ordre original dont les trois hommes vont essuyer les plâtres".
"Dès la promulgation de cette loi quelques-uns ont été inscrits. Très vite les inscriptions se sont terminées pour ceux qui avaient été condamnés avant la promulgation de la loi et du décret d'application. Après il y a eu des condamnations. Sur les premières les personnes ont été inscrites au Fijait. Sur les suivantes il n'y en pas eu."

Avec ses deux confrères, Anaïs Colombani et Benjamin Genuini, il a plaidé la relaxe.
L'avocate générale à elle demandé à la Cour de confirmer la condamnation infligée par le TGI de Bastia en première instance : 500 € d'amende.
La cour rendra son arrêt le 21 Novembre prochain.

Quant à la tension qui s'était manifestée en début d'après-midi elle était retombée depuis un bon moment.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
5e rallye Portivecchju Sud Corse : Youness El Kadaoui pour la quatrième fois

Le 18 Février 2019

Le pilote Porto-Vecchiais au volant de la Skoda s'est adjugé, dimanche après-midi, le cinquième Portivechju Sud Corse en remportant sept spéciales sur les huit qui composaient cette ouverture de la saison insulaire des rallyes.

Radio Calvi Deux plongeurs pris en flagrant délit de pêche sous-marine nocturne sur la plage de Bodri

Le 18 Février 2019

Sur indications du sémaphore de l'Ile-Rousse, deux plongeurs qui s'adonnaient à la pratique de la pêche sous-marine à l’aide de fusils harpons et de moyens lumineux ont été interpellés par les gendarmes sur la plage de Bodri, commune de Corbara

Radio Calvi Pollution plastique entre Corse et Toscane : L'ennemi invisible qui étouffe la Méditerranée

Le 18 Février 2019

Il n'y malheureusement rien de nouveau. Comme on l'avait relaté il y a deux ans dans nos colonnes, la Méditerranée est en passe de devenir une mer de plastique. Depuis des années des véritables îles de déchets ont fait leur apparition dans le Mare Nostrum et ce pic de pollution, qui intéresse surtout une zone entre le Cap Corse et la Toscane, préoccupé WWF Italy qui lance une alarme: d'ici 2050, en Méditerranée, il y aura plus de plastique que de poisson.

Radio Calvi Succession : Menace fiscale sur la donation en nue-propriété et l’usufruit !

Le 18 Février 2019

La donation d’un bien immobilier pourrait, à partir du 1er janvier 2020, être considéré comme un abus de droit par l’administration fiscale. C’est ce qu’institue un amendement de la loi de finances 2019, déposé par la députée LREM Bénédicte Peyrol, et qui provoque un tollé chez les notaires. L’enjeu : un acte très classique de succession qui consiste pour des parents à transférer la nue-propriété de leurs biens immobiliers à leurs enfants tout en en gardant l'usufruit. La députée se défend de remettre en cause ce démembrement, mais le Conseil supérieur du notariat a saisi les ministres de l’économie et du budget, exigeant des précisions. Explications, pour Corse Net Infos, de Me Annette Pieri, notaire à Aleria et conseillère territoriale du groupe Per l’Avvene.

Radio Calvi La statue de la Madunuccia restaurée au Centre de conservation de Calvi

Le 15 Février 2019

La Madunuccia Sainte patronne de la cité impériale est actuellement en restauration au Centre de conservation et de restauration du patrimoine immobilier de Corse à Calvi. Elle sera de retour à Ajacciu pour la neuvaine et les solennités du 18 mars

Radio Calvi
Autres actualités :