Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Eco-Campus : l'Università di Corsica s'impegna per l'ambiente
1 photo disponible

Eco-Campus : l'Università di Corsica s'impegna per l'ambiente


Calvi

Par

Le 13 Février 2019



Dapoi parechji anni, facenu a scumessa i siti universitarii di Corti, Aiacciu, Carghjese è Biguglia di fà ecunumie d'energia per fà calà quant'è pussibule u so impattu nant'à l'ambiente. U nome di sta dimarchja eculogica : eco-campus. In fatti, ùn hè natu avà u muvimentu à favore di un campus più rispunsevule à u livellu ambientale, ma si hè stallatu propiu dapoi u 2015.
Sti pochi anni, si hè impegnata l'Università di Corsica inde un prugramma maiò di rinnuvazione energettica di i so bastimenti per riduce a so cunsumazione energettica. Bisognu à ramintà ch'ellu hè tamantu u cantieru : cù 39 bastimenti spartuti trà i siti di Corti, Aiacciu, Carghjese, Biguglia è u Borgu, raprisenta u patrimoniu di l'Università di Corsica più di 51 000 metri quadrati è prisenta una fattura energettica vicina à 800 000 eurò tutti l'anni.


Tocca sta missione à a direzzione di u patrimoniu, di a logistica è di a prevenzione, è ne cunnosce benissimu l'imbusche u direttore, Pierre Mattei. « Hè doppiu l'interessu, spieca Pierre Mattei. Hè per quessa chì i nostri bastimenti i più vechji si buscanu à pocu à pocu e norme nove da pudè esse di più efficaci in quantu à l'ecunumie d'energia ».
Quellu chì cunsumanu u più energia sò scritti inde u Schema direttore immubiliare è d'accunciamentu (SDIA) di l'Università di Corsica. Per avà, hà previstu a direzzione di u patrimoniu, di a logistica è di a prevenzione un inviluppu di circa 9 milioni d'eurò per mette in ballu e riabilitazione impurtante in quantu à l'isulamentu termicu è a rinnuvazione estetica toccu u 2022.
Da assicurà una gestione tecnica chì sia a più fine pussibule, hà dinù ricrutatu l'Università di Corsica un « manager energia » da persegue tutti i segni di sopra cunsumazione è da mette in ballu l'azzione necessarie per agisce.


Per dà di più pesu à sta dimarchja, in u 2018 si hè dinù impegnata l'Università di Corsica inde u cuncorsu Cube 2020. U scopu : fà calà di 10 % a fattura energettica di dui bastimenti in Corti toccu ghjugnu di u 2019, senza fà travagli impurtanti. U metudu ? Deve fà si sta riduzzione per via di un'uttimisazione di a gestione di l'istallazione tecniche (lumi, scalleria...) è di a sensibilisazione di i studienti è di i persunali à i gesti boni da aduprà. Ma al di là di st'iniziativa nant'à sti dui bastimenti, si tratta dinù d'allargà stu cantieru à ogni campus « per via di una surveglienza da pudè identificà ciò Dapoi parechji anni, facenu a scumessa i siti universitarii di Corti, Aiacciu, Carghjese è Biguglia di fà ecunumie d'energia per fà calà quant'è pussibule u so impattu nant'à l'ambiente. U nome di sta dimarchja eculogica : eco-campus. In fatti, ùn hè natu avà u muvimentu à favore di un campus più rispunsevule à u livellu ambientale, ma si hè stallatu propiu dapoi u 2015.


