Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Certification européenne pour les aéroports de Bastia et Calvi
1 photo disponible

Certification européenne pour les aéroports de Bastia et Calvi


Calvi

Par

Le 10 Janvier 2018


Fruits de plus de deux ans d’un minutieux travail de conversion du certificat national de sécurité aéroportuaire en certificat européen, ce document atteste officiellement du respect total des nouvelles exigences de sécurité définies au niveau continental par l'Union Européenne et l'Association Européenne de Sécurité Aérienne (AESA). Cela concerne notamment l'organisation et l'exploitation des infrastructures aéronautiques et donnent à l'exploitant le rôle de « chef d'orchestre » de la sécurité des plateformes.
Cette certification vient reconnaître au niveau mondial, la capacité du gestionnaire à répondre au quotidien aux exigences continentales les plus strictes pour l'exploitation et la sécurité aéroportuaire des sites de Bastia et Calvi.


Bastia-Poretta, décolle avant tout le monde !
L’aéroport de Bastia-Poretta est le premier aéroport de Corse et le premier de la région Sud-Est pour l’année 2017 à obtenir cette certification et 3 mois avant la date butoir du 31 décembre 2017.
L’aéroport de Bastia-Poretta est certifié 4 E c’est-à-dire que la plateforme est en capacité d’accueillir les modules les plus importants en circulation comme les Boeing 777, 747 et l’Airbus A350.
Pour répondre aux nouvelles exigences en matière de sécurité aéroportuaire, le gestionnaire, en étroite collaboration avec les services de la Direction Générale de l’Aviation Civile et ses partenaires (OCBC : Organisme de Contrôle de Bastia et Calvi ), Météo France et assistants d’escale), a dû fournir la preuve d’une conformité sur plus de 1 075 éléments d’infrastructures et compléter par 5 EISA (Evaluation d’impact et de sécurité aéroportuaires) permettant de démontrer les conformités liées aux spécifications françaises.
Aussi, afin de satisfaire à certaines nouvelles exigences européennes, le gestionnaire a élaboré un plan d’action afin d’adapter certains critères. Des relevés d’obstacles beaucoup plus contraignants ont dû être réalisés et ont permis l’élagage de nombreux arbres constituant des obstacles potentiellement dangereux. Une étude d’évaluation d’impact et de sécurité aéroportuaire menée en collaboration avec Météo France, utilisant des statistiques de vents sur les 30 dernières années, a permis de démontrer que le niveau de sécurité exigé ne requiert pas l’installation d’une rampe d’approche en seuil 34.


D’autres d’actions devront être réalisée avant le 31 décembre 2020 pour être pleinement conforme aux exigences requises. Ainsi des travaux d’extension de la concession seront réalisés afin d’élargir la partie jouxtant le côté Est de la piste revêtue de façon à réduire les dommages sur un aéronef sortant accidentellement de piste. La création d’une RESA (Aire d’extrémité de sécurité de Piste) est prévue en bout de piste, au seuil 34. Cette dernière permettra de réduire les risques matériels d’un aéronef se posant trop long ou trop court. Ces travaux d’un montant de 500 000 euros sont programmés pour le 1er trimestre 2018. Au-delà et en complément de ces travaux nécessaires à la délivrance du certificat, d’importants investissements seront mis en œuvre coté piste comprenant la création de deux postes avions de type A321 et d’un poste gros porteur de type B777 ainsi que la réfection des taxiways E et G.


Ces travaux d’un montant de 4 500 000 euros sont programmés au cours de l’année 2018. Au total, 5 millions d’investissements, coté piste en 2018. En tout, 5 millions d’euros hors taxes seront investis coté piste par la CCI et la Collectivité de Corse pour l’année 2018 afin de faciliter le développement pérenne de la plateforme aéroportuaire bastiaise.


Poretta en pleine expansion !
L’aéroport de Bastia est donc en pleine expansion et vient d’enregistrer un nouveau record de passagers en 2017 : 1 400 000 passagers commerciaux accueillis soit +8.8%, un record historique porté plus particulièrement par un trafic international en pleine progression avec +26% et une activité low-cost en forte croissance.


