Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel de Corse : Paul Scaglia officiellement candidat
1 photo disponible

Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel de Corse : Paul Scaglia officiellement candidat


Calvi

Par

Le 09 Janvier 2018


Deuxième assemblée de Corse, le CESEC est un outil remarquable, au service de la société où s’échangent, dans le respect de toutes les positions, les points de vue des membres sur les sujets dont il est saisi. Le conseil sera installé en février prochain et doit s’adapter à l’évolution que connaît la Corse aujourd’hui et ne plus se cantonner à une simple chambre d’enregistrement.


Les missions du président
« Le nouveau Conseil ne doit pas rater le train de l'histoire » estime Paul Scaglia qui précise en outre :
« Nous assisterons dès lors, tout comme en Corse, à un changement générationnel accompagné d’un changement de méthodes. Ces changements impliquent nécessairement au sein du CESEC à un changement de gouvernance. Dans la mesure où il deviendra l’animateur d'une équipe de trois présidents de sections et de commissions, le nouveau président doit avoir un rôle plus important à jouer pour :
- Intégrer d’une part les préoccupations et propositions de la jeunesse (celle qui réussit avec l'Universita Pasquale Paoli, avec les Start-up, avec les entreprises et le tourisme, mais aussi ceux qui ont des difficultés) et d’autre part les corses de la diaspora, les anciens, les entreprises et les projets.

- Prendre en considération le sujet de la solidarité, avec, au-delà des droits sociaux qui doivent être respectés, la recherche d’une redéfinition d'un modèle de solidarité intégrant par exemple des éléments de nos traditions.

- Valoriser aussi notre environnement, en recherchant une réflexion utile sur les normes d'un nouveau modèle harmonieux alliant la préservation de la nature et la création d'activités (recherche, valorisation, tourisme etc…).
- Le CESEC doit être un outil de réflexion pour la dynamisation du secteur culturel, secteur essentiel de notre mémoire collective, facteur d’enrichissement humain et philosophique, mais aussi source de création, de richesses et d'emplois.
Tout ceci exige une nouvelle méthode et la réunion de contraires pour une harmonie des propositions et des idées des conseillers, en direction de l’objectif d’un intérêt commun : la Corse.


Retrouver sa véritable place…
Pour l’ancien président du Tribunal de Commerce, le nouveau CESEC doit devenir sur tous ces grands sujets et bien d’autres, tels que la précarité et le chômage qui nous touche si cruellement, une force de proposition en direction des élus membre de l ‘assemblée et de l’exécutif. Ce qui oblige à la redéfinition d’une stratégie globale avec, pour corolaire, une redéfinition des objectifs et des actions des commissions qui le composent :

« Il n’est pas besoin de rappeler que ses représentants, proches du terrain et issus de la société civile, couvrent tous les domaines. Ils ont donc toute la légitimité pour s’exprimer sur les différents sujets de société. »

Enfin, point important dans la redéfinition de son rôle, le CESEC devra également traiter tous les sujets de société, ouvrir le débat en prenant en compte les diverses sensibilités le composant, établir des études et rendre ensuite sa réflexion au travers de rapports ou de livres blancs, à la Collectivité De Corse.
« Dans un futur proche, le CESEC proactif sur tous les sujets qui peuvent peser positivement sur le futur économique, social, culturel et environnemental de l'ile. Il a besoin, à l’occasion, de son renouvellement afin de retrouver la place qu’il mérite. C’est dans cette philosophie que je suis prêt à accompagner ce renouveau avec tous ceux qui voudront partager ces options et former, au-delà des engagements partisans, une équipe de travail et de réflexion. Je suis prêt à m’impliquer et à mobiliser toute mon énergie et mon expérience pour atteindre ces objectifs au service de l’institution. »
Propos recueillis par J. F.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Inauguration ce jeudi de la patinoire de L'Ile-Rousse

Le 06 Décembre 2018

C'est ce jeudi 6 décembre à 19 heures que sera inaugurée à L'Ile-Rousse la première patinoire et son village de Noël, en présence de plusieurs personnalités du monde dub spectacle et spécialistes de glisse

Radio Calvi Noël avant l’heure pour les enfants du service de Pédiatrie de l’Hôpital d’Ajaccio

Le 06 Décembre 2018


À l’initiative de Naïma Nouri, épouse de l’attaquant de l’ACA, et en partenariat avec toutes les composantes du club, une quinzaine d’enfants du service de Pédiatrie de l’Hôpital de la Miséricorde ont passé, ce mercredi après-midi, un moment chaleureux autour de la magie de Noël. Avec un goûter et une remise de cadeaux…
 

Radio Calvi Ajaccio : Un nouveau look pour la boutique Orange

Le 06 Décembre 2018

Orange a ainsi redonné un look à sa boutique du cœur de ville. Mercredi en fin de matinée, à l’occasion de l’inauguration, André Martin, directeur régional d’Orange Corse a accueilli la préfète de région Josiane Chevalier dans le nouveau Smart Store du cours Napoléon, en présence de Jean-Christophe Angelini, président de l’ADEC, Marie-Antoinette Santoni-Brunelli, vice-présidente de la CAPA et Pierre Pugliesi, adjoint au maire

Radio Calvi Nanette Maupertuis : « La coopération transfrontalière maritime doit rester aux mains des régions »

Le 06 Décembre 2018

La coopération territoriale européenne, notamment le fameux programme Interreg Marittimo dont bénéficie la Corse, pourrait être remise en cause, sous sa forme actuelle, par le projet de budget post-2020 de l'Union européenne (UE). La défense de ce dossier majeur, qui pèse près de 9,6 milliards €, est un enjeu essentiel pour les régions d’Europe qui y sont très attachées. Lors de la session plénière du Comité européen des régions (COR) qui se tient ces 5 et 6 décembre à Bruxelles et qui a adopté une série d’avis sur la politique de cohésion, la représentante de la Collectivité de Corse (CDC), Nanette Maupertuis, conseillère exécutive en charge des affaires européennes, présidente de l'Agence du tourisme et membre du COR, a présenté un avis sur le futur de cette coopération transfrontalière. Un avis adopté à une très large majorité (342 pour sur 350 votants). Elle explique, à Corse Net Infos, les enjeux et les inquiétudes qui pèsent sur ces programmes et dévoile les solutions qu’elle propose.

Radio Calvi Arnaud Girard avait disparu le 8 octobre : Un homme a avoué le meurtre

Le 06 Décembre 2018

Mercredi matin, un corps a été découvert sur la route de Figari. Est-ce celui d’Arnaud Girard, 35 ans, qui n'avait plus donné signe de vie depuis le 8 octobre dernier ? Il pourrait en effet s’agir de celui du disparu de Sartène mais le cadavre n'a pas été identifié. Cela dit, un homme de 45 ans a été placé en garde à vue mardi soir à Sartène et avoué le crime. Il s'agit d'une connaissance de la victime

Radio Calvi
Autres actualités :