Sti pochi anni, si hè impegnata l'Università di Corsica inde un prugramma maiò di rinnuvazione energettica di i so bastimenti per riduce a so cunsumazione energettica. Bisognu à ramintà ch'ellu hè tamantu u cantieru : cù 39 bastimenti spartuti trà i siti di Corti, Aiacciu, Carghjese, Biguglia è u Borgu, raprisenta u patrimoniu di l'Università di Corsica più di 51 000 metri quadrati è prisenta una fattura energettica vicina à 800 000 eurò tutti l'anni.
Tocca sta missione à a direzzione di u patrimoniu, di a logistica è di a prevenzione, è ne cunnosce benissimu l'imbusche u direttore, Pierre Mattei. « Hè doppiu l'interessu, spieca Pierre Mattei. Hè per quessa chì i nostri bastimenti i più vechji si buscanu à pocu à pocu e norme nove da pudè esse di più efficaci in quantu à l'ecunumie d'energia ».
Quellu chì cunsumanu u più energia sò scritti inde u Schema direttore immubiliare è d'accunciamentu (SDIA) di l'Università di Corsica. Per avà, hà previstu a direzzione di u patrimoniu, di a logistica è di a prevenzione un inviluppu di circa 9 milioni d'eurò per mette in ballu e riabilitazione impurtante in quantu à l'isulamentu termicu è a rinnuvazione estetica toccu u 2022.
Da assicurà una gestione tecnica chì sia a più fine pussibule, hà dinù ricrutatu l'Università di Corsica un « manager energia » da persegue tutti i segni di sopra cunsumazione è da mette in ballu l'azzione necessarie per agisce.


Per dà di più pesu à sta dimarchja, in u 2018 si hè dinù impegnata l'Università di Corsica inde u cuncorsu Cube 2020. U scopu : fà calà di 10 % a fattura energettica di dui bastimenti in Corti toccu ghjugnu di u 2019, senza fà travagli impurtanti. U metudu ? Deve fà si sta riduzzione per via di un'uttimisazione di a gestione di l'istallazione tecniche (lumi, scalleria...) è di a sensibilisazione di i studienti è di i persunali à i gesti boni da aduprà. Ma al di là di st'iniziativa nant'à sti dui bastimenti, si tratta dinù d'allargà stu cantieru à ogni campus « per via di una surveglienza da pudè identificà ciò chì ùn viaghja è per via di una una sensibilisazione più forte di a cumunità universitaria », preciseghja Pierre Mattei.
D'altronde, s'arrembanu st'iniziative à d'altre azzione messe in ballu da l'Università di Corsica in u quadru di u so dispusitivu « eco-campus ». Dapoi u 2017, hè stata generalizata a trascelta inde tutti i bastimenti è in i spazii esterni di i campus. À tempu, face dinù l'Università di Corsica a scumessa di l'ecunumia d'energia per via d'iniziative in quantu à a mubilità. Messu in ballu in u 2016, u pianu di spiazzamentu è di mubilità universitaria vole ghjustu à puntu « creà un caminatu trà i campus è ver'di i campus, è favurizà i modi di spiazzamentu dolci », face sapè Gérard Peraldi, u direttore generale di i servizii di l'Università di Corsica.
Tandu, hè statu statu iniziatu un cumitatu d'avviamentu da fà participà a Merria di Corti, a Cullettività di Corsica, a Cumunità di e Cumune di u Centru Corsica è a Cascia di i Dipositi.


Di fatti, hè stata creata in u 2015 un'appiecazione di co-vitturaghju, cù a cuntribuzione di studienti, è hè stata fatta un'inchiesta nant'à a mubilità di a cumunità universitaria in u 2017.
Seranu tandu messi in ballu nant'à u campus di Corti azzione di sensibilisazione à i vantaghji di a bissicletta è parechji accunciamenti di u staziunamentu. Da favurizà a mubilità elettrica, seranu rimpiazzati i veiculi termichi di l'Università di Corsica per i trè anni à vene da vitture elettriche, è seranu stallati punti di carica da pudè alimentà li. D'altronde, sò digià state fatte certe istallazione nant'à i siti di Ricerca in Aiacciu è in Biguglia. « Si scrive inde una vuluntà pulitica forte di l'Università di favurizà e mubilità dolce è di fà calà l'impattu ambientale in leia cù i spiazzamenti, puru al di là di u campus », face sapè Gérard Peraldi.
Si vole scrive l'Università di Corsica inde un prucessu virtuosu inde u quale puderanu esse investite l'ecunumie fatte inde a rialisazione d'altri prugetti eco-rispunsevuli. « Ciò chì hè ecunumizatu puderà esse riinvestitu inde prugetti per megliurà e cundizione di travagliu di i studienti è di i persunali di l'Università di Corsica per favurizà u benestà, ciò chì serà d'altronde una di e prossime vie di sviluppu di a nostra pulitica d'eco-campus », prughjetta Gérard Peraldi.

