Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Coupe de France de Football : Le SCB, superbe, éliminé aux tirs au but par Caen !
1 photo disponible

Coupe de France de Football : Le SCB, superbe, éliminé aux tirs au but par Caen !


Calvi

Par

Le 06 Février 2019


Le coup d’envoi était donné par les Normands mais les Bastiais étaient rapidement dans leur camp pour titiller Djiku, l’ancien bleu, et ses coéquipiers. Pourtant ce sont les caennais qui ouvraient le score à la 5ème minute sur un corner de Fajr de la gauche, repris de la tête par le grand et ancien calvais Tchokounte aux 6 m.
Coup de froid sur Furiani mais qui ne laissait pas les supporters sans voix.
Les bastiais n’accusaient nullement le coup et Mesbah servait au cordeau Santelli, hélas un peu trop juste.
A la 15ème minute Fajrc, le capitaine caennais, décochait un tir puissant des 25 m, obligeant le gardien bastiais Martin, à une belle claquette pour mettre le ballon en corner.


Les Corses faisaient ce qu’ils pouvaient mais la tâche était ardue face au jeu physique de leurs adversaires.
A la 21ème une belle combinaison Haguy-Santelli était proche d’une belle conclusion mais le ballon sortait de peu à coté des buts de Zelazny.
Le même Santelli qui à la 34ème effectuait un joli retourné dans la surface de réparation caennaise mais le gardien visiteur captait le cuir sans problème.
A la 36ème sur un ballon perdu par les Bastiais en milieu de terrain, Tchokounte récupérait, plongeait sur le but corse mais était rattrapé in extremis par Guibert qui mettait le ballon en corner.
3 minutes plus tard c’est Santelli qui chipait un ballon aux 30 m et servait Vincent sur sa gauche mais Zelazny était le plus prompt sur le ballon.
Les Caennais avaient l’occasion de doubler la mise à la 45ème mais le tir de Tchokounté dans la surface passait à coté du montant gauche de Martin.
0-1 c’était le score à la mi-temps


Les Bastiais étaient les premiers dangereux en seconde période avec un tir de Mesbah dans la surface qui obligeait Zelazny à un arrêt réflexe (46ème).
Beauvue pour Caen répliquait dans la minute qui suivait mais son tir était capté sans problème par Martin.
A la 57ème Haguy faisait lever tout le stade sur un superbe tir tendu dans la surface qui passait juste à coté des buts de Zelazny.
A 57ème Fajr récupérait un ballon en milieu de terrain mais oubliant Tchokounte seul à sa droite, tirait au but sans inquiéter Martin.
Les Bastiais faisaient honneur à leur maillot et livraient un véritable match de coupe luttant sur tous les ballons. Les occasions étaient peu nombreuses mais franches comme cette percée de Poggi dans la surface de réparation, ceinturé par deux défenseurs mais l’arbitre ne bronchait pas.


Poggi allait se venger à la 69ème en lobant Zelazny sorti à sa rencontre.
Face à la furia bastiaise les caennais perdaient quelque peu leur football et avaient du mal à endiguer les déferlantes bleues.
Les bastiais méritaient largement les prolongations.
Au tout début de celles-ci Ninga chippait un ballon à la défense à la limite de la surface de réparation et d’un tir tendu trompait Martin. 1 – 2 à la 93ème
Dans la deuxième période des prolongations, les caennais allaient gérer attendant leurs adversaires pour mieux les contrer. Trop maladroits dans la finition les Normands ne parvenaient à tuer le match.
Et les Bastiais revenaient une fois de plus au score à la 116ème . Sur un coup-franc des 30 m de Vincent, Santelli prolongeait le ballon dans les filets de Zelazny. ( 2 – 2)
L’accession au quart de final passerait donc par la séance des tirs au but.
Et à ce petit jeu les pensionnaires de Ligue 1 s’imposaient 5 -3.
Mais le Sporting sort la tête haute, très haute !


Feuille de match
1/8ème finale de la Coupe de France
SC Bastiais 2 - 2 SM Caen ( 0 - 1 ) ap
Caen qualifié aux tirs au but : 5 – 3

Stade Armand Cesari
Pelouse naturelle en bon état
Temps : beau
Spectateurs : environ 10 000


Arbitre centre : Benoît Bastien
Arbitre assistant 1 : Frédéric Haquette
Arbitre assistant 2 : Mathieu Grosbost
Arbitre remplaçant : Bastien Dechepy

Buts : Tchokounte (5ème) – Ninga (93ème) pour Caen
Poggi (60ème) pour SCB

Avertissements : Bocognano (7ème) – Kifoueti (77ème) pour SCB
Sankoh (28ème) - Gradit (41ème ) - Guilbert (84ème) pour Caen


SCB : Martin – Cioni (c) – Guibert – Bocognano – Coulibaly – Poggi (Boutrah 85ème) – Haguy (Santini 104ème)– Vincent – Mesbah (Kifoueti 64ème) – Santelli – Schur
Entr.: St.Rossi

SM Caen : Zelazny - Guilbert (Tutu 101ème) - Gradit - Djiku - Baysse - Mbengue – Sankoh (Diomande 64ème) - Fajr (c)- Beauvue (Kyeremeh 85ème) - Joseph (Ninga 70ème) – Tchokounté.
Entr.: F.Mercadal



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Ladies Open Calvi - Eaux de Zilia : Les tirages au sort dimanche

Le 05 Avril 2019

Le 1er Ladies Open Calvi - Eaux de Zilia passe la surmultipliée avec l'accueil des joueuses qui vont participer à cet Open de tennis féminin, au cœur de la pinède de Calvi. Dimanche 7 avril à 18 heures, tirage au sort pour le tableau des qualifications et pour le tableau final
 

Radio Calvi Les établissements de plage de L'Ile-Rousse se mettent aux normes

Le 05 Avril 2019

A quelques jours de l'ouverture de la saison estivale, les quatre premiers établissements de la plage de L'Ile-Rousse, contraints de se mettre aux normes en fonction du "Décret Plage", s'activent à reconstruire et à jouir pleinement d'une autorisation d'occupation temporaire du Domaine Public qui leur a été accordée pour une période de deux ans.

Radio Calvi "Les Corses méritent mieux que des guerres de tranchées"

Le 05 Avril 2019

Pour Emmanuel Macron, le désir de paix manifesté par les Nationalistes doit passer par un examen de conscience.

Radio Calvi La "boîte à outils" du Président Macron

Le 05 Avril 2019

Une rafale de questions portant surtout sur le rural, et des réponses sur le thème : l'Etat fait, mais il ne fait pas tout.

Radio Calvi Cuzzà : Emmanuel Macron face au cri de désespoir des maires du rural

Le 05 Avril 2019

Près d’une centaine de maires ont rencontré le président de la République, Emmanuel Macron, à Cozzano pour la dernière étape du grand débat national qui a duré près de 6 heures. Un face à face sans tabou, parfois abrupt, avec des maires qui ont sorti tout ce qu’ils avaient sur le cœur, leurs peurs, leurs craintes, leurs désespoirs et leurs maigres espoirs, sans fioritures, ni illusion. Des doléances sans surprise qui ont parfois trouvé des débuts de réponses concrètes chez un chef de l’Etat qui s’est voulu très pragmatique. Tout en se retranchant derrière sa feuille de route délivrée en février 2018 à l’Alb’Oru, les grandes réformes nationales et en se défaussant au passage sur la collectivité territoriale.

Radio Calvi
Autres actualités :