Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Corse-Paris : Un dialogue déjà difficile
1 photo disponible

Corse-Paris : Un dialogue déjà difficile


Calvi

Par

Le 14 Décembre 2017


Les lendemains de victoire, pour les nationalistes, prolongent peut-être la liesse, mails ils portent aussi avec eux des préoccupations certaines, notamment en ce qui concerne l'attitude du gouvernement.

Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni ont beau arpenter les plateaux, ressasser jusqu'à l'usure le programme sur lequel ils ont été plébiscités, rien n'y fait.
On leur pose toujours les mêmes questions... et on ne tient pas compte de leurs réponses. D'abord, qu'ils aient gagné est suspect, anormal ; ce n'est par pour cela qu'il faut prendre en considération les négociations qu'ils demandent. Leurs interlocuteurs s'engagent à leur démontrer que leur particularisme ne peut pas être aussi particulier qu'ils le croient, tant ils sont l'émanation politique d'assistés et de parasites. C'est bien connu, les impôts de tous les petits blancs continentaux servent à engraisser la fainéantise insulaire – il n'en restait d'ailleurs presque plus pour payer les somptueuses obsèques d'un chanteur résident fiscal à l'étranger...

A l'affirmation collective du côté de la Corse, qui a choisi ses porte-parole, répond en face une négation dispersée et lancinante, qui vient de l'opinion publique, des médias et de la classe politique - et cela fait beaucoup. Avant même qu'on ait fixé le principe de se mettre autour d'une table, des murs se sont dressés. Certaines réformes nécessitent-elles l'inscription de la Corse dans la Constitution ? C'est dit d'avance, la Constitution ne sera pas changée dans cette perspective. Si des initiatives doivent être prises en compte, elles se situeront « dans le cadre constitutionnel », a dit le Premier ministre Edouard Philippe. Quand il évoque les discussions à venir, il précise qu'elles seront « naturelles, républicaines et normales » ; il y a là des sous-entendus transparents, comme lorsque le ministre de l'Intérieur adresse aux vainqueurs ses « félicitations républicaines ». Il est évident qu'être politicien corse, ce n'est pas être dans la droite ligne de la République, mais un peu dans la dérive et la magouille... Et c'est faire œuvre civilisatrice que de nous la rappeler.

Heureusement, une initiative positive est venue tempérer cette mauvaise première impression : la nomination de Jacqueline Gourault comme « Madame Corse ». C'est une ministre qui a fait ses preuves dans la connaissance de la gestion des territoires. De plus, par son passage au Modem, elle s'est familiarisée avec la vision qu'avait de la Corse François Bayrou, qui en 2010, dans le cadre de sa candidature à l'élection présidentielle, proposait une autonomie élargie de l'île et et une reconnaissance de fait de la langue corse, après la signature prévue par lui de la Charte européenne des langue minoritaires.

Mais quelle sera sa marge d'initiative dans le dialogue qui va s'instaurer entre ses services et les élus corses, on ne devrait pas tarder à le savoir. Car dans le parti de Président Macron, beaucoup se sont fait les dents sur la Corse, en lui reprochant le verdict des urnes : les insulaires seraient matures pour voter, mais immatures dans leur choix, et celui-ci prendrait des allures de provocation. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Grivaux, a déjà clos plusieurs débats pas encore commencés. Mais il n'est que porte parole, en l'occurrence - on l'espère - de la sienne seule. Il n'est pas le premier à s'exprimer ainsi. Reste à savoir si les sous-fifres ne livrent que leurs propres humeurs, ou s'ils sont téléguidés par leur chef pour prendre ainsi la température de la situation. Dans l'Olympe de Jupiter, les bas de plafond ne manquent pas... Espérons que que la Corse n'aura pas à pâtir, comme tant de fois par le passé, des assauts conjugués de l'arrogance et de l'ignorance. C'est pourquoi il serait utile, si ce n'est indispensable, que le Président de la République parle enfin sur le dossier corse, avec la rigueur et la clarté qu'il a su souvent démontrer par ailleurs.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Fusée de détresse au large de la Revellata

Le 20 Juillet 2018

En milieu d'après-midi de jeudi, le CROSS MED a été alerté que deux fusées de détresses avaient été aperçues et que des signaux sonores avaient, également, été entendus dans le secteur de la presque île de la Revellata

Radio Calvi Incendie maîtrisé à la torréfaction de Lisula

Le 20 Juillet 2018

En milieu d'après-midi, un feu s'est déclaré à la torréfaction "Le Bon Café" de Lisula.

Radio Calvi Escale au port de plaisance de Calvi pour le champion du monde Florian Thauvin

Le 20 Juillet 2018

Florian Thauvin attaquant de l'OM et de l'équipe de France sacrée championne du monde de Football en Russie a effectué mercredi soir une escale au port de plaisance de la station touristique de Calvi, avant de reprendre la mer ce jeudi matin

Radio Calvi Le petit chat sauvé par les sapeurs-pompiers de Calvi

Le 20 Juillet 2018

Grâce au berger de Montemaiò et aux sapeurs-pompiers de Calvi, le petit chat, coincé depuis plusieurs jours, sur un immense pin, a pu être sauvé.

Radio Calvi Nuits de la Guitare à Patrimoniu : La superstar américaine Richie Kotzen en ouverture

Le 20 Juillet 2018

C'est une superstar américaine qui ouvre, ce vendredi, le festival des Nuits de la Guitare à Patrimoniu. Auteur-compositeur-interprète, aussi merveilleux chanteur à la voix éraillée que guitariste virtuose, musicien multi-instruments et producteur, Richie Kotzen déroule une carrière qui fait rêver et plus d’une quinzaine d’albums en solo dont le dernier Salting Earth sorti en 2017. En 2012, il crée avec Mike Portnoy (ex-Dream Theater) et Billy Sheehan (ex-Mr Big), un power trio nommé The Winery Dogs. Rock, Jazz, funk, soul, il joue de tout avec les plus grands musiciens, mélange les styles et les sons, explore sans cesse de nouveaux horizons. Sa venue sur la scène de Patrimoniu est un événement. S'il y a un concert qu'il ne faut pas rater, c'est bien celui-là ! Rencontre avec une rockstar…

Radio Calvi
Autres actualités :