Calvi-Sainte Catherine parmi les grands.
L’aéroport balanin vient en effet de se hisser au plus haut niveau des standards de la sécurité aéronautique européenne. Il a obtenu lui aussi de la Direction de Surveillance de l’Aviation Civile, le certificat européen de sécurité aéroportuaire de l’EASA (European Aviation Safety Agency). La DSAC confirme ainsi officiellement que la plateforme balanine répond aux normes aéronautiques européennes les plus récentes et les plus strictes sur le plan des équipements et de la sécurité. Afin d’obtenir son Certificat, l’aéroport de Calvi a dû intégrer un Safety Management System mettant en exergue 2 axes majeurs : D’une part, son infrastructure et ses processus opérationnels répondent aux exigences de sécurité fixées par la loi, d’autre part, le déploiement d’un système de monitoring de la sécurité performant et adéquat.


Avec l’attribution du certificat EASA, les autorités de contrôle confirment ainsi que la CCI de Bastia et de la Haute Corse, gestionnaire de l’aéroport de Calvi est en mesure de veiller sur son niveau de sécurité et tend vers une amélioration continue. Tous les personnels de la CCI2B qui remplissent une fonction cruciale pour la sécurité sont sensibilisés et testés de manière récurrente. À cet effet, les expert de la CCI de Bastia et de la Haute-Corse ont dû recourir notamment à des moyens technologiques innovants (PAPI installé en 36) et des statistiques issues des autorités américaines (FAA), du Canada et d’Australie afin d’établir les études de sécurités adéquates permettant de démontrer que le niveau de sécurité est atteint en terme de sorties de pistes ou de collision avec un obstacle au vu des particularités aérologiques de la plate-forme. Une certification capitale pour la future desserte aérienne de la Balagne. Celui qui était menacé de mort, diabolisé, a été certifié 4D c’est-à-dire qu’il est en mesure d’accueillir des aéronefs pouvant aller jusqu’aux Airbus A300 et B757. Un certain nombre de travaux nécessaires (suppression d’obstacles, Installation de PAPI balisage de piste, installation d’onduleur …) ont déjà été achevés, des travaux complémentaires le seront prochainement.

 

7 millions d’euros de travaux
La CCI de Haute-Corse et la CdC ont un programme d'investissements datant de plusieurs années déjà, pour rester au niveau, y figure notamment la création et la réaménagement des parkings aviation d’affaires et l’extension de la concession au nord de la plate-forme permettant de créer une aire d’extrémité de sécurité de piste (RESA) de 90x90 m. La mise œuvre de cette RESA permettra de réduire les risques matériels d’un aéronef se posant trop court ou trop long mais aussi de ne pas être assujetti à une nouvelle contrainte opérationnelle afin de compenser l’absence de cette dernière comme la réduction de la longueur de piste exploitable pour les atterrissages et les décollages. Un travail, des investissements et une décision qui tordent donc définitivement le cou à une persistante rumeur de fermeture de l’aéroport.


La CCI souligne qu’au mois de décembre dernier, sur les 582 aéroports européens, seuls 170, dont les aéroports Bastia-Poretta et Calvi Sainte-Catherine, sont officiellement conformes à la dernière réglementation européenne, les autres sont toujours en cours de certification. Une distinction dont se félicitait Jean Dominici, le président de l’institution, dans son discours ce mardi : « Il est des jours dans la vie et le mandat de Président d’une CCI bien plus heureux que d’autres. Il en est encore plus rares où l’on peut savourer et partager avec ses partenaires, ses collègues et ses collaborateurs, les fruits du travail accompli. Aujourd’hui c’est le cas, et j’ai l’honneur et le plaisir de vous avoir conviés à partager notre immense satisfaction pour l’obtention et la remise officielle de nos certificats européens de sécurité aéroportuaire ….. Ces certificats non seulement reconnaissent… mais ils engagent ! Ils reconnaissent notre niveau actuel dans le domaine de la sécurité, mais ils nous engagent aussi dans le temps, à des actions, des efforts et des investissements pour maintenir et consolider ce niveau. Ces engagements, nous avons pu les souscrire, et nous pourrons y faire face, grâce au soutien sans faille de notre concédant, la Collectivité de Corse, qu’il faut remercier pour sa participation financière, sa confiance et son accompagnement.. ».
En vidéo, les explications de Yves Tatibouet, directeur de la sécurité de l’aviation civile Sud-Est, Jean Dominici et Pierre-François Novella, chef du service ingénierie des aéroports de Bastia et Calvi …..
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Inauguration ce jeudi de la patinoire de L'Ile-Rousse