Éco-Campus : l’Université de Corse s’engage pour l’environnement
« Faire évoluer nos comportements et réduire significativement notre impact environnemental est devenu aujourd’hui une nécessité », note Paul-Marie Romani, le Président de l’Université de Corse. A travers ses projets et plateformes de recherche, les formations qu’elle propose et les rencontres sciences/société qu’elle organise régulièrement, l’Université de Corse est un acteur impliqué depuis de nombreuses années au service de la préservation de son environnement. Elle souhaite aujourd’hui engager plusieurs actions autour du patrimoine et de la mobilité. Objectif : faire de l’Université de Corse une Université éco-responsable.


Depuis plusieurs années, les sites universitaires de Corte, Ajaccio, Cargèse et Biguglia relèvent le défi de réaliser des économies d’énergie pour réduire au maximum leur impact environnemental. Le nom de cette démarche écologique : éco-campus. En réalité, le mouvement en faveur d’un campus plus responsable écologiquement n’est pas récent, mais il s’est considérablement accéléré depuis 2015. Ces dernières années, l’Université de Corse s’est engagée dans un vaste programme de rénovation énergétique de ses bâtiments pour réduire sa consommation énergétique. Il faut dire que le chantier est considérable : avec 39 bâtiments répartis entre les sites de Corte, Ajaccio, Cargèse, Biguglia et Borgo, l’Université de Corse dispose d’un patrimoine représentant quelque 51 000 m² et présente une facture énergétique annuelle s’élevant à près de 800 000 euros. Une mission qui incombe à la direction du patrimoine, de la logistique et de la prévention dont Pierre Mattei, le directeur, cerne clairement les enjeux. « L’intérêt est double, à la fois économique et écologique, explique Pierre Mattei. C’est pourquoi nos bâtiments les plus anciens intègrent progressivement les nouvelles normes pour être plus efficaces en matière d’économie d’énergie ». Ceux dont la consommation d’énergie est la plus élevée sont inscrits dans le Schéma directeur immobilier et d’aménagement (SDIA) de l’Université de Corse. À ce jour, la direction du patrimoine, de la logistique et de la prévention a prévu une enveloppe de près de 9 millions d’euros pour procéder à des réhabilitations lourdes en matière d’isolation thermique et de rénovation esthétique d’ici 2022. Afin d’assurer une gestion technique qui soit la plus fine possible, l’Université de Corse s’est attachée les services d’un « manager énergie » afin de traquer les signes de sur-consommation et de mettre en œuvre les actions adéquates pour agir.


Pour donner davantage de relief à cette démarche, en 2018 l’Université de Corse s’est également engagée dans le concours Cube 2020. Objectif : réduire de 10 % la facture énergétique de deux bâtiments à Corte d’ici juin 2019, sans réaliser de travaux majeurs. La méthode ? Cette réduction doit passer par une optimisation du réglage des installations techniques (chauffages, lumière…) et une sensibilisation des étudiants et des personnels aux bons gestes à adopter. Mais au-delà de cette initiative sur ces deux bâtiments, l’idée est bien d’élargir ce chantier à l’ensemble des campus, « par le biais d’une veille pour identifier d’éventuels dysfonctionnement et grâce à une sensibilisation plus forte de la communauté universitaire », précise Pierre Mattei.
D’ailleurs, ces initiatives font écho à d’autres actions menées par l’Université de Corse dans le cadre de son dispositif « éco-campus ». Depuis 2017, le tri sélectif est généralisé dans tous les bâtiments et espaces extérieurs des campus.


