Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Caravelle Ajaccio-Nice​. Mathieu Paoli : « Nous attendons, enfin, de pouvoir faire notre deuil »
1 photo disponible

Caravelle Ajaccio-Nice​. Mathieu Paoli : « Nous attendons, enfin, de pouvoir faire notre deuil »


Calvi

Par

Le 12 Septembre 2019


L’issue est proche dans le dossier pour lequel vous vous battez depuis un demi-siècle. Finalement, tout s’est accéléré cet été. Un rappel des faits ?
 J’ai envoyé une lettre au Président de la République le 5 août dernier dans laquelle je portais à sa connaissance qu’Alain Chemama, doyen des juges, qui avait travaillé sur l’affaire du crash de la caravelle abondait dans notre sens établissant qu’il s’agissait bien, pour lui, d’un tir de missile ce jour-là. J’ai donc demandé à Emmanuel Macron que la politique s’aligne sur la justice. À la suite de quoi, j’ai été en contact avec Josiane Chevalier, Préfète de Corse qui m’a informé d’un rendez-vous prochain avec le Directeur de Cabinet du Président de la République.

Entre-temps, vous avez pris connaissance de la décision d’Emmanuel Macron de solliciter la Ministre des Armées ?
J’ai appris cette nouvelle hier (mardi). En effet, le Président de la République souhaite œuvrer pour la levée du secret défense dans cette affaire. Il y aura sans doute une procédure assez longue mais nous avons attendu 51 ans, nous pouvons attendre encore quelques mois. Même si les familles veulent savoir avant de quitter ce monde…

Vous allez donc être reçu à l’Elysée ?
J’avais souhaité être reçu par le Président de la République en personne. Comme je ne suis pas seul dans cette situation, je vais prendre contact avec les autres membres de l’association et mes avocats pour savoir s’il est nécessaire de rencontrer le Directeur de Cabinet.

La fin d’un combat que vous menez depuis cinquante et un ans ?
On souhaite que cela aboutisse enfin mais, pour autant, nous ne crierons jamais victoire. C’est juste la reconnaissance de quelque chose qui nous est dû. Il y a eu quatre-vingt-quinze victimes dans ce crash dont treize enfants, on ne pourra jamais l’oublier. On aurait dû savoir depuis longtemps. Nous avons plus d’une centaine de témoignages dont certains ont affirmé avoir vu le missile percuter l’avion. Des militaires ont confirmé qu’ils étaient à bord du navire lance-missile, le Suffren ce jour-là,  alors que la version officielle affirme qu’il n’était pas en mer…On a recueilli le carnet de bord du Suffren du jour, la page du 11 septembre était arrachée. Enfin, une gélatine aurait coulé sur la bande de la boîte noire au moment du crash alors que tout le reste est audible.

Que ressentez-vous par rapport à cette vérité qui pourrait être confirmée par la levée du secret défense ?

Tant que le secret défense ne sera pas levé, nous serons dans l’attente. Nous sommes convaincus que cela va encore traîner un petit moment. Et il se pourrait bien que des personnes impliquées de près ou de loin dans cette affaire soient toujours en vie, ce qui retarde l’avancée et fait reculer nos espoirs un peu plus chaque jour.  Les journalistes font, heureusement, un  travail magnifique, ils soutiennent notre démarche tout comme les maires des deux villes. Depuis le crash, nous n’avions jamais vu autant de médias présents à Nice ou à Ajaccio lors des commémorations de cette année. Nous aurons des émissions en direct sur des chaînes et des radios, les médias nationaux se sont emparés de l’affaire. Pour nous, il s’agit simplement de rétablir une vérité.  Nous attendons, enfin, de pouvoir faire notre deuil…



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Les plagistes de Calvi s'exprimeront à l'issue de la réunion avec le préfet le 13 novembre

Le 08 Novembre 2019

La réunion qui s'est déroulée ce jeudi après-midi à Calvi entre les plagistes, élus et représentants de l'État a été qualifiée d'avancée positive. Toutefois, les plagistes qui ont obtenu de nombreuses réponses à leurs interrogations n'ont pas souhaité s'exprimer avant la réunion avec le préfet de Haute-Corse programmée le 13 novembre prochain

Radio Calvi Emily Bécaud : « Je me reconnais dans les valeurs et l’identité corses »

Le 08 Novembre 2019

La fille du célèbre chanteur sera, pour la première fois de sa carrière, en concert, ce vendredi à l’Espace Diamant d’Ajaccio, où elle s’exhibera aux côtés de Paul Mancini et Jean Menconi, pour chanter au profit de l’association Inseme. L’occasion pour CNI de découvrir une femme à la personnalité marquante.

Radio Calvi Des lycéens bloquent partiellement 7 établissements corses

Le 08 Novembre 2019

Ce jeudi 7 octobre, sept lycées de l’île sont partiellement bloqués par des jeunes militants du mouvement Ghjuventù Libera, et d’autres lycéens, en signe de solidarité avec le monde agricole.
Ces actions, qui pour le moment ressemblent plus à des barrages filtrants, sont en cours devant des établissements bastiais et ajacciens, et font suite à l'incarcération du jeune agriculteur Jean-André Flori, condamné la semaine dernière à 5 mois de prison ferme.
Les jeunes manifestants, comme il l’a évoqué dans notre vidéo un lycéen de l’institut Giocante di Casabianca, dénoncent plus généralement, le ras le bol de la jeunesse suite à la mise en examen de deux mineurs du syndicat Ghjuventu Libera surpris en août dernier, sur le point de taguer un mur.

De son côté le rectorat de Corse confirme que plusieurs lycées ont été affectés ce matin par des tentatives de blocages et que « toutes les dispositions ont été prises sans délai pour permettre l'accueil des élèves. » En fin de matinée tous les établissements étaient libres d’accès. Dans la même note, les services de l’académie incitent vivement les élèves absents ce matin, à reprendre les cours.

Les lycéens, quant à eux, comptent poursuivre leur geste symbolique au moins jusqu’à demain soir.

Radio Calvi Drame de Furiani : un seul véhicule concerné ?

Le 08 Novembre 2019

Les enquêteurs de la direction départementale de la sécurité publique de la Haute-Corse poursuivent leurs investigations afin de tenter de déterminer comment la jeune femme de 27 ans a trouvé la mort mercredi sur la route à quatre voies dans la traversée de Furiani.

Radio Calvi Les "Petits artistes de la mémoire" du CM2 d'Erbalonga bientôt reçus à Paris

Le 08 Novembre 2019

La classe de CM2 de l'école Augustin-Luciani à Erbalonga a remporté le concours national des "Petits artistes de la mémoire". Les 18 élèves seront accueillis mardi 12 novembre à Paris par la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées pour recevoir leur prix.

Radio Calvi
Autres actualités :