Le 06 Décembre 2018

C'est ce jeudi 6 décembre à 19 heures que sera inaugurée à L'Ile-Rousse la première patinoire et son village de Noël, en présence de plusieurs personnalités du monde dub spectacle et spécialistes de glisse

Radio Calvi Noël avant l’heure pour les enfants du service de Pédiatrie de l’Hôpital d’Ajaccio

Le 06 Décembre 2018


À l’initiative de Naïma Nouri, épouse de l’attaquant de l’ACA, et en partenariat avec toutes les composantes du club, une quinzaine d’enfants du service de Pédiatrie de l’Hôpital de la Miséricorde ont passé, ce mercredi après-midi, un moment chaleureux autour de la magie de Noël. Avec un goûter et une remise de cadeaux…
 

Radio Calvi Ajaccio : Un nouveau look pour la boutique Orange

Le 06 Décembre 2018

Orange a ainsi redonné un look à sa boutique du cœur de ville. Mercredi en fin de matinée, à l’occasion de l’inauguration, André Martin, directeur régional d’Orange Corse a accueilli la préfète de région Josiane Chevalier dans le nouveau Smart Store du cours Napoléon, en présence de Jean-Christophe Angelini, président de l’ADEC, Marie-Antoinette Santoni-Brunelli, vice-présidente de la CAPA et Pierre Pugliesi, adjoint au maire

Radio Calvi Nanette Maupertuis : « La coopération transfrontalière maritime doit rester aux mains des régions »

Le 06 Décembre 2018

La coopération territoriale européenne, notamment le fameux programme Interreg Marittimo dont bénéficie la Corse, pourrait être remise en cause, sous sa forme actuelle, par le projet de budget post-2020 de l'Union européenne (UE). La défense de ce dossier majeur, qui pèse près de 9,6 milliards €, est un enjeu essentiel pour les régions d’Europe qui y sont très attachées. Lors de la session plénière du Comité européen des régions (COR) qui se tient ces 5 et 6 décembre à Bruxelles et qui a adopté une série d’avis sur la politique de cohésion, la représentante de la Collectivité de Corse (CDC), Nanette Maupertuis, conseillère exécutive en charge des affaires européennes, présidente de l'Agence du tourisme et membre du COR, a présenté un avis sur le futur de cette coopération transfrontalière. Un avis adopté à une très large majorité (342 pour sur 350 votants). Elle explique, à Corse Net Infos, les enjeux et les inquiétudes qui pèsent sur ces programmes et dévoile les solutions qu’elle propose.

Radio Calvi Arnaud Girard avait disparu le 8 octobre : Un homme a avoué le meurtre

Le 06 Décembre 2018

Mercredi matin, un corps a été découvert sur la route de Figari. Est-ce celui d’Arnaud Girard, 35 ans, qui n'avait plus donné signe de vie depuis le 8 octobre dernier ? Il pourrait en effet s’agir de celui du disparu de Sartène mais le cadavre n'a pas été identifié. Cela dit, un homme de 45 ans a été placé en garde à vue mardi soir à Sartène et avoué le crime. Il s'agit d'une connaissance de la victime

Radio Calvi
Autres actualités :