Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Caravelle Ajaccio-Nice​. Mathieu Paoli : « Nous attendons, enfin, de pouvoir faire notre deuil »
1 photo disponible

Caravelle Ajaccio-Nice​. Mathieu Paoli : « Nous attendons, enfin, de pouvoir faire notre deuil »


Calvi

Par

Le 12 Septembre 2019


L’issue est proche dans le dossier pour lequel vous vous battez depuis un demi-siècle. Finalement, tout s’est accéléré cet été. Un rappel des faits ?
 J’ai envoyé une lettre au Président de la République le 5 août dernier dans laquelle je portais à sa connaissance qu’Alain Chemama, doyen des juges, qui avait travaillé sur l’affaire du crash de la caravelle abondait dans notre sens établissant qu’il s’agissait bien, pour lui, d’un tir de missile ce jour-là. J’ai donc demandé à Emmanuel Macron que la politique s’aligne sur la justice. À la suite de quoi, j’ai été en contact avec Josiane Chevalier, Préfète de Corse qui m’a informé d’un rendez-vous prochain avec le Directeur de Cabinet du Président de la République.

Entre-temps, vous avez pris connaissance de la décision d’Emmanuel Macron de solliciter la Ministre des Armées ?
J’ai appris cette nouvelle hier (mardi). En effet, le Président de la République souhaite œuvrer pour la levée du secret défense dans cette affaire. Il y aura sans doute une procédure assez longue mais nous avons attendu 51 ans, nous pouvons attendre encore quelques mois. Même si les familles veulent savoir avant de quitter ce monde…

Vous allez donc être reçu à l’Elysée ?
J’avais souhaité être reçu par le Président de la République en personne. Comme je ne suis pas seul dans cette situation, je vais prendre contact avec les autres membres de l’association et mes avocats pour savoir s’il est nécessaire de rencontrer le Directeur de Cabinet.

La fin d’un combat que vous menez depuis cinquante et un ans ?
On souhaite que cela aboutisse enfin mais, pour autant, nous ne crierons jamais victoire. C’est juste la reconnaissance de quelque chose qui nous est dû. Il y a eu quatre-vingt-quinze victimes dans ce crash dont treize enfants, on ne pourra jamais l’oublier. On aurait dû savoir depuis longtemps. Nous avons plus d’une centaine de témoignages dont certains ont affirmé avoir vu le missile percuter l’avion. Des militaires ont confirmé qu’ils étaient à bord du navire lance-missile, le Suffren ce jour-là,  alors que la version officielle affirme qu’il n’était pas en mer…On a recueilli le carnet de bord du Suffren du jour, la page du 11 septembre était arrachée. Enfin, une gélatine aurait coulé sur la bande de la boîte noire au moment du crash alors que tout le reste est audible.

Que ressentez-vous par rapport à cette vérité qui pourrait être confirmée par la levée du secret défense ?

Tant que le secret défense ne sera pas levé, nous serons dans l’attente. Nous sommes convaincus que cela va encore traîner un petit moment. Et il se pourrait bien que des personnes impliquées de près ou de loin dans cette affaire soient toujours en vie, ce qui retarde l’avancée et fait reculer nos espoirs un peu plus chaque jour.  Les journalistes font, heureusement, un  travail magnifique, ils soutiennent notre démarche tout comme les maires des deux villes. Depuis le crash, nous n’avions jamais vu autant de médias présents à Nice ou à Ajaccio lors des commémorations de cette année. Nous aurons des émissions en direct sur des chaînes et des radios, les médias nationaux se sont emparés de l’affaire. Pour nous, il s’agit simplement de rétablir une vérité.  Nous attendons, enfin, de pouvoir faire notre deuil…



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Rassemblement contre la réforme des retraites devant la sous-préfecture de Calvi

Le 17 Janvier 2020

À l'initiative de l'intersyndicale du collège Jean- Félix Orabona de Calvi, un rassemblement pour manifester contre la réforme des retraites a eu lieu ce jeudi matin devant la sous-préfecture de Calvi. ,

Radio Calvi Bastia : Quand les arts se mélangent pour donner le spectacle Immurtali

Le 17 Janvier 2020

Le photographe Armand Luciani présentera le 15 février prochain, au théâtre de Bastia, le spectacle "Immurtali".
Basée sur l'exposition photographique du même nom, cette représentation originale mêlant photographie, chant et danse contemporaine, promet aux spectateurs une belle soirée.

Radio Calvi 9 à 10 radars mis en panne : le cadeau de la CGT-Energie de Corse

Le 17 Janvier 2020

"Offert par la CGT" : la radar de la route de front de mer à Bastia n'a pas fonctionné ce jeudi. Comme une dizaine d'autres il a été mis volontairement en panne par la CGT-Energie qui entendait protester à sa façon contre la réforme des retraites concoctée par le gouvernement.

Radio Calvi Grève maritime : le blocage des transferts des boues de la station d'épuration de Bastia peut entraîner rapidement un risque sanitaire

Le 17 Janvier 2020

C'est l'une des conséquences de la grève des marins STC-CFTC de la CMN : l'absence totale de trafic entre les ports de commerce de Corse et Marseille nuit au traitement des boues de la station d’épuration de Bastia Sud : la rupture de la chaine de transfert des bennes transportant les boues de la station d’épuration de Bastia sud, depuis le port de Bastia vers celui de Marseille peut, selon Acqua Publica qui s'exprime dans un communiqué, entraîner un risque sanitaire important dans les 48 heures

Radio Calvi Bastia : des caméras vidéo pour sécuriser le port de Toga

Le 17 Janvier 2020

Depuis quelques semaines, les travaux ont débuté sur le port de Toga à Bastia. Courant février, une vingtaine de caméras de vidéo protection surveilleront cette zone où sévit souvent l'incivisme. Michel Rossi, maire de Ville-di-Pietrabugno s'exprime sur cette décision controversée.

Radio Calvi
Autres actualités :