En parallèle, l’Université de Corse relève aussi le défi de l’économie d’énergie en prenant des initiatives dans le domaine de la mobilité. Initié en 2016, le plan de déplacement et de mobilité universitaire vise notamment à « créer un cheminement inter-campus et vers les campus, ainsi qu’à favoriser les modes de déplacement doux », indique Gérard Peraldi, directeur général des services de l’Université de Corse. Un comité de pilotage a ainsi été constitué dans lequel participe la Mairie de Corte, la Collectivité de Corse, la Communauté de Communes du Centre Corse et la Caisse des Dépôts.


Une application de covoiturage a été créée en 2015, avec la contribution d’étudiants, et une enquête sur la mobilité de la communauté universitaire a été réalisée en 2017. Le campus de Corte verra par exemple la mise en œuvre d’actions de sensibilisation aux avantages du vélo et des aménagements de stationnement seront créés. Afin de favoriser la mobilité électrique, les véhicules de service thermiques de l’Université de Corse seront remplacés au cours des trois prochaines années par des véhicules électriques et des points de recharge solaires seront installés afin de les alimenter. Il en existe d’ailleurs déjà sur les sites de Recherche à Ajaccio et Biguglia. « Cela s’inscrit dans une volonté politique forte de l’Université de privilégier les mobilités douces et de réduire l’impact environnemental lié aux déplacements, y compris au-delà du campus », fait savoir Gérard Peraldi.


L’Université de Corse veut s’inscrire dans un processus vertueux où les économies générées pourront être investies dans la réalisation d’autres projets eco-reponsables. « Ce qui est économisé peut aussi être réinvesti dans des projets visant à améliorer les conditions de travail des étudiants et personnels de l’Université de Corse pour davantage de bien-être, ce qui est d’ailleurs l’un des prochains axes de développement de notre politique d’éco-campus » projette Gérard Peraldi.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Une soirée magique pour la Ligue Contre le Cancer

Le 24 Mai 2019

La Ligue Contre le Cancer de Balagne a organisé une soirée placée sous le signe de la magie, à l'hôtel Corsica de Calvi.

Radio Calvi Un appel à témoins pour disparition inquiétante à Calenzana

Le 24 Mai 2019

Dans le cadre d'une enquête ouverte par la COB de Calvi, pour disparition inquiétante d'une personne majeure à Calenzana, en accord avec le parquet et la famille, un appel à témoins a été lancé pour retrouver Françoise Acquaviva.

Radio Calvi « Oui à l’égalité des droits ! Non au passe-droit » : Les professionnels du littoral invoquent l’égalité dans l’occupation du domaine public maritime

Le 24 Mai 2019

Ce jeudi 23 mai, à l’aube de la saison touristique, une vingtaine des professionnels du littoral de Corse du Sud s’est rassemblée sur les pontons privés de l’hôtel Sofitel à Porticcio pour dénoncer l’“injustice” face à la réparation des autorisations, accordées à certains grands groupes, mais refusées à la plupart des établissements qu’ils représentent.

Radio Calvi Assemblée de Corse : la tension monte entre la majorité nationaliste et l'État

Le 24 Mai 2019

Lors de l'ouverture de la session de l'Assemblée de Corse, ce jeudi 23 mai, le président de l'exécutif, Gilles Simeoni, a attaqué avec des mots très durs l’attitude de l’État face à la situation de tensions que connaît l’île ces derniers temps . Si une partie de l'opposition accuse la majorité de faire diversion pour éviter de parler du bilan, la majorité veut calmer les tensions du côté de la majorité territoriale, comme du côté de l’État.

Radio Calvi A Ajaccio, ils vendaient de la drogue via Snapchat. Le commerce 2.0 des dealers corses

Le 24 Mai 2019

La vente de stupéfiants se décomplexe en Corse où la DDSP d’Ajaccio a annoncé ce jeudi 23 mai avoir interpellé 6 jeunes trafiquants de drogues dans la commune d’Alata. La particularité de ce trafic est que le groupe utilisait le réseau social Snapchat afin d’effectuer les correspondances et les livraisons dans toute la région ajaccienne.

Radio Calvi
Autres